Skip to main content

Les Penguins sont de nouveau les champions

Hornqvist enfile l'aiguille à 1 :35 de la fin et Murray réalise une performance de 27 arrêts dans un gain de 2-0

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NASHVILLE - Les Penguins de Pittsburgh vont demeurer sur leur trône pour une autre année. Le but que Patric Hornqvist a enfilé l'aiguille à 1 :35 de la fin de la troisième période leur a permis de savourer une deuxième conquête d'affilée de la Coupe Stanley, dimanche.

Les champions en titre ont défait les Predators de Nashville 2-0 au Bridgestone Arena dans le sixième match de la série quatre de sept, qu'ils ont remportée 4-2. 

Hornqvist a trompé la vigilance du gardien Pekka Rinne en fouettant la rondelle au vol en provenance de derrière le but. Le disque a bifurqué sur Rinne pour se retrouver derrière lui.

Les Predators ont utilisé la contestation à leur disponibilité en désespoir de cause, alléguant que Hornqvist avait péché par obstruction à l'endroit de Rinne. La révision ne leur a pas donné raison. 

Video: Les Penguins défendent leur titre de la Coupe Stanley

Ç'a été le premier filet d'une soirée très animée, qui a procuré le plus de sensations aux amateurs de hockey de toute la série.

« Ce sera assurément le plus important but que je ne marquerai jamais », a lancé le Suédois sur les ondes de CBC à l'issue de la rencontre.

Carl Hagelin a concrétisé le triomphe au grand déplaisir de la majorité des 17 283 spectateurs en marquant dans un filet désert à 13,6 secondes de l'effusion de joie des Penguins et des quelques centaines de leurs partisans sur place.

Sensationnels, Rinne et le jeune Matt Murray ont livré un grand duel de gardiens.

Rinne a terminé la soirée avec 27 tirs bloqués tandis que Murray a obtenu un deuxième blanchissage d'affilée grâce à un effort de 27 arrêts. Murray est le premier gardien qui clôture une Finale en obtenant deux jeux blancs depuis Terry Sawchuk des Red Wings de Detroit contre les Canadiens de Montréal en 1952, selon StatsCenter. 

Les Penguins signent un premier doublé dans la LNH depuis que les Red Wings de Detroit ont réalisé l'exploit en 1997 et en 1998.

Sidney Crosby a remporté le trophée Conn Smythe à titre de joueur par excellence des séries pour la deuxième année de suite. Le capitaine n'est qu'un des trois joueurs qui ont reçu l'honneur deux années consécutivement, le premier depuis Mario Lemieux en 1991 et en 1992 dans l'uniforme des Penguins. Le gardien Bernard Parent des Flyers de Philadelphie est l'autre en 1974 et en 1975.

Les Predators ont joué de malchance au début de la deuxième période. Le coup de sifflet hâtif de l'arbitre Kevin Pollock les a privés d'un but à 1 :07. Murray avait effectué l'arrêt sur le tir de Filip Forsberg, mais l'arbitre positionné dans le coin droit n'a pas vu la rondelle rouler à la gauche du gardien. Il a stoppé l'action tout juste avant que Colton Sissons ne pousse le disque dans le but.

Sissons a également été frustré au terme d'une échappée à mi-chemin dans le match, en plus d'avoir vu un de ses tirs toucher le poteau à la gauche de Murray, en troisième période.

« Nous avons été blanchis deux fois de suite, mais il n'y a aucune comparaison à faire entre les deux matchs », a commenté l'entraîneur des Predators Peter Laviolette. « Nous avons eu 25 chances de marquer ce soir (dimanche), incluant trois poteaux. La défaite est plus difficile à accepter du fait que nous avons été privés d'un but et que les Penguins ont marqué tard en troisième période. »

But du match

Celui de la victoire. Hornqvist a délibérément envoyé le disque sur Rinne dans l'espoir qu'il pénètre dans le filet. 

Video: PIT@NSH, #6: Hornqvist bat Rinne tard en troisième

Arrêt du match

Murray s'est distingué pendant la double supériorité numérique d'une durée de 32 secondes que les Predators ont eue en troisième période. L'arrêt de la jambière gauche face au tir du défenseur Mattias Ekholm n'était pas piqué des vers. Viktor Arvidsson a été frustré sur le retour.

Video: undefined

Sous le radar

Ryan Ellis des Predators a joué malgré une douloureuse blessure. Ça n'a pas empêché le défenseur de se projeter devant deux tirs des Penguins au cours des deux premières périodes, qu'il a bloqués afin d'annuler deux bonnes chances de marquer.

Jeu du match

Matt Murray qui réalise un arrêt acrobatique contre Sissons avec 9:55 à écouler en deuxième période, empêchant les Predators de réussir l'important premier but de la rencontre. 

Video: PIT@NSH, #6: Sissons se fait voler par Murray

Ce qu'ils ont dit

« C'est dur à décrire à l'aide de mots. Enfant, vous rêvez un million de fois de soulever la Coupe Stanley. De s'être retrouvé si proche de l'objectif, à deux matchs, c'est un très mauvais sentiment que vous ressentez. Nous avons accompli tellement de bonnes choses et nous avons connu un merveilleux parcours en séries éliminatoires. Nous sommes jeunes, nous avons acquis beaucoup d'expérience. Plusieurs gars peu expérimentés, comme Frédérick Gaudreau, Colton Sissons et Pontus Aberg ont joué un rôle très important dans nos succès. Ça va faire mal pendant longtemps. » -- Le défenseur P.K. Subban des Predators.

« Nous avons connu d'éprouvantes séries. Nous avons dû vaincre les Sénateurs d'Ottawa en deuxième prolongation du septième match. Nous avions auparavant eu besoin de sept matchs pour battre les Capitals de Washington. Nous sommes fatigués, croyez-moi. Mais c'est un sentiment incroyable que nous vivons en ce moment. C'est beaucoup d'émotion. Lundi, ce sera une magnifique journée. Nous pourrons la vivre en famille. Ce sera également un merveilleux été. » -- Le joueur de centre Evgeni Malkin des Penguins.

Ce qu'il faut savoir

C'est la cinquième conquête de l'histoire des Penguins, toutes acquises à l'étranger - 1991, 1992, 2009, 2016 et 2017. L'an dernier, ils avaient gagné la Coupe au SAP Center de San Jose au terme du sixième match de la Finale contre les Sharks.

La suite

Il n'y en a pas. Bon été tout le monde!

En voir plus