Skip to main content

Les Rangers accordent une dernière chance à l'ailier Sean Avery

LNH.com @NHL

NEW YORK - Sean Avery effectue un retour avec les Rangers de New York.

Dans une décision attendue depuis des semaines, les Rangers ont réclamé le controversé attaquant soumis au ballottage par les Stars de Dallas. La formation new-yorkaise offre à Avery ce qui pourrait être sa dernière chance de relancer sa carrière dans la LNH.

Il pourrait être dans la formation dès jeudi lorsque les Rangers affronteront les Islanders à Uniondale.

Il a passé le dernier mois avec les Rangers de Hartford, le club-école dans la Ligue américaine, mais ses droits appartenaient toujours aux Stars. Il n'a pas joué dans la LNH depuis qu'il a été suspendu en décembre pour ses commentaires désobligeants envers d'autres joueurs de hockey qui fréquentent ses anciennes petites amies.

Avery a purgé une suspension de six matchs et il a suivi une thérapie visant à améliorer son comportement. Mais les Stars avaient clairement indiqué qu'il ne jouerait plus pour eux.

Comme les Stars n'ont pas d'équipe affiliée dans la LAH, les Rangers ont facilité son transfert à Hartford. Il a pu se joindre à la formation quand les 30 équipes de la LNH ont levé le nez sur lui quand il a été soumis au ballottage une première fois.

Les Rangers assumeront la moitié du montant qui reste au contrat encore valide pour les trois prochaines saisons à raison de 3,8 millions $ US par année.

Avery avait quitté les Rangers à l'issue des séries éliminatoires l'an dernier pour accepter une entente de quatre ans pour 15,5 millions $ avec les Stars, qui lui verseront l'autre moitié du salaire. Si une équipe l'avait réclamé avant qu'il ne fasse son séjour à Hartford, elle aurait dû lui payer tout le salaire.

Avery a totalisé trois buts et sept passes en seulement 23 matchs à Dallas avant d'être suspendu par la LNH, le 2 décembre, pour ses commentaires émis quelques heures avant le match des Stars contre les Flames de Calgary.

Au moment de sa suspension, Avery, âgé de 28 ans, avait demandé de l'aide pour maîtriser sa colère.

En voir plus