Skip to main content

Les Capitals essuient un autre échec

Pour la deuxième année consécutive, Washington est éliminé par Pittsburgh en deuxième ronde

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste LNH.com

WASHINGTON - Les Capitals de Washington ont rapidement quitté la patinoire, comme s'ils étaient dans une sorte de transe.

Étourdis et condus après avoir encaissé une défaite de 2-0 contre les Penguins de Pittsburgh lors du match no 7 de la série de deuxième tour dans l'Est mercredi, les Capitals n'avaient pas beaucoup de réponses à offrir pour expliquer ce qui venait de se passer.

Ils semblaient être affectés émotionnellement par le fait qu'ils venaient de perdre face aux Penguins en deuxième ronde pour la deuxième saison de suite et qu'ils avaient de nouveau échoué dans leur tentative d'atteindre leur première Finale d'Association depuis 1998.

Ils affichent désormais un rendement de 4-11 dans leur histoire lors des matchs ultimes, dont un de 0-4 contre les Penguins. Les joueurs des Capitals venaient de réaliser que leurs espoirs de mettre fin à cet éternel cauchemar venaient de prendre fin. Encore.

« Nous essayons, a dit le capitaine des Capitals, Alex Ovechkin, en murmurant. Nous essayons de notre mieux. »

L'ailier droit T.J. Oshie a fait un peu mieux dans sa tentative d'explications.

« Malheureusement pour moi et pour plusieurs gars, il semble qu'il faut toujours vivre des déceptions avant de finalement trouver un moyen de terminer le travail », a-t-il lancé.

Oshie joue pour les Capitals depuis deux saisons, mais il a déjà beaucoup d'expérience à ce chapitre. Les Capitals ont gagné le Trophée du Président deux saisons de suite et aspiraient à la première Coupe Stanley de leur histoire. Mais ils n'ont pu venir à bout des Penguins.

En 2014-15, la saison avant l'arrivée d'Oshie, ce sont les Rangers de New York qui ont crevé le coeur des Capitals en comblant un déficit de 1-3 en deuxième ronde pour l'emporter 2-1 en prolongation lors du match ultime. Cette fois, les Capitals tentaient d'être l'équipe à réaliser cet exploit et ils y croyaient fermement après avoir remporté les matchs no 5 et 6.

Mais il semble que ce n'était que de l'espoir.

« Quand vous perdez le droit de continuer à jouer quand vous savez que vous êtes une équipe qui peut faire des dommages, la pilule est toujours plus difficile à avaler », a déclaré l'entraîneur des Capitals, Barry Trotz.

Trotz, âgé de 54 ans, a dirigé pendant 18 saisons dans la LNH - 15 avec les Predators de Nashville et trois avec les Capitals - et n'a jamais passé la deuxième ronde. Il se demande aussi ce qu'il doit faire pour connaître du succès en séries.

La réputation que traîne Ovechkin de ne pas être en mesure de gagner les matchs importants se poursuivra, et il ne fait aucun doute qu'il a eu son mot à dire dans la défaite. Sa tentative ratée de rejeter la rondelle en zone neutre en troisième période a mené directement au but de Patric Hornqvist à 4:14, ce qui a essentiellement scellé l'issue du match. 

On pourrait aussi dire que la chance n'était pas de son côté quand son tir sur réception de l'enclave a été bloqué par le bout du bâton de Marc-André Fleury avec 3 :53 à écouler à la deuxième période. Au lieu d'être à égalité 1-1 après deux périodes, les Capitals tiraient de l'arrière 1-0 même s'ils avaient dominé les Penguins 15-7 au chapitre des tirs en deuxième.

Mais ce n'était pas seulement Ovechkin, et la chance vient souvent à ceux qui la crée. À 1-0 en fin de deuxième période, Oshie a frappé le côté droit du filet en s'emparant d'un retour devant une cage béante.

« Dans les moments importants, vos gros canons doivent bien jouer et je ne pense pas qu'on a fait ça ce soir », a dit Oshie.

Ce dernier s'est inclus dans ce groupe avec Ovechkin, Nicklas Backstrom et Evgeny Kuznetsov. Ils ont tous obtenu de bonnes chances de marquer dans ce match, mais n'ont pu le faire. Kuznetsov a vu sa déviation toucher le poteau droit alors que la marque était encore 0-0 en première période. Backstrom s'est buté au côté gauche du filet quand il a réussi à sortir Fleury de son filet avec 1 :13 à faire en deuxième. 

« Les bonnes équipes l'emportent à ce stade de la saison, a dit Oshie. Je crois que [Ovechkin] a fait un excellent travail en nous menant, en marquant des buts et en nous donnant des chances de marquer et de bonnes mises en échec. Mais tu as besoin de tous les 20 joueurs pour gagner à ce moment de la saison. Quand certains joueurs ne jouent pas bien, les autres doivent porter le flambeau, et nous ne l'avons pas fait ce soir. »

Quand on a demandé à Trotz de savoir pourquoi Ovechkin ne peut pas surmonter cet obstacle en séries, l'entraîneur a répliqué: « D'une perspective émotionnelle, je ne veux pas y répondre à l'instant. Nous gagnons et nous perdons en tant qu'équipe. C'est probablement ma meilleure réponse maintenant. »

La plaie, même si elle était familière, était encore trop ouverte pour permettre à Trotz et aux Capitals de penser clairement. Rien n'a fonctionné pour eux.

Après avoir tenté d'ignorer leur histoire de déceptions en séries éliminatoires la saison dernière, ils ont tenté de l'accepter cette saison. Mais ils se sont de nouveau écroulés sous le poids.

« C'est toujours là », a dit le défenseur Matt Niskanen au sujet de l'histoire. « Ce sera le scénario jusqu'à ce que nous le changions, alors c'est ce que c'est. Il est inutile d'en discuter. Nous devons simplement trouver le moyen de la surmonter.

« Je croyais que nous avions une bonne occasion de l'accomplir cette saison, mais ce n'était que des paroles. Il faut le faire. »

En voir plus