Skip to main content

Les Penguins l'emportent 4-1 et complètent le balayage des Hurricanes

LNH.com @NHL

RALEIGH - On s'attendait à une dure série pouvant s'étirer jusqu'à la limite des sept matchs. On a eu droit plutôt à un balayage, les Penguins de Pittsburgh remportant le quatrième match de la finale de l'Association Est 4-1 face aux Hurricanes de la Caroline, mardi soir, au RBC Center.

Les Penguins accèdent à la finale de la Coupe Stanley pour une deuxième année de suite. Ils pourraient y retrouver les Red Wings de Detroit, qui dominent leur propre série 3-1 face aux Blackhawks de Chicago.

Dans cette finale de l'Est, les Penguins ont démontré que talent, travail et expérience représentent une recette gagnante. Mardi, ils l'ont même emporté sans que leurs vedettes Sidney Crosby et Evgeni Malkin sortent le grand jeu. Ruslan Fedotenko, Maxim Talbot, Bill Guerin et Craig Adams ont réussi les buts, Crosby amassant deux passes.

"On a joué du bon hockey dans cette série. On a aussi fait preuve de caractère. Cette denière victoire est très émotive", a commenté Talbot.

"On a démontré qu'on peut jouer contre les meilleures équipes. On veut maintenant aller jusqu'au bout", a-t-il ajouté en pensant à la coupe.

Philippe Boucher a pris part aux quatre matchs de la série. Il se dit prêt à en découdre avec les champions de l'ouest.

"On ne s'attendait pas à un balayage, a admis le vétéran défenseur. Mais je pense qu'on a joué notre meilleur hockey de l'année dans cette série. On a fourni un effort de 60 minutes dans presque tous les matchs. On a aussi adopté un peu leur style sans jamais abandonner.

"Je sais que les gars ne sont pas satisfaits, a-t-il poursuivi. Ils en veulent plus, surtout ceux qui étaient là l'an dernier."

Les Hurricanes, eux, n'ont pas démérité dans cette série après avoir éliminé les Devils du New Jersey et les Bruins de Boston, deux formations mieux classées. Cette fois, ils ont affronté une équipe nettement supérieure.

"Une équipe ne gagne pas une série quatre de sept par chance, a déclaré Paul Maurice. Les Penguins ont pleinement mérité le droit de passer à la finale.

"Les Penguins ont vraiment bien joué, a-t-il insisté. De notre côté, on n'avait plus grand-chose dans le réservoir. On a dépensé beaucoup d'énergie juste pour se rendre ici. Bien de nos joueurs sont blessés, ce qui est le cas, bien sûr, de toutes les équipes."

Eric Staal a réussi l'unique filet des Canes aux dépens de Marc-André Fleury, solide lorsqu'il le fallait.

La réplique des Penguins

Les Hurricanes espéraient un déblocage de Staal dans ce quatrième match. Tenu en échec dans la série, Staal a marqué le premier but de la rencontre à 1:36 de la première période. Il a contourné le filet pour prendre Fleury de vitesse.

Ce but était de nature à donner confiance aux hommes de Paul Maurice. Les Hurricanes affichaient en effet un dossier de 7-0 quand Staal s'inscrit à la marque. Mais les Penguins ont vite répliqué.

Fedotenko a créé l'égalité à 8:21 lorsqu'il a redirigé un lancer-passe de Philippe Boucher derrière Cam Ward. Fedotenko avait été abandonné à la droite de Ward, malgré la présence de Matt Cullen et du défenseur Dennis Seidenberg.

Talbot a suivi à 18:21 quand son tir flottant, dévié sur le bâton d'Anton Babchuk, a échappé à Ward du côté de la mitaine. Un but pour le moins étrange.

En deuxième, les Penguins ont fait preuve de patience, attendant une erreur de l'adversaire. Cette erreur est venue au milieu de l'engagement. Profitant d'un surnombre, Crosby a brillamment refilé le disque à Guerin, qui l'a dirigé derrière Ward. A 3-1, la victoire des Penguins semblait acquise.

En troisième, les Hurricanes ont travaillé fort pour réduire l'écart. Fleury s'est chargé de repousser toutes les attaques.

Adams a complété dans un filet désert.

En voir plus