Skip to main content

Les prédictions des experts du LNH.com pour la deuxième ronde

Plus personne n'ose parier contre les Predators, et la série Capitals-Penguins divise l'opinion de nos experts

par LNH.com / LNH.com

Après une première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley très serrée, marquée par les prolongations et les surprises, les experts du LNH.com récidivent avec leurs prédictions en vue du deuxième tour des séries. 

Notre journaliste principal Robert Laflamme est le seul à avoir correctement prédit que les Sénateurs d'Ottawa disposeraient des Bruins de Boston en première ronde, alors que personne n'avait vu venir la victoire des Rangers de New York et des Predators de Nashville. 

Comparez vos choix à ceux de nos experts en consultant leurs prédictions ci-dessous:

 

 

Rangers de New York vs Sénateurs d'Ottawa


Olivier Bouchard, chroniqueur (Fiche en première ronde : 4-4) : Rangers en 5 - Erik Karlsson joue avec une double fêlure au talon, ce qui devrait réjouir les Rangers. Seulement, la blessure date d'il y a un mois! L'extraordinaire quart-arrière des Sénateurs, par contre, n'est pas appuyé par un groupe extrêmement polyvalent. Ryan McDonagh, Dan Girardi et Derek Stepan vont se charger de Mike Hoffman et Mark Stone, ce qui laissera bien peu de marge à Ottawa.

John Ciolfi, producteur senior (Fiche en première ronde : 5-3) : Sénateurs en 7 - Oui, Henrik Lundqvist a connu une excellente série face aux Canadiens, mais il n'est pas invincible. Les Rangers ont tiré profit de leur vitesse contre Montréal, mais dès qu'Erik Karlsson est sur la glace, cet avantage est immédiatement annulé. Pour moi, la différence pour Ottawa est la renaissance de Bobby Ryan et le retour en forme de Clarke MacArthur. Ces deux joueurs ont donné des cauchemars aux Bruins, et je m'attends à ce qu'ils poursuivent sur leur lancée contre une défensive qui manque de la profondeur.

Sébastien Deschambault, chroniqueur (Fiche en première ronde : 5-3) : Rangers en 6 - Les Rangers sont parvenus à vaincre les Canadiens malgré la panne sèche de plusieurs de leurs gros canons à l'attaque. New York a terminé au quatrième rang de la LNH avec 253 buts marqués, mais a été limité à 12 buts en six matchs contre Montréal. Le gardien Henrk Lundqvist va continuer son bon travail et des joueurs comme Chris Kreider et J.T. Miller vont élever leur jeu d'un cran. La belle histoire de Bobby Ryan, Clarke MacArthur et Craig Anderson va prendre fin en deuxième ronde.

Robert Laflamme, journaliste principal (Fiche en première ronde : 5-3) : Rangers en 6 - L'expérience et la profondeur des Rangers seront des facteurs importants. Les Sénateurs ont plus de mordant à l'attaque que les Canadiens de Montréal, mais le vétéran gardien Henrik Lundqvist devrait de nouveau avoir le dernier mot.

Guillaume Lepage, journaliste (Fiche en première ronde : 4-4) : Rangers en 5 - La défensive sera à l'honneur dans cette série. Les Rangers ont muselé les Canadiens en n'accordant que 11 buts en six matchs et les Sénateurs sont en mesure d'appliquer le plan de match de Guy Boucher à la lettre. Par contre, je ne vois pas comment les Sénateurs qui ont difficilement eu raison des Bruins, décimés par les blessures, pourraient se départir des Rangers.

Serge Touchette, chroniqueur (Fiche en première ronde : 3-5) : Rangers en 6 - Henrik Lundqvist, à qui un peu tout le monde avait prédit des misères contre les Canadiens, a repris son trône. Les Rangers sont bien meilleurs qu'on pensait. Ils sont rapides, inspirés et leur vitesse d'exécution est impressionnante. Une bien belle équipe, qui aura besoin de l'appui de tout son monde pour renverser Erik Karlsson et les surprenants Sénateurs.

Penguins de Pittsburgh vs Capitals de Washington


Bouchard : Capitals en 6 - Seul Karl Alzner manque (peut-être) à l'appel à Washington, alors qu'en plus de Kristopher Letang, Carl Hagelin et peut-être Chris Kunitz ne seront pas du début de la série. Ah, et Matt Murray manque toujours à l'appel. Les Penguins ont beaucoup de ressources, mais ils sont franchement amochés. Washington pourrait régler ça rapidement.

Ciolfi : Capitals en 7 - L'éternelle question: est-ce mieux d'être l'équipe reposée ou l'équipe aguerrie? L'attaque des Penguins est redoutable, sans l'ombre d'un doute, et ils ont disposé des Blue Jackets de manière convaincante. Cependant, je choisis les gagnants du trophée des Présidents parce qu'ils viennent de remporter une série très serrée face aux jeunes Maple Leafs, un triomphe qui devrait bien leur préparer pour une autre dure bataille contre leur rival. Oui, Washington n'est pas allé plus loin que la deuxième ronde dans l'ère Ovechkin, mais le temps est venu pour les Capitals de réécrire l'histoire.

Deschambault : Capitals en 7 - Les Penguins et Sidney Crosby détiennent un avantage psychologique indéniable sur les Capitals et Alex Ovechkin, mais la perte de Kristopher Letang sera trop lourde pour Pittsburgh. Le trio d'Evgeny Kuznetsov, Justin Williams et Marcus Johansson fera la différence contre les deuxième et troisième paires de défenseurs des Penguins, et Marc-André Fleury ne parviendra malheureusement pas à afficher le même rendement que contre les Blue Jackets de Columbus et sera éclipsé par Braden Holtby. 

Laflamme : Capitals en 7 - Les Penguins seront de redoutables adversaires comme il y a un an, mais ils n'auront pas le dessus cette année. Après avoir eu la frousse au premier tour contre les Maple Leafs de Toronto, les Capitals joueront de façon plus relâchée. Ils seront surtout bien meilleurs.

Lepage : Penguins en 6 - Un duel classique. Les Capitals ont dû trimer dur pour venir à bout des coriaces Maple Leafs tandis que les Penguins ont disposé beaucoup plus facilement d'une équipe beaucoup mieux outillée que les Leafs. Il semble que les Penguins soient à nouveau la puissance de l'Est et ils mettront fin aux espoirs des Capitals une fois de plus.

Touchette : Penguins en 7 - Voilà une série, qui aura les allures d'une finale, rien de moins. Pourquoi les Penguins? Même sans Kris Letang, ils représentent la machine offensive la plus intimidante du circuit. Et Sidney Crosby, c'est ... Sidney Crosby. Cela dit, ils ne sont pas sortis de l'auberge, les Penguins. Alex Ovechkin et les Capitals, qui ont eu droit à quelques frayeurs face aux fougueux et jeunes Maple Leafs de Toronto, sont en mission. Et une équipe en mission en est une, qui joue souvent avec l'énergie du désespoir.

Predators de Nashville vs Blues de St. Louis


Bouchard : Predators en 5 - Le sensationnel top-4 défensif des Predators va encore une fois dicter le jeu. Roman Josi et Ryan Ellis se sont chargés de Patrick Kane et Artemi Panarin, P.K. Subban et Matthias Ekholm de Jonathan Toews. Ça ne laisse pas beaucoup de place à Vladimir Tarasenko. Pekka Rinne et Jake Allen sont dus pour un retour à la normale, mais encore ici, Nashville a l'avantage : Juuse Saros attend en réserve.

Ciolfi : Predators en 6 - Qui remportera le duel des gardiens? Jake Allen et Pekka Rinne sont tous deux sur une lancée incroyable, mais je penche vers Nashville en raison de son top-4 défensif. Les Blues possèdent également une brigade plutôt solide, mais le quatuor Ellis-Josi-Ekholm-Subban a rendu la vie difficile pour les Blackhawks, et je m'attends à ce qu'ils répètent l'exploit contre St. Louis. Il faut également mentionner que le Bridgestone Arena est discrètement devenu un des meilleurs amphithéâtres de la LNH lors des séries éliminatoires. La foule est toujours animée et bruyante, et elle donnera le coup de fouet dont les Predators auront besoin pour atteindre la finale de l'Ouest.

Deschambault : Predators en 5 - Nashville a servi une leçon aux Blackhawks en première ronde, et je ne vois pas comment les Blues pourraient faire mieux que Patrick Kane, Artemi Panarin et Jonathan Toews. Le principal quatuor défensif des Predators donne à ces derniers un avantage dans un duel entre deux systèmes très hermétiques, alors que Roman Josi et P.K. Subban vont faire la différence dans une série où il ne se marquera pas beaucoup de buts.

Laflamme : Predators en 5 - Un duel inattendu entre deux équipes tout feu tout flamme qui ont sorti deux des principaux aspirants dans l'Association de l'Ouest - les Blackhawks de Chicago et le Wild du Minnesota. Les Predators sont les plus en feu, les Blues ne parviendront pas à éteindre leur attaque. Le gardien Jake Allen aura de la difficulté à répéter les prouesses qu'il a faites face au Wild. Le vétéran Pekka Rinne sera plus efficace, aidé par un solide groupe de défenseurs incluant « vous-savez-qui ».

Lepage : Predators en 6 - Les Predators ont causé la surprise de la première ronde en balayant les champions en titre de la Coupe Stanley. Ils ont inscrit en moyenne 3,25 buts par match contre la défensive expérimentée des Blackhawks et leur gardien Pekka Rinne est au sommet de son art. Si Jake Allen poursuit sur sa lancée devant la cage des Blues, il permettra aux siens d'arracher deux gains dans cette série.

Touchette : Predators en 6 - Difficile de tourner le dos à une l'équipe, qui a causé la plus grosse surprise des séries en sortant les Blackhawks de Chicago, les pieds devant. Pekka Rinne est au sommet de son art, lui qui a été déjoué trois fois seulement sur 126 lancers. Et le trio formé de Ryan Johansen, Filip Forsberg et Viktor Arvidsson est le trio de l'heure dans la LNH.

Oilers d'Edmonton vs Ducks d'Anaheim


Bouchard : Oilers en 5 - Gros duel à prévoir entre Connor McDavid et Ryan Kesler. On peut aussi penser que Ryan Nugent-Hopkins sera envoyé aux trousses de Ryan Getzlaf. Dans les buts, Gibson et Talbot me semblent de forces égales. Bref, ça va se jouer puissance contre puissance et les Ducks n'ont pas d'équivalent de Marc-Édouard Vlasic à opposer à McDavid. En fait, Sami Vatanen, Cam Fowler et Hampus Lindholm sont franchement amochés.

Ciolfi : Ducks en 6 - Edmonton a fait bonne impression dans sa victoire face aux Sharks, et j'imagine que Connor McDavid va faire scintiller la lumière rouge plus souvent qu'il l'a fait contre San Jose, mais les Ducks sont simplement une équipe complète. Ils sont dotés d'une belle profondeur à chaque position, surtout si les défenseurs Cam Fowler et Hampus Lindholm sont de l'alignement. Les Oilers ont gagné de la précieuse expérience en première ronde, mais les vétérans d'Anaheim sauront les frustrer.

Deschambault : Ducks en 6 - Malgré cette prédiction, je crois que les Oilers vont donner toute une opposition aux Ducks. Le retour de Cam Fowler fera toutefois foi de tout, si celui-ci n'est pas en mesure d'amorcer la série en même temps que ses coéquipiers, cette prédiction ne tiendra pas. J'entrevois un duel très serré, semblable à celui qui a opposé Les Capitals et les Maple Leafs de Toronto au premier tour. Ryan Getzlaf est sur une lancée irrésistible, et les Ducks n'ont pas perdu en temps réglementaire à leurs 18 derniers matchs, saison régulière et séries confondues.

Laflamme : Oilers en 6 - Ce sera la surprise du deuxième tour. Les jeunes jambes des Oilers auront le meilleur face aux vieux loups des Ducks. Après avoir eu dans les pattes Joe Pavelski des Sharks de San Jose au cours du premier tour, Connor McDavid se frottera à Ryan Kesler des Ducks. La confrontation sera un pur délice à voir. Devant les buts, Cam Talbot sera supérieur à John Gibson.

Lepage : Oilers en 7 - Les Oilers ont démontré qu'ils étaient à prendre au sérieux en l'emportant en six matchs contre les Sharks de San Jose, et ce, malgré une cuisante défaite de 7-0. Ils ont fait preuve de caractère même si on leur reproche de ne pas être expérimentés. Une longue série se dessine contre les Ducks, mais les Oilers auront le dernier mot.

Touchette : Oilers en 7 - L'équipe de demain progresse à un train d'enfer. Sa victoire contre les Sharks de San Jose, finalistes de la Coupe Stanley, en est une preuve éloquente. Connor McDavid sera opposé au trio de l'excellent Ryan Kesler. Une grosse commande pour le jeune ténor des Oilers, mais une commande à la mesure de son immense talent. Ce n'est pas tout. Les Oilers ont souvent deux gardiens sur la glace: Cam Talbot et ... Kris Russell, qui a déjà bloqué 27 tirs depuis le début des séries.

En voir plus