Skip to main content

Les meilleurs joueurs autonomes encore sur le marché

Plusieurs vétérans talentueux ont passé la première journée du marché sans contrat

par LNH.com @NHL / LNH.com

La première journée du marché des joueurs autonomes 2016 de la LNH a été très mouvementée. Plus d'une centaine de joueurs ont signé un contrat avec une équipe de la LNH pendant les sept premières heures d'admissibilité vendredi.

Cependant, il reste encore plusieurs joueurs talentueux qui ne se sont pas encore entendus avec une équipe.

Voici six joueurs autonomes sans compensation à surveiller pendant les prochains jours:

JIRI HUDLER

Ailier droit
Ancienne équipe: Panthers de la Floride
Âge: 32 ans
Totaux en carrière: 676 MJ, 161 buts, 256 aides, 417 points, 239 minutes de pénalité

Hudler a connu la meilleure saison de sa carrière avec les Flames de Calgary en 2014-15, établissant des marques personnelles avec 31 buts et 76 points (son meilleur rendement jusque là avait été de 25 buts et 57 points). Hudler, qui a remporté le trophée Lady Byng en 2014-15, représentait une raison importante pour laquelle les Flames ont surpris la LNH en se qualifiant pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley et en remportant leur série de première ronde. Mais Hudler est revenu sur terre la saison dernière, affichant 10 buts et 35 points avec les Flames avant d'être échangé aux Panthers de la Floride avant la date limite des transactions de la LNH. Hudler a marqué six buts et récolté 11 points en 19 matchs avec la Floride, évoluant principalement au sein d'un trio avec Teddy Purcell et Nick Bjugstad. Il n'a toutefois enregistré qu'une seule mention d'aide dans la défaite des Panthers en première ronde contre les Islanders de New York.

À dire vrai, Hudler ne va pas occuper un poste au sein d'un premier trio, mais il peut être quand même efficace dans le bon scénario. Il a récolté en moyenne 0,72 point par match au cours des cinq dernières campagnes. Hudler possède un bon tir des poignets, il a un excellent sens de hockey et il est bien respecté dans le vestiaire -- le genre de joueur qui peut aider une équipe à développer des joueurs jeunes et talentueux. L'expérience de remporter une Coupe Stanley avec les Red Wings de Detroit en 2008 ne fait pas mal non plus.

Il ne fait aucun doute que Hudler ressemble plus au joueur qui a amassé 16 buts et 45 points en 2015-16 qu'à celui qui avait affiché un rendement de 31-45-76 la saison précédente. En plus, il n'est pas une force défensive; sa valeur chute quand il n'apporte pas de contribution offensive. Cela dit, dans une ligue où tout le monde veut marquer plus de buts, il pourra sûrement aider une équipe.

KRIS RUSSELL
Défenseur
Ancienne équipe: Stars de Dallas
Âge: 29 ans
Totaux en carrière: 573 MJ, 38 buts, 139 aides, 177 points, 187 minutes de pénalité

Russell est toujours prêt de sacrifier son corps, lui qui a fini au deuxième rang dans la LNH en 2015-16 avec 210 tirs bloqués (en 62 matchs) et au premier rang au chapitre de la moyenne de tirs bloqués par rencontre (3,4). Cela représente en effet une baisse de production par rapport à 2014-15, quand il a mené la LNH de loin au chapitre des tirs bloqués (283, aucun autre joueur n'en a enregistré plus que 209) et de la moyenne de tirs bloqués par match (3,6 en 79 parties). Russell a bloqué au moins 200 lancers dans chacune des trois dernières saisons, un rendement impressionnant pour n'importe quel joueur, surtout un joueur de 5 pieds 10 pouces et 170 livres.

Sa capacité de bloquer les tirs est de toute évidence la meilleure aptitude de Russell, mais ce n'est pas sa seule aptitude. Il est un excellent patineur qui est confiant avec la rondelle, il bouge bien le disque et il est suffisamment doué pour évoluer au sein de l'unité en avantage numérique. Cependant, il doit être plus constant en territoire offensif.

Russell a terminé la saison 2015-16 avec 19 points en 62 rencontres, incluant quatre aides en 11 matchs après que Dallas l'eut acquis des Flames de Calgary le 29 février. Il a totalisé 34 points (quatre buts) en 2014-15 et 29 points (sept buts) en 2013-14.

Les problèmes surviennent que Russell doit jouer dans sa propre zone. Sa petite stature rend difficile sa tâche de défendre le filet contre des attaquants plus gros et puissants. Il a connu beaucoup de difficultés la saison dernière à Calgary, où son pourcentage de tentatives de tirs de 43,69 (en 51 matchs) était le pire parmi tous les défenseurs réguliers de la LNH, même s'il s'agissait d'un meilleur pourcentage que ceux qu'il avait affichés en 2014-15 (42,95 pour cent) et 2013-14 (43,48 pour cent).

En 11 matchs avec les Stars, les champions de la section Centrale, son pourcentage de tentatives de tirs était 50,52.

Peu de joueurs possédant la mobilité de Russell et sa capacité de bouger la rondelle sont également des spécialistes pour bloquer des lancers. Cependant, ses piètres statistiques de possession de rondelle avant son arrivée à Dallas pourraient être un signe avant-coureur pour plusieurs équipes.

KRIS VERSTEEG
Ailier gauche
Ancienne équipe: Kings de Los Angeles
Âge: 30 ans
Totaux en carrière: 550 MJ, 131 buts, 182 aides, 313 points, 322 minutes de pénalité

Versteeg a passé sa carrière dans la LNH à titre d'attaquant utile de deuxième ou troisième trio qui a l'habitude de déménager. Dans le cas de Versteeg, c'est parce qu'une autre équipe veut acquérir ses services, pas parce que son actuelle équipe veut ajouter son contrat dans des négociations d'échange. La meilleure saison offensive de Versteeg est survenue en 2011-12, quand il a marqué 23 buts et récolté 54 points avec les Panthers de la Floride. Il ne s'est pas rapproché de ce rendement depuis, mais il a récolté en moyenne 36 points durant les trois dernières saisons et il vient de conclure une saison de 15 buts et 38 points qu'il a disputée avec les Hurricanes de la Caroline avant que Los Angeles ne fasse son acquisition avant la date limite des transactions de la LNH.

Versteeg a des instincts de marqueur. Il est étonnament rapide, il possède un bon tir des poignets et il est prêt à se diriger devant le filet malgré sa petite stature (5 pieds 11 pouces, 176 livres). Il possède une bonne connaissance du jeu offensif et un bon pourcentage de tirs en carrière (11,2 pour cent). Il a également fait partie de deux équipes championnes de la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago (2010, 2015).

Il excelle mieux dans un match axé sur la vitesse parce qu'il est souvent désavantagé dans les coins à cause de sa petite stature.

Même si Versteeg ne se transformera pas d'un coup en marqueur des 30 buts, il est un moteur de possession de rondelle. Son pourcentage de tentatives de tirs en 63 matchs avec la Caroline était de 56,35 pour cent; en 14 matchs avec les Kings, il a été de 60,53 pour cent.

Versteeg est ce qui il est, un vétéran attaquant polyvalent qui peut marquer des buts et qui apporte l'expérience d'avoir joué au sein de deux équipes championnes.

KYLE QUINCEY
Défenseur
Ancienne équipe: Red Wings de Detroit
Âge: 30 ans (aura 31 ans le 12 août)
Totaux en carrière: 495 MJ, 30 buts, 110 aides, 140 points, 469 minutes de pénalité

Pour un joueur de son gabarit (6 pieds 2 pouces, 216 livres), Quincey patine bien et il est doté d'une bonne mobilité latérale. Il peut bouger la rondelle et gober des minutes sur la glace (19:45 la saison dernière, quatrième chez les Red Wings). Quincey ne sera jamais une menace offensive; il n'a pas marqué plus de quatre buts ni récolté plus de 18 points en une saison depuis son arrivée de l'Avalanche du Colorado vers la fin de la saison 2011-12. Il joue plutôt un rôle entièrement défensif dans lequel il est chargé de contrer les meilleurs marqueurs de l'adversaire, de dégager l'embouchure du filet et d'éviter les revirements dans des endroits dangereux. Il est également efficace en infériorité numérique, lui qui a passé du temps au sein de la deuxième unité des Red Wings cette saison.

Les problèmes surviennent quand Quincey ne tire pas plein profit de son gabarit dans sa propre zone, qu'il donne trop d'espace aux attaquants adverses en territoire offensif, ou quand il tente d'en faire trop avec la rondelle. Il est à son mieux quand il joue simplement. Quincey ne sera pas un défenseur de premier duo, mais quand il joue bien et quand il est efficacement déployé, il est un défenseur utile de deuxième ou troisième paire.

Quincey a déclaré après l'élimination des Red Wings aux mains du Lightning de Tampa Bay en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley qu'il voulait demeurer à Detroit. Mais il vient de finir une saison dans laquelle il a été limité à 47 matchs et a dû subir une intervention chirurgicale pour enlever des éclats d'os dans sa cheville droite. Cela pourrait être une raison qui explique pourquoi le directeur général des Red Wings Ken Holland a dit en mai que Detroit n'allait pas lui offrir un nouveau contrat « avant le 1er juillet, voire jamais ».

LUKE SCHENN
Défenseur
Ancienne équipe: Kings de Los Angeles
Âge: 26 ans
Totaux en carrière: 566 MJ, 28 buts, 100 aides, 128 points, 409 minutes de pénalité

Le jeu de Schenn s'est amélioré à la suite de son acquisition des Flyers de Philadelphie le 6 janvier. Sa taille (6 pieds 2 pouces, 229 livres) et ses aptitudes défensives ont mieux convenu au style des Kings qu'elles avaient convenu à celui des Flyers, qui jouent d'un style plutôt axé sur la mobilité, qui n'est pas une force de Schenn.

À son mieux, Schenn est un défenseur naturel qui aime plaquer ses adversaires, qui se retrouve rarement hors de position et qui est certainement prêt à bloquer des tirs. Il peut effectuer de bonnes passes pour quitter la zone défensive, il est doté d'assez de vitesse pour se remettre s'il est battu par un adversaire et il joue d'un style physique sans commettre beaucoup de pénalités. Schenn a démontré du bon leadership et il s'est intégré bien dans un alignement vétéran des Kings après son arrivée de Philadelphie.

Ses limitations se manifestent du côté offensif. Il n'a jamais marqué plus de cinq buts ni récolté plus de 22 points dans une saison. Bien que Schenn possède un tir foudroyant de la pointe, il manque les instincts offensifs qui lui donneraient un plafond plus élevé qu'être un défenseur défensif.

Schenn est rapidement devenu à l'aise après la transaction avec les Flyers et il a joué du style dont les Kings avaient besoin qu'il joue - simplement et intelligemment. Certaines personnes pourraient dire qu'il représente une déception après avoir été le cinquième choix au total lors du repêchage 2008 de la LNH (par les Maple Leafs de Toronto). Il ne sera jamais une vedette, mais il est un atout pour une équipe qui ne lui demande pas d'en faire trop.

RADIM VRBATA
Ailier droit
Ancienne équipe: Canucks de Vancouver
Âge: 35 ans
Totaux en carrière: 934 MJ, 259 buts, 554 points, 262 minutes de pénalité

La seconde saison de Vrbata chez les Canucks a représenté une grosse baisse par rapport à la première. Il a marqué 31 buts et récolté 63 points en 79 matchs en 2014-15, passant la majorité de la saison aux côtés des jumeaux Sedin. Douze de ses buts et 23 des ses points ont été obtenus en avantage numérique.

Son temps avec les Sedin a toutefois été considérablement réduit en 2015-16. Vrbata a passé la majorité de la saison aux côtés du centre de deuxième année Bo Horvat et le jeune attaquant Sven Baerstchi. Sa production a chuté, de 31 buts à 12, de 63 points à 27 et d'un différentiel de plus-6 à moins-30 en 63 parties. Son rendement en avantage numérique a chuté à cinq buts et neuf points, et sa moyenne de temps de glace a chuté à 16:03 par match, sa pire moyenne dans une saison de plus de 40 rencontres depuis 2005-06.

Ce n'est pas comme si Vrbata n'a pas lancé la rondelle; il a fini au deuxième rang des Canucks avec 199 tirs au but (3,2 par match), mais son pourcentage de tirs a chuté de 11,6 pour cent en 2014-15 à 6,5 pour cent la saison dernière. Il a présenté un taux de réussite de 43 pour cent (3-en-7) en tirs de barrage, et il figure au deuxième rang de tous les temps avec 41 buts en fusillade.

À l'exception de sa première saison à Vancouver, la majorité des succès de Vrbata est survenue avec les Coyotes de Phoenix (maintenant de l'Arizona). Il a atteint le plateau des 20 buts quatre fois en six saisons et il a établi une marque personnelle avec 35 buts (incluant 12 buts gagnants) en 2011-12.

Les Canucks, qui tentent de devenir plus jeunes, ont dit qu'ils n'allaient pas donner un nouveau contrat à Vrbata, qui déclare qu'il peut encore apporter une contribution dans la bonne situation. Une équipe qui peut le jumeler à un centre fabricant de jeu pourrait recueiller des fruits, et ses prouesses en fusillade représentent un atout supplémentaire. La question est de savoir si sa performance en 2015-16 est une anomalie ou un signe avant-coureur.

En voir plus