Skip to main content

Les Penguins devront continuer d'avancer sans Sidney Crosby

Pittsburgh se concentre uniquement sur la victoire contre les Capitals dans le match no 4, et non sur la perte de leur capitaine

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

PITTSBURGH - Gagner un match pour Sid?

Non, simplement gagner.

Il semble qu'il s'agisse de l'attitude adoptée par les Penguins de Pittsburgh, et c'est ce qu'ils devront faire contre les Capitals de Washington dans le match no 4 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Est au PPG Paints Arena mercredi (19 h 30 (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC).

Le centre Sidney Crosby est à l'écart du jeu en raison d'une commotion cérébrale, et ne vous y méprenez pas : plusieurs joueurs des Penguins sont furieux en raison du double-échec que le défenseur des Capitals Matt Niskanen a servi à la tête de Crosby dans le match no 3, et de la décision du département de la sécurité des joueurs de ne pas suspendre Niskanen. Personne ne minimise l'impact de l'absence d'un joueur qui a remporté le trophée Conn Smythe lorsque les Penguins ont remporté la Coupe Stanley la saison dernière et qui est finaliste au trophée Hart cette saison.

Les Penguins mènent toutefois la série quatre de sept 2-1. Ils sont capables de gagner sans Crosby, et ce, malgré l'absence de l'attaquant Conor Sheary (commotion cérébrale), du défenseur Kris Letang (cou) et du gardien Matt Murray (bas du corps), s'ils jouent à la hauteur de leur potentiel.

S'ils se concentrent sur le match no 3, ils ne seront pas concentrés sur le match no 4. S'ils écopent de punitions, ils vont permettre à Alex Ovechkin et compagnie d'évoluer en avantage numérique. S'ils modifient leur manière de jouer, ils vont s'éloigner de la recette qui leur a permis de connaître du succès. Et une mauvaise situation pourrait devenir encore pire.

Mais s'ils parviennent à se contrôler et à exécuter, ils peuvent tirer le meilleur parti possible d'une mauvaise situation. Nous ne connaissons pas la durée de l'absence de Crosby. Il est difficile d'avancer une hypothèse à ce sujet dans le cas de commotions cérébrales. Nous pouvons toutefois affirmer que plus longtemps les Penguins demeurent en vie, meilleures sont les chances que Crosby effectue un retour au jeu au cours des présentes séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Je ne crois pas que nous pouvons être trop émotifs à ce sujet, a avancé le défenseur des Penguins Ian Cole. Au cours des séries, il faut être en mesure de franchir chaque obstacle et de continuer à se battre malgré les embûches. Trop penser à cet incident, y réagir trop émotivement, être en colère en raison de ce dernier, tout cela ne servirait qu'à nous distraire de ce que nous tentons d'accomplir en tant qu'équipe.

« Je crois donc que si nous approchons la situation de manière pratique et que nous continuons à effectuer notre travail et à suivre le plan de match, nous allons nous placer dans une meilleure position que si nous nous énervons et que nous cherchons à nous venger. Je considère que nous formons une équipe très mature et professionnelle. »

Les Penguins sont de toute évidence à l'écoute de l'entraîneur Mike Sullivan. Il devra prendre des décisions quant à la composition de son alignement, et il a déclaré que toutes les options étaient envisagées. Il ne veut toutefois pas que ses joueurs changent quoi que ce soit au chapitre du style ou de la structure.

« Nous ne portons pas une attention particulière à l'identité des joueurs qui ne seront pas dans la formation ce soir, a assuré Sullivan. Nous nous concentrons sur les joueurs qui seront en uniforme ce soir, et ces joueurs vont nous aider à signer la victoire. »

Il s'agit de la même approche que les Penguins ont adopté tout au long des séries.

Murray a quitté la période d'échauffement avant le match no 1 de la première ronde contre les Blue Jackets de Columbus, et Marc-André Fleury a excellé devant le filet. Letang n'a pas disputé une seule partie en séries, et la défensive a fait le travail. Chris Kunitz a raté les cinq premiers matchs et Carl Hagelin les six premiers, mais l'attaque a bien fait jusqu'à leur retour.

Bien que les Penguins aient connu des ennuis au chapitre de la possession de rondelle, ils ont obtenu les arrêts nécessaires, ont bloqué des tirs et ont profité de leurs chances.

Crosby a été un élément important de tout cela. Son absence est celle qui crée, et de loin, le plus grand vide. Non seulement parvient-il à créer des jeux pour lui-même, il rend aussi ses coéquipiers meilleurs en leur préparant la table et en s'occupant des confrontations les plus difficiles. 

Crosby est l'une des principales raisons qui expliquent pourquoi la recrue Jake Guentzel est le meneur en séries avec sept buts. Au cours des deux premières parties de la série, c'est grandement grâce à lui que les Penguins ont pris une avance de deux buts à deux reprises en deuxième période, alors qu'il a touché la cible deux fois en 54 secondes dans le match no 1, avant de préparer deux buts dans le match no 2.

Mais les Penguins misent toujours sur l'un des meilleurs joueurs au monde, le centre Evgeni Malkin, et ce dernier a souvent été plus productif sans Crosby à ses côtés que lorsqu'il est en santé.

Malkin a amassé 154 points (66 buts, 88 passes) en 118 matchs de saison régulière alors que Crosby était absent, soit une moyenne de 1,31 point par match. Il s'agit d'une moyenne plus élevée que celle de 1,179 qu'il affiche en carrière, ce qui lui vaut le 15e rang de l'histoire de la LNH.

Malkin a inscrit deux buts dans un gain de 5-0 contre les Islanders de New York dans le match no 1 de la première ronde en 2013, le seul match des séries qu'il a disputé sans Crosby, et il a marqué un but en plus de récolter une passe après le départ de Crosby lundi. Il domine le classement des pointeurs de la ligue en séries avec 15 points (quatre buts, 11 passes).

Les Penguins misent toujours sur Guentzel, Hagelin, Kunitz, Nick Bonino, Matt Cullen, Patrick Hornqvist, Phil Kessel, Bryan Rust

« Nous croyons les uns en les autres, a déclaré Kessel. Nous avons beaucoup de profondeur dans ce groupe. Plusieurs de nos joueurs peuvent être insérés dans l'alignement et faire une différence.

« Nous avons déjà survécu à cela, non? Nous semblons être aux prises avec les blessures de temps à autre. Nous tentons simplement de continuer à avancer. »

En voir plus