Skip to main content

Les champions ont eu chaud!

Les Penguins viennent à bout des Sénateurs 3-2 grâce au deuxième but du match de Chris Kunitz en double prolongation

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

PITTSBURGH - Les champions en titre ont eu très chaud, ils en ont plein les bras contre des adversaires qui refusaient de mourir, mais les revoilà en Finale de la Coupe Stanley.

Les Penguins de Pittsburgh ont signé une courte victoire de 3-2 en prolongation contre les Sénateurs d'Ottawa dans le match no 7 de la finale de l'Association de l'Est afin de s'accorder la chance de lutter pour l'obtention de la Coupe Stanley pour la deuxième année de suite.

Chris Kunitz a semé la frénésie au PPG Paints Arena à 5:09 de la deuxième période de surtemps. Le tir qu'il a décoché sur réception de la passe du revers de Sidney Crosby a touché la cible dans le haut du but avec l'attaquant Jean-Gabriel Pageau des Sénateurs devant Anderson.

Video: Kunitz et les Penguins passent en Finale

« C'est un tir parfait, mais quelque peu chanceux parce que c'était un tir-papillon, a commenté Anderson. Je n'ai pas vu la rondelle quitter le bâton. J'ai essayé de me faire le plus imposant possible et espérer pour le mieux. Ça n'a pas fonctionné. »  

« Ça se déroule rapidement, a expliqué Pageau à son tour. Tu ne souhaites pas te retrouver dans cette position. Dans mon esprit, je voulais bloquer le tir. Je n'étais pas là pour gêner mon gardien. »

C'était pour Kunitz son deuxième but de la soirée - son deuxième des séries éliminatoires cette année.

« J'ai voulu frapper la rondelle de toutes mes forces, mais le lancer a été flottant, a relaté le vétéran ailier gauche. Je ne sais pas si la rondelle a touché à Pageau ou si elle est passée à côté. Il y avait un écran devant le gardien qui était agenouillé. J'ai trouvé l'ouverture. Parfois, vous devez avoir de la chance. »

Les Sénateurs sont allés au bout de leurs ressources et, au terme d'une soirée palpitante, ils ont bien failli chasser les champions de leur trône.

Kunitz et Justin Schultz, en supériorité numérique, avaient procuré les devants aux Penguins 1-0 et 2-1.

Mark Stone, 20 secondes de jeu après Kunitz au deuxième tiers, et Ryan Dzingel, un peu moins de trois minutes après Schultz en troisième période, ont tôt fait de ramener les Sénateurs à égalité. 

Le défenseur Erik Karlsson a amassé deux aides.

Anderson a été époustouflant dans un deuxième match d'affilée, en stoppant 39 tirs.

Le gardien recrue des Penguins Matt Murray a repoussé 27 lancers.

Les Penguins retrouveront pour la grande danse les Predators de Nashville dans une Finale en « blanc et jaune ».

À compter de lundi, les Penguins s'attaqueront à la tâche d'être les premiers doubles champions en 19 ans, soit depuis que les Red Wings de Detroit ont été sacrés champions en 1997 et en 1998.

But du match

Celui de Dzingel des Sénateurs qui a fait 2-2 à 14:41 de la troisième période. 

Video: OTT@PIT, #7: Dzingel crée l'égalité sur le retour

Arrêt du match

Au cours de la première période de prolongation, Anderson a vu surgir devant lui l'ailier Phil Kessel à deux reprises. Kessel a raté la cible à la première occasion avant d'être frustré à la seconde.

La foule a cru que Kessel avait marqué sur la deuxième séquence, la rondelle bondissant sur les cordages du dessus du but après l'arrêt d'Anderson.

Video: undefined

Sous le radar

Le défenseur Marc Methot a connu un match colossal. Il a distribué 10 des 25 mises en échec des Sénateurs, incluant une percutante de la hanche à l'endroit d'Evgeni Malkin vers la fin de la deuxième période. Methot a été le deuxième joueur le plus utilisé des deux équipes, terminant la soirée avec 33:20 minutes de temps d'utilisation. Seul son coéquipier Erik Karlsson l'a devancé avec 39:33 minutes.

Video: OTT@PIT, #7: Methot renverse Malkin avec la hanche

Jeu du match

Le but gagnant de Kunitz. Surveillé de façon très étroite pendant tout le match, Sidney Crosby a finalement eu un peu de temps et d'espace en fond de territoire ennemi. En revenant sur ses pas, il a mis la table pour son coéquipier qui s'avançait.

Video: OTT@PIT, #7: Kunitz joue les héros en 2e prolongation

Ce qu'ils ont dit

« Nous avons joué du hockey fantastique pendant toute la saison et en séries éliminatoires. Perdre n'est jamais facile et la déception est très forte au sein du groupe. Nous étions si près, mais si loin à la fois. En fin de compte, nous avons perdu contre une meilleure équipe. Nous avons tout fait en notre pouvoir et ç'aurait pu tourner d'un bord ou de l'autre. Nous affrontions la meilleure équipe de la ligue. Nous leur en avons donné pour leur argent. » -- Le défenseur Erik Karlsson des Sénateurs.

« Nous avons pris notre envol dans les quatre derniers matchs de la série, qui a été chaudement disputée. Il faut accorder beaucoup de mérite aux Sénateurs. Ils ont été très coriaces en défense, leur gardien a été excellent et ils ont dans leurs rangs de bons marqueurs. Ils n'ont pas besoin de beaucoup de chances de marquer. La rencontre de ce soir a été un bel exemple de leurs qualités. » -- L'entraîneur Mike Sullivan des Penguins.

Ce qu'il faut savoir

Les Sénateurs n'ont commis qu'un seul revirement pendant toute la soirée. Il a été crédité à la fiche de l'attaquant Derick Brassard au cours de la première prolongation. Comme effort en défense, on peut difficilement demander mieux.

Chez les Penguins, le défenseur Justin Schultz a salué son retour au jeu avec une performance d'un but et d'une passe (sur le but gagnant), en plus d'un différentiel de plus-2 pour 24:16 minutes de temps de jeu.

L'ailier Conor Sheary a livré un fort match, après avoir été retranché de la formation au cours des deux précédents. Sheary a amassé une aide, en plus de présenter un différentiel de plus-2. 

La suite

Les Penguins seront les hôtes des deux premiers matchs de la Finale de la Coupe Stanley. Ça commence lundi au PPG Paints Arena contre les Predators de Nashville (20 h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

En voir plus