Skip to main content

Les Oilers doivent trouver le moyen de rebondir

La formation albertaine a subi une cuisante défaite de 7-0 lors du quatrième match de la série face aux Sharks

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, où la notion du temps est importante, la prochaine décision appartient aux Oilers d'Edmonton.

Les Oilers se sentaient en contrôle avec les devants 2-1 dans leur série face aux Sharks de San Jose après avoir signé deux blanchissages lors des matchs no 2 et no 3.

Cette jeune équipe avec très peu d'expérience en séries avait bien géré la pression et avait vite découvert que la défensive et le jeu responsable étaient la clé de la victoire lors du tournoi printanier. Les Oilers avaient trouvé le moyen de museler les Sharks et Cam Talbot ne laissait rien passer.

Le vent a cependant changé de côté assez rapidement, mercredi, lors du quatrième match au SAP Center. 

Les Sharks ont donné le ton au match lorsque le capitaine Joe Pavelski a inscrit son premier de la série avec seulement 15 secondes d'écoulées. La formation californienne l'a finalement emporté 7-0.

Personne ne l'avait vu venir, surtout les Oilers. Mais le plus important est ce qui s'en vient.

« C'est 2-2, a déclaré Mark Letestu. Pour moi, ce sont les seuls chiffres qui ont de l'importance. Nous n'avons pas joué de la manière dont nous voulions. On a perdu 7-0. Rien n'a joué en notre faveur.

« En même temps, nous devons réaliser que nous leur avons donné confiance. Certains gars, qui ont maintenant confiance peuvent nous faire mal. Notre tâche sera un peu plus difficile. »

La discipline est devenue un point central dans cette série. En combinant les matchs no 1, 2 et 4, les Oilers ont joué avec le feu en offrant aux Sharks 20 chances en avantage numérique. Les Sharks ont enfilé l'aiguille quatre fois en huit occasions, mardi.

Ce sera difficile de gagner des matchs si on passe 19 minutes au cachot », a lancé le défenseur des Oilers Adam Larsson. 

L'ailier droit des Oilers Jordan Eberle a rappelé que la ligne était mince en séries, ce qui devrait forcer les siens à être plus prudents.

« Il faut jouer dur et de manière physique et finir nos mises en échec chaque fois qu'elles peuvent l'être, a ajouté Eberle. Mais en même temps, il faut garder nos bâtons au sol. 

« Plusieurs pénalités ont été appelées après le coup de sifflet. Il faut jouer entre les sifflets. C'est une autre chose. Nous voulons être forts et jouer notre style, nous sommes une grosse équipe, mais en même temps, il ne faut pas traverser la ligne. »

Les Oilers l'ont appris à la dure lors du quatrième match. L'attaquant Leon Draisaitl a écopé d'une pénalité majeure et d'une inconduite de partie pour avoir dardé l'attaquant des Sharks Chris Tierney et a été mis à l'amende, mercredi.

Le jeu physique a occupé la majeure partie des discussions en vue du quatrième match et sera encore plus important lors du cinquième duel, jeudi au Rogers Place (22h30 (HE); NBCSN, TVAS, SN, NBCS-CA).

« Nous n'avons pas été assez durs face à leurs meilleurs joueurs, a déclaré Larsson. Nous n'avons pas joué de manière intelligente. Ils ont été la meilleure équipe hier soir. Ce n'était pas seulement leurs meilleurs joueurs. »

Pavelski et Logan Couture ont tous les deux inscrit deux buts pour les Sharks lors du quatrième match, la première fois dans la série que les deux trouvaient le fond du filet. Patrick Marleau a récolté son premier but de la série. Joe Thornton a enregistré son premier point et le défenseur Brent Burns, qui a mené les défenseurs de la LNH avec 76 points durant la saison régulière, a amassé trois aides.

C'est beaucoup comparativement aux meilleurs éléments des Oilers.

Le capitaine Connor McDavid totalise deux points (un but, une aide) dans cette série. Son ailier gauche Patrick Maroon a été blanchi et le premier trio d'Edmonton a largement été contenu par les Sharks.

« C'est un peu des deux, a dit Letestu. Ils ont eu un bon match. Ils étaient désespérés. Et nous leur avons donné beaucoup trop de chances en avantage numérique.

« Avec autant de chances, ils vont trouver le moyen. Nous devons commencer à limiter ces occasions. Ce sera un peu plus difficile pour nous, mais cette équipe a su relever les défis toute la saison et nos gros joueurs vont se mettre en marche. »

McDavid ne représente pas un défi normal pour les Sharks. Le gagnant du trophée Art-Ross avec une récolte de 100 points possède une vitesse exceptionnelle et des habiletés incroyables.

Il a été blanchi à ses deux derniers matchs, mais il faut noter qu'il ne l'a jamais été trois fois de suite durant la saison régulière.

« Il doit s'en sortir, a déclaré McLellan. Ses coéquipiers et les entraîneurs doivent l'aider. »

Les Oilers aborderont le défi avec confiance, eux qui ont toujours trouvé le moyen de renouer avec la victoire après des séquences difficiles.

« Nous avons très bien répondu dans ce genre de matchs, a dit Larsson. Ce sont les séries. Ça n'a pas d'importance. Parfois, une défaite de 1-0 fait plus mal. C'est un nouveau match demain. »

En voir plus