Skip to main content

Les Devils ont obtenu congé après le choc subi dans la capitale fédérale

LNH.com @NHL

EAST RUTHERFORD, N.J. (PC) - Les Devils du New Jersey ont obtenu congé jeudi. Les joueurs ont pu ainsi soigner de petites blessures et surtout se remettre du choc subi lors des deux défaites encaissées à Ottawa. Les Devils se retrouvent désormais dans l'obligation de remporter les trois prochains matchs de la série que les Sénateurs mènent 3-1.

"Il était nécessaire de faire une pause. Les deux matchs à Ottawa ont été éprouvants émotivement", a fait valoir Lou Lamoriello lors d'un appel conférence. "Nous étions dans un bon état d'esprit à notre arrivée là-bas. Malheureusement, les résultats ne nous ont pas été favorables", a ajouté l'entraîneur des Devils.

Madden contre Spezza

Malgré la précarité de la situation, Laromiello n'a pas l'intention d'apporter de changements en vue du cinquième match qui sera présenté samedi soir (20 heures) au Continental Airlines Arena. D'aucuns s'interrogent pourtant sur la pertinence d'opposer le trio de John Madden à celui de Jason Spezza. En quatre matchs, le trio de Pandolfo-Madden-Brylin affiche un différentiel de moins-8 alors qu'il est presque toujours opposé à l'unité de Heatley-Spezza-Alfredsson. Ce trio est une menace à chacune de ses présences comme l'indique son différentiel de plus-17. Les chances des Devils de s'imposer seraient peut-être meilleures si le trio de Elias-Gomez-Gionta évoluait contre celui de Spezza.

"Ca ne risque pas d'arriver quoiqu'on ne sait jamais", a répondu Lamoriello.

Le grand patron des Devils s'attend plutôt à un meilleur effort de sa troupe dans le cinquième match.

"Nous allons devoir remporter plus de batailles, a-t-il dit. Il nous faudra être également plus fort mentalement. En séries, c'est très important."

Le leadership

Lamoriello ne croit pas que son équipe soit dépourvue de leadership.

"Le hockey est un jeu d'équipe. Dans ce sens, tous les joueurs sont des leaders. Chacun doit assumer sa part de responsabilité. Heureusement, nous avons ce type de joueurs dans notre chambre."

Les joueurs semblent partager le point de vue de leur entraîneur.

"Il ne faut pas chercher à réinventer la roue", a soutenu Jamie Langenbrunner, auteur du but gagnant en prolongation dans la deuxième rencontre de la série. Cette équipe n'a pas besoin d'apporter de grands changements."

Le capitaine Patrik Elias a parlé dans le même sens.

"Nous croyons tous en notre système de jeu. Il nous faut seulement travailler un peu plus fort et espérer que la chance va nous sourire. A Ottawa, les deux matchs ont été serrés. Il aurait suffi d'un bond favorable pour que la série bascule en notre faveur."

Au tour de Brodeur

Pour l'emporter, les Devils devront obtenir un "grand match" de Martin Brodeur. Le gardien de St-Léonard demeure toujours l'atout des Devils.

"Il n'y a pas grand monde qui croit en nos chances de revenir dans cette série, a dit Brodeur. Nous l'avons pourtant fait contre les Flyers de Philadelphie en 2000. Je me souviens que Larry (Robinson) avait piqué une sainte colère après le quatrième match. Il nous avait également dit d'avoir confiance en lui, que les choses changeraient. Il avait raison puisque nous avons éliminé les Flyers."

En voir plus