Skip to main content

Les espoirs sur le radar : 27 novembre

Des nouvelles de Dmitry Zavgorodniy, Joseph Veleno, Jakob Pelletier et plusieurs autres

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BOISBRIAND - C'est toujours un heureux problème pour un entraîneur quand il doit se creuser les méninges pour rationner le temps de jeu d'un joueur. Le pilote de l'Océanic de Rimouski Serge Beausoleil doit évidemment le faire avec Alexis Lafrenière, mais l'attaquant russe Dmitry Zavgorodniy est loin de laisser sa place à cet égard.

Le choix de septième ronde (no 198) des Flames de Calgary au dernier repêchage totalise déjà 33 points, dont 14 buts, en 26 rencontres et figure au 11e rang des pointeurs de la LHJMQ.

« C'est difficile pour un entraîneur de diriger un joueur comme lui qui est bon dans toutes les situations, a expliqué Beausoleil. À 5 pieds 9 pouces et 170 livres, je dois résister à l'envie de le surutiliser. Il est bon en désavantage numérique et il joue sur la première unité en avantage numérique.

À LIRE AUSSI : Les jeunes Bruins apprennent sur le tasLes espoirs sur le radar : 20 novembreNoah Dobson et Nicolas Beaudin font la paire

« Ça fait beaucoup de minutes pour un petit joueur, mais il est arrivé dans une forme splendide. Tu le mets avec n'importe quel joueur et il le rend meilleur. »

Sa forme splendide s'explique assez facilement. Zavgorodniy a passé l'été à Calgary, où il a pu s'entraîner avec les préparateurs physiques de l'équipe et quelques vétérans. Quand la direction des Flames lui a soumis l'idée, il n'a pas hésité une seconde même si cela signifiait de faire une croix sur son été en famille.

« Je savais que ce serait bon pour moi », a expliqué le rapide patineur dans un très bon anglais. « Ç'a fait de moi un joueur plus confiant. Ça m'a aidé sur le plan physique et je continue d'appliquer ce que j'ai appris au chapitre de mon sommeil et de ma nutrition. J'ai vu comment les joueurs de la LNH se comportaient. »

La différence est marquée. Le Russe a explosé offensivement, lui qui avait récolté 47 points en 62 matchs à sa première campagne dans la LHJMQ, et offre à Beausoleil la possibilité de créer une sorte de monstre à deux têtes avec la présence de Lafrenière sur son premier trio et celle de Zavgorodniy sur le deuxième.

La réunion des deux fait aussi des flammèches sur l'avantage numérique, qui affiche une impressionnante efficacité de 35,6 pour cent - de loin la meilleure dans la Ligue canadienne de hockey. 

« Je savais à quoi m'attendre à Rimouski et je connais maintenant les attentes des Flames à mon égard », a dit le no 17 pour expliquer son fracassant début de campagne. « Je dois garder le rythme. La saison est longue et je dois aborder les choses un match à la fois. »

De bons arguments, mais…

On ne sait jamais trop ce que nous réserve l'état-major de la formation junior russe et son énigmatique entraîneur-chef Valery Bragin, mais ce que l'on sait, c'est que Zavgorodniy a tout fait pour le convaincre qu'il pourrait lui être utile au Championnat mondial junior.

En deux matchs à la Série Canada-Russie, il a amassé deux buts et une aide en plus d'être l'un des joueurs les plus visibles des siens face aux étoiles de la LHJMQ. Il a même inscrit le but décisif qui a permis à la Russie de remporter la série en créant l'égalité avec 14 secondes à faire au sixième et dernier duel.

Mais n'allez pas croire que Bragin a laissé filtrer quelconque indice quant aux joueurs à qui il fera appel en décembre.

« Je pense que je vais devoir continuer à travailler fort pour me faire remarquer et nous allons voir parce qu'en ce moment, je ne sais pas ce qui m'attend, a lancé Zavgorodniy. L'entraîneur m'a dit que je devais travailler en défensive. Peut-être que j'irai, mais c'est difficile à dire pour l'instant. »

Dans le calepin

- Même s'il aurait probablement aimé disputer toute la saison dans l'organisation des Ducks d'Anaheim, le retour de l'attaquant Maxime Comtois dans la LHJMQ est une excellente nouvelle pour les Voltigeurs de Drummondville et pour la formation canadienne junior. Il jouera sans doute un rôle de premier plan avec Équipe Canada junior dans un mois.

Video: ANA@ARI: Comtois brise l'impasse tard en deuxième

- Il aurait été difficile pour Joseph Veleno de faire mieux que lors de sa dernière fin de semaine de travail. Il a inscrit deux buts contre les pauvres Sea Dogs de Saint-Jean - son ancienne équipe - avant d'enregistrer trois buts et trois aides contre les Wildcats de Moncton et un but et deux aides contre les Mooseheads d'Halifax. À ses quatre derniers matchs, l'espoir des Red Wings de Detroit affiche une récolte de six buts et neuf aides.

- Le cas d'Oliver Wahlstrom a fait jaser au cours de la dernière semaine, mais tout indique qu'il demeurera à Boston College. Des rumeurs laissaient croire que le premier choix des Islanders de New York au dernier repêchage (no 11) était mécontent de sa situation et évaluait ses options. L'équipe a nié ces rumeurs et Wahlstrom a même touché la cible, samedi.

Tweet from @BCHockey: There is no substance to reports that Oliver Wahlstrom is leaving Boston College. He is playing today against Bentley.

2019 sous la loupe

- L'attaquant des Wildcats Jakob Pelletier a amassé au moins un point à ses huit derniers matchs. Au cours de cette séquence, il totalise sept buts et cinq aides, ce qui le place désormais à égalité au sixième rang des pointeurs de la LHJMQ avec 37 points en 25 rencontres. En voilà un qui voit sa valeur augmenter de semaine en semaine.

- À l'opposé, Raphaël Lavoie a connu une baisse de régime au mois de novembre. Bien qu'il n'ait été blanchi qu'à deux reprises en huit matchs, il n'a inscrit que deux buts - ce qui est habituellement sa marque de commerce - et cinq aides. Il dispose encore de deux rencontres pour conclure novembre sur une bonne note.

- Les choses continuent de bien se dérouler pour le gardien des Silvertips d'Everett Dustin Wolf. En 26 rencontres, il affiche une moyenne de buts alloués de 1,88 (troisième dans la WHL) et un taux d'efficacité de ,924 (quatrième). Il est répertorié comme un espoir de catégorie « C » par le Bureau central de dépistage de la LNH.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.