Skip to main content

Les Flyers vont miser sur le retour au jeu de Kimmo Timonen, dimanche

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Avant le quatrième match de la finale de l'Est jeudi, l'entraîneur des Flyers de Philadelphie, John Stevens, a laissé le soin à Kimmo Timonen de dévoiler à ses coéquipiers la composition du sextuor partant de l'équipe, dans le vestiaire. Dimanche après-midi, Stevens pourra miser sur le retour au jeu du défenseur vedette, à l'occasion du cinquième match de la série contre les Penguins, au Mellon Arena.

Les Flyers ne sauront que peu de temps avant la rencontre s'ils pourront également saluer le retour à l'action d'un autre défenseur, Braydon Coburn. Le jeune Coburn a raté les deux matchs disputés à Philadelphie, après avoir été atteint d'un tir près de l'oeil gauche au début du deuxième match à Pittsburgh.

"Kimmo m'a révélé dans un message-texte en me rendant à l'aréna, avant le quatrième match, qu'il reviendrait au jeu si on réussissait à survivre, a relaté l'ailier Scott Hartnell, samedi. Il me demandait de ne rien dire à personne, mais ç'a été plus fort que moi. J'ai propagé la rumeur à mon arrivée dans le vestiaire. Les gars étaient enthousiastes."

Les joueurs ont été gonflés à bloc, tout juste avant de sauter sur la glace, en voyant Timonen se pointer afin de leur annoncer la formation de départ.

"Ç'a été une belle initiative de l'entraîneur Stevens, a ajouté Hartnell. Il a le don de tirer les bonnes ficelles. Tout le monde dans l'équipe lui voue énormément de respect."

Stevens a-t-il d'autres lapins dans on sac? Le principal intéressé a gardé le secret, samedi, se contentant de dire qu'il se laisse guider par son instinct.

"Je ne fais jamais rien de prémédité. Je suis comme ça, mon épouse pourrait vous le confirmer. Je ne planifie pas ces choses-là. J'affectionne de prendre des initiatives qui surprennent. Je n'ai pas de mérite avec le groupe de joueurs que je dirige cette saison. Ces gars-là ont surmonté tellement d'obstacles qu'ils sont capables de s'auto-motiver. J'ai la tâche facile."

Le retour au jeu de Timonen, qui a raté les quatre matchs de la finale de l'Est en raison de la présence d'un caillot de sang à la cheville gauche, est en soi une grande source d'inspiration pour les Flyers. On dit le Finlandais suffisamment rétabli même s'il court le risque d'être atteint de nouveau d'un tir à la cheville, comme ç'avait été le cas au cours de la série contre le Canadien. Le principal défi qui l'attend est de composer avec la douleur ainsi que la perte de sensation dans ses orteils.

Stevens n'envisage pas, malgré cela, de restreindre le temps d'utilisation du meilleur défenseur de l'équipe.

"On va limiter son temps de jeu à environ 40 minutes, a-t-il lancé à la blague. C'est un (autre) match sans lendemain pour nous. Il va jouer en masse, n'a-t-il pas caché, et dans toutes les situations. Il a bien paru au cours de la séance d'entraînement, aujourd'hui (samedi). Je suis confiant qu'il va nous être fort utile même s'il n'a pas joué depuis une dizaine de jours."

Dans le camp des Penguins, on en est moins assuré. L'homologue de Stevens, Michel Therrien, trouve que les Flyers jouent gros en réintégrant Timonen dans la formation.

"On parle d'un match de séries éliminatoires, ce ne sera pas facile pour lui, a avancé Therrien. On l'a constaté avec Daniel Alfredsson des Sénateurs d'Ottawa, dans notre série de premier tour. Son retour au jeu a insufflé une dose d'énergie à l'équipe, mais sa présence n'a pas rapporté les résultats souhaités. Dans le cas de Timonen, on court un risque compte tenu de la blessure qu'il soigne.

"En ce qui nous concerne, on ne va pas faire des ajustements parce qu'il va jouer. On va plutôt mettre l'accent sur notre style de jeu."

En voir plus