Skip to main content

Les Flames font l'acquisition de Mike Smith

Le vétéran de 11 saisons est échangé à Calgary en retour du gardien Chad Johnson, du défenseur de niveau collégial Brandon Hickey et d'un choix conditionnel de troisième ronde en 2018

par Aaron Vickers / Correspondant LNH.com

CALGARY -- En faisant l'acquisition de Mike Smith, les Flames de Calgary ont fait un premier pas pour solidifier leur duo de gardiens en vue de la saison 2017-18.

Les Flames ont acquis Smith dans une transaction avec les Coyotes de l'Arizona en retour du gardien Chad Johnson, du défenseur de niveau collégial Brandon Hickey et d'un choix conditionnel de troisième ronde en 2018, samedi.

Johnson et Brian Elliott, qui ont servi à titre de gardiens des Flames cette saison, pourront devenir des joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet.

« Je pense que ce n'était pas un secret que nous étions à la recherche d'un gardien, alors nous avons eu beaucoup de discussions avec beaucoup d'équipes au cours des dernières semaines », a déclaré le directeur général des Flames Brad Treliving. « Nous sommes arrivés à une conclusion aujourd'hui pour conclure l'entente. »

Smith a compilé une fiche de 19-26-9 avec une moyenne de buts alloués de 2,92 et un pourcentage d'arrêts de ,914 en 55 matchs avec les Coyotes cette saison. En 474 matchs (438 départs) en 11 saisons dans la LNH avec les Coyotes, les Stars de Dallas et le Lightning de Tampa Bay, Smith a affiché un dossier de 195-198-60.

Il reste deux ans sur son contrat de six ans de 34 millions $, selon CapFriendly.com.

« Je savais que Calgary était intéressé depuis un moment », a mentionné Smith sur le site Web des Flames. « Mais quand tout se passe, tu es néanmoins sous le choc. Je jouais en Arizona pendant six belles années, trois de mes quatre enfants y sont nés. Tu crées des liens en dehors du hockey, et donc les émotions te tirent dans des directions différentes quand tu reçois l'appel.

« Mais je suis très heureux d'évoluer dans un marché canadien devant des partisans qui adorent leur équipe... Je suis prêt. Je suis très, très honoré de jouer pour les Flames de Calgary. »

Treliving a auparavant travaillé avec Smith en servant à titre de D.G. adjoint des Coyotes entre 2003 et 2014. Il a été témoin à la meilleure campagne de Smith en 2011-12 quand ce dernier a compilé une fiche de 38-18-10 avec une moyenne de 2,21 et un pourcentage d'arrêts de ,930 pour aider les Coyotes à atteindre la finale de l'Association de l'Ouest avant de perdre en cinq matchs face aux Kings de Los Angeles.

Cette connaissance a aidé Treliving dans sa décision d'acquérir Smith, mais ce n'était pas le seul facteur.

« J'ai appris à bien connaître Mike en Arizona, mais il faut toujours être prudent, a noté Treliving. Tu ne conclus pas l'entente simplement parce que tu le connais. Ça te donne des informations de base. Tu n'as nécessairement pas à faire beaucoup de devoirs sur le joueur quand tu as ces informations.

« Cela ne lui a certainement pas nui, mais nous n'avons pas simplement conclu l'entente parce que nous connaissons le joueur, mais cette connaissance a assurément maintenu l'ensemble. »

Treliving croit fermement que Smith, 35 ans, pourra aider Calgary après une saison décevante devant le filet. Johnson a eu une fiche de 18-15-1 avec une moyenne de 2,59 et un pourcentage d'arrêts de ,910 en 36 matchs en partageant le filet avec Elliott, qui a réalisé une fiche de 26-18-3 avec une moyenne de 2,55 et un pourcentage d'arrêts de ,910 en 49 rencontres (45 départs).

« Smith est un gardien no 1. C'est plutôt rare, a dit Treliving. C'est un homme qui a déjà vécu l'expérience. Il a géré toutes les situations auxquelles un gardien no 1 doit faire face.

« Il est encore jeune à 35 ans, mais il faut assurément prendre une pause quand tu vois son âge. Je dirais qu'il n'est pas très rodé. Grâce à la façon dont il prend soin de lui-même, cet homme est un phénomène. Je doute que nous devions nous préoccuper de son âge et nous croyons qu'il nous donnera un bon rendement pendant le reste du contrat. »

Johnson a une fiche de 68-45-12 en 137 parties (124 départs) au cours de sept saisons dans la LNH avec les Flames, les Rangers de New York, les Coyotes, les Bruins de Boston, les Islanders de New York et les Sabres de Buffalo.

Hickey, le choix de troisième ronde (no 64) des Flames en 2014, a passé les trois dernières saisons à Boston University. Il a récolté 15 points (quatre buts, 11 aides) en 35 rencontres cette saison.

En voir plus