Skip to main content

Les Oilers se concentrent sur le cercle des mises en jeu

L'amélioration doit être une affaire d'équipe, affirment les joueurs

par Tim Cambell @TimNHL / Journaliste LNH.com

EDMONTON - Les Oilers d'Edmonton ont terminé au dernier rang au chapitre du taux de mises en jeu gagnées (47 pour cent) au cours de la saison régulière de la LNH, mais ont tout de même terminé en deuxième place dans la section Pacifique avec 103 points.

Dans les séries éliminatoires, seulement une équipe a fait pire jusqu'à maintenant dans cette catégorie (44,6) après neuf matchs, mais ils sont à deux victoires d'une place en finale d'Association.

Il reste que c'est un problème récurrent pour les Oilers à l'aube du match no 4 face aux Ducks d'Anaheim au Rogers Place mercredi (22h HE; NBCSN, SN, TVA Sports) et il pourrait leur faire mal éventuellement.

Ç'a été le cas lors du troisième match dimanche, une victoire de 6-3 des Ducks, qui ont eu l'avantage 37-26 à ce chapitre. Anaheim, qui a maintenu le meilleur taux de réussite (54,7) en saison régulière, a aussi eu le dessus dans le match no 1 (38-29) et dans le match no 2 (44-25). Les Oilers ont gagné les deux matchs, mais ont commencé à accorder plus d'importance à cet aspect du jeu. 

« Nous devons être meilleurs au centre, a déclaré Mark Letestu. Les Ducks ont terminé premiers et nous 30e à ce chapitre, donc cette différence se voir dans cette série. Ça doit devenir une affaire d'équipe. »

En séries, les Ducks sont au deuxième rang (56 pour cent) derrière le Wild du Minnesota (57,4). Les Oilers sont 15e, devant les Blues de St. Louis (42,7).

Mais dans les trois premiers matchs entre les Oilers et les Ducks, la différence est impressionnante. Anaheim a gagné 119 mises en jeu sur 200, un taux de 59,5 pour cent.

« Ce serait bien de terminer la série 50-50 », a déclaré Ryan Nugent-Hopkins.

À cet effet, les Oilers ont aussi tenté d'améliorer d'autres aspects du jeu. Ce qui se passe après la mise en jeu est aussi important.

« Il y a différents moyens de reprendre la rondelle sur les mises en jeu », a expliqué le capitaine Connor McDavid.

Les Oilers veulent que leurs ailiers et leurs défenseurs bagarrent davantage quand la rondelle est déposée et ont tenté de clarifier la responsabilité de chacun. Ça fonctionne en partie; ils ont accédé à la deuxième ronde et mènent contre la meilleure équipe à ce chapitre.

L'entraîneur des Oilers Todd McLellan a reconnu qu'il travaillait avec son équipe, mais n'a pas voulu entrer dans les détails après l'entraînement de mardi.

« C'est comme demander si nous allons lancer une balle courbe sur le deuxième lancer du match, a illustré McLellan. Je ne crois pas que beaucoup de gérants de baseball vont répondre à ça. »

Letestu, le plus expérimenté chez les Oilers à 32 ans, a avancé que l'équipe tentait de se sortir de cette situation en trouvant un moyen d'aider les joueurs de centre.

« Ce n'est pas toujours de gagner proprement, a-t-il dit. Parfois, le centre doit simplement emprisonner la rondelle où un coéquipier peut la reprendre. Nous devons faire un meilleur travail. »

Une autre clé pour les Oilers seraient de « tricher » davantage ou d'aller à la limite de ce que les juges de ligne tolèrent.

« C'est un jeu ou tu tentes de prendre un avantage et le juge de ligne est là pour t'expulser si tu dépasses la ligne », a déclaré Letestu.

« Ce n'est pas comme si nous ne trichions pas. Nous ne sommes pas l'équipe la plus propre à ce chapitre. Nous n'en avons simplement pas gagné autant que les autres équipes. »

En voir plus