Skip to main content

Les Ducks tenteront de remporter un troisième match de suite, jeudi

LNH.com @NHL

ANAHEIM, Californie - Il est rare de voir les Red Wings perdre trois matches de suite en séries mais c'est ce qui pourrait arriver, jeudi, lors de la quatrième rencontre de leur série de deuxième tour face aux Ducks. Ces derniers leur ont d'ailleurs joué le tour en finale de l'Ouest, il y a deux ans.

Les Ducks, qui ont pris le contrôle de la série 2-1, tenteront jeudi de resserrer davantage l'étau avant le retour à Detroit pour le cinquième match. L'équipe semble gagner un peu plus de confiance à chaque jour, depuis l'élimination des Sharks de San Jose au premier tour.

"Il nous faudra éviter les punitions en début de match, et aussi montrer beaucoup d'énergie dès le début, a dit le capitaine des Wings, Nicklas Lidstrom. Ils ont déjà eu des avantages numériques en début de rencontre et ça leur a donné un certain élan, même s'ils ne marquaient pas."

Les Ducks pourraient être privés du défenseur James Wisniewski, qui a subi une contusion au poumon, mardi soir, après avoir reçu un tir à la poitrine au deuxième vingt. Il est demeuré à l'hôpital jusqu'à mercredi en après-midi, puis il a obtenu son congé.

Wisniewski s'est bien intégré aux vétérans à la ligne bleue depuis son acquisition par échange avec les Blackhawks, le 4 mars.

"Il a joué un rôle important depuis qu'il est ici, a dit le capitaine Scott Niedermayer. Il jouait en désavantage et en supériorité numérique. Il joue dans toutes les situations."

Les Ducks pourraient ajouter un jeune défenseur comme Brendan Mikkelson, Brett Festerling ou Brian Salcido. Bret Hedican demeure quant à lui à l'écart, blessé au dos.

Les Ducks ont par ailleurs été outrés de voir Tomas Holmstrom frapper Wisniewski à la tête avec son coude, quelques instants seulement après que ce dernier ait été blessé par un tir de Pavel Datsyuk.

"Comment vous réagiriez, vous, si, quand vous êtes courbé et en train d'essayer de respirer, quelqu'un vous donnait un coup de coude à la tête?" a dit l'entraîneur des Ducks, Randy Carlyle.

Holmstrom a nié avoir frappé Wisniewski de manière intentionnelle.

"Je ne savais même pas que je l'avais heurté, a dit Holmstrom. Je ne l'ai pas vu, je ne savais pas qu'il était derrière moi."

En voir plus