Skip to main content

Les meilleurs espoirs n'ont plus qu'à attendre

Ils ont rencontré les médias pour la dernière fois avant la première ronde du repêchage de la LNH

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

CHICAGO - Dans un peu moins de 24 heures, les 31 meilleurs espoirs de la cuvée 2017 du repêchage de la LNH pourront dire mission accomplie.

Enfin, presque.

Ils n'auront certes pas encore réalisé leur rêve de jouer dans la LNH, mais ils auront à tout le moins franchi une étape cruciale vers sa réalisation. Ils pourront se pavaner avec le chandail d'une des 31 formations dans les coulisses du United Center à la suite de la première ronde, qui s'amorcera dès 19 h HE (NBCSN, SN), vendredi.

« Ça signifie beaucoup, c'est une chance pour moi d'être ici, a déclaré Nico Hischier, le deuxième meilleur espoir nord-américain en vue de la séance. C'est une étape que j'ai franchie, mais je sais que je ne suis pas encore où je veux.

« Je n'ai pas encore atteint mon objectif de jouer dans la LNH. »

Alors que le directeur général des Devils du New Jersey, Ray Shero, montera sur la tribune dans quelques heures pour annoncer le premier choix de l'encan 2017, il n'y a toujours pas consensus au sein des observateurs à savoir qui de Nolan Patrick ou d'Hischier entendra son nom en premier.

Patrick est considéré comme le meilleur espoir par le Bureau de dépistage de la LNH, mais il a été limité à 33 matchs cette saison avec les Wheat Kings de Brandon, dans la Ligue de hockey de l'Ouest, en raison d'une hernie sportive et d'une blessure au bas du corps. Il a tout de même amassé 20 buts et 26 aides au cours de cette période.

Pendant ce temps, Hischier est débarqué directement de la Suisse pour s'établir à Halifax, avec les Mooseheads, et a tout cassé. Il a enregistré 86 points, dont 38 buts, en 57 rencontres dans la LHJMQ en plus de briller sur la scène internationale, au Championnat mondial junior notamment.

L'incertitude qui plane ne semblait pas du tout inquiéter les deux principaux intéressés, qui ont eu l'occasion de visiter le centre-ville de Chicago sur l'eau, jeudi, en compagnie des représentants des médias.

« Je n'ai aucune idée de ce qui va se passer demain, a indiqué Patrick sans trop d'émotion. Je me considère comme un gars assez décontracté. Je ne suis pas nerveux, ni trop excité. Je suis seulement content d'être ici et de profiter de l'évènement avec ma famille. »

Si Patrick n'a laissé transparaître aucun soupçon d'excitation, c'était tout le contraire pour Cody Glass, qui se tenait devant lui sur le bateau.

Le contraste était pour le moins frappant alors que le sixième espoir nord-américain répondait aux questions avec un large sourire.

« C'est quelque chose que j'attends depuis longtemps, je suis très anxieux, a-t-il lancé avec des étoiles dans les yeux. Parfois, je m'assois et je me mets à penser à tout ça.

« Je voulais être ici un jour et ça se produit finalement. C'est incroyable, je suis super excité. »

Reste à voir maintenant si la sélection des Devils réussira à soutirer un brin d'émotions à Patrick. Ou peut-être fera-t-elle plutôt le bonheur d'Hischier, qui sait?

En voir plus