Skip to main content

Les Penguins créent l'égalité 3-3 dans la série

Crosby obtient un troisième but gagnant et le gardien recrue Matt Murray donne raison à son entraîneur

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TAMPA - Les ténors des Penguins de Pittsburgh ont répondu présent au Amalie Arena, mardi, et la finale de l'Association de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay connaîtra son dénouement au Consol Energy Center, jeudi.

Guidés par les Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kristopher Letang, les Penguins ont vaincu non sans difficulté le Lightning 5-2 dans le match no 6 de la série qui est maintenant à égalité 3-3.

Le gardien recrue Matt Murray s'est occupé du reste, en réalisant 28 arrêts. Il pourra passer une belle journée de 22e anniversaire de naissance, mercredi.

« Matt a été très solide en troisième période, l'a encensé l'ailier Patric Hornqvist. Il est tout jeune, mais il joue avec l'assurance d'un gardien âgé de 30 ans. C'est impressionnant à voir. »

Crosby, avec un but et une passe, Letang, Phil Kessel, Bryan Rust et Nick Bonino ont été les buteurs des gagnants. Malkin a récolté une passe.

Pour Crosby, c'est un troisième but gagnant dans la série.

Video: Les Penguins forcent la tenue d'un septième match

« Tout le monde a bien fait, tout le monde a contribué à sa façon, a relevé Crosby. Dans une situation semblable, vous n'avez pas à essayer de signer un exploit, vous n'avez uniquement qu'à faire votre travail. C'est cette philosophie de groupe qui nous avait permis de nous rendre jusque-là où nous étions avant ce soir. »

L'entraîneur Mike Sullivan a dit avoir retiré une grande satisfaction d'avoir vu ses troupiers relever un autre défi avec succès.

« Nous avons été intenses et combatifs. Les gars étaient prêts à se défoncer pour ramener la série à Pittsburgh, et c'est ce qu'ils ont fait. »

Brian Boyle a obtenu les deux réussites du Lightning, qui aurait éliminé les Penguins s'il avait joué tout le match comme en troisième période.

Andrei Vasilevskiy a terminé la soirée avec 29 tirs bloqués.

« Je ne dirais pas que les meilleurs joueurs des Penguins ont fait la différence, ou qu'ils ont été supérieurs à nos meilleurs joueurs, a commenté l'entraîneur du Lightning Jon Cooper. Les Penguins ont été meilleurs que nous pendant deux périodes. Pendant les 40 premières minutes de jeu, tous les joueurs des Penguins ont été meilleurs que nous. Au cours des 20 dernières minutes, nous avons été meilleurs qu'eux. »

« Les Penguins ont mieux joué collectivement. Ils ont été la meilleure équipe et habituellement c'est la meilleure équipe qui l'emporte. »

Pieux mensonge    

Le Lightning disait qu'il ne referait pas l'erreur de pécher par excès de confiance, comme ç'avait été le cas l'an dernier dans le sixième match de la finale d'association face aux Rangers de New York. Il avait dû mériter sa participation en finale en allant l'emporter à New York dans une ultime rencontre.

De toute évidence, c'était un pieux mensonge.

D'entrée de jeu mardi, les joueurs de l'équipe de la Floride n'ont pas été animés de l'instinct du tueur. Ils ont davantage joué pour ne pas perdre que pour achever les Penguins.

Même avant le but annulé de Jonathan Drouin à 5 :12 du premier vingt, on ne les sentait pas dans le coup.

La contestation des visiteurs a rapporté de gros dividendes, la révision vidéo illustrant que Drouin était hors-jeu de quelques centimètres à la ligne bleue des Penguins.

« Ç'a été un tournant pour nous, a avoué Hornqvist. Si le Lightning avait pris les devants, ç'aurait été très différent. »

Le Lightning n'a pas la suite pas saisi une première occasion en supériorité numérique, avant de fournir aux Penguins une double supériorité de 1 :19. Après Anton Stralman, envoyé au cachot pour obstruction, un autre défenseur Victor Hedman a été puni pour avoir retardé le jeu, à 17 :50. Il a projeté le disque dans le filet protecteur derrière le gardien Murray de sa propre zone.

Kessel en a profité pour ouvrir le score à 18 :46 en fouettant au vol la passe transversale flottante de Crosby.

« Quand des occasions semblables se présentent, vous devez les saisir », a repris Hornqvist.

On s'attendait à ce que le Lightning affiche plus d'ardeur à la tâche à la reprise de l'action en deuxième période.

Il montrait effectivement des signes encourageants en ce sens, avant que Letang ne double l'avance des siens à 7 :40.

Le défenseur québécois a répliqué à Cédric Paquette, qui avait prétendu qu'on avait réussi à le déconcentrer quelques heures plus tôt, en faisant mouche à l'aide d'un tir des poignets bas. C'était pour lui un premier but dans la série.

Avant la fin du tiers, à 19 :34, Crosby a fait 3-0 à l'aide d'une superbe manœuvre individuelle. Il a récupéré la rondelle à la ligne bleue du Lightning, avant de se défaire de l'attaquant Ondrej Palat, de se moquer de Stralman et de balayer la rondelle entre les jambières de Vasilevskiy.

Après 40 minutes de jeu, les Penguins détenaient 26-11 dans les tirs.

Trop peu, trop tard

Le Lightning a repris vie en troisième à la suite du but chanceux de Brian Boyle, à 5 :30. L'attaquant a vu Kessel en repli rediriger dans le filet sa tentative de passe soulevée vers Alex Killorn de l'autre côté.

Murray a par la suite été appelé à se mettre en évidence, ce qu'il a fait en effectuant quelques arrêts des jambières.

Boyle a remis ça à 12 :43 en touchant la cible grâce à un lancer des poignets dans la partie supérieure du but décoché du cercle d'engagement droit.

Rust a ébranlé les espoirs de remontée à 17 :52 en marquant au terme d'une échappée du centre de la patinoire.

Bonino les a complètement anéantis en envoyant le disque dans le filet abandonné.

En voir plus