Skip to main content

Les Canucks ne sont plus qu'à une victoire de balayer les Blues

LNH.com @NHL

ST. LOUIS - Même s'ils ne sont qu'à une victoire près de balayer leur série du premier tour, les Canucks de Vancouver sont tout sauf arrogants. A une défaite près d'être éliminés très tôt à l'occasion de leur première présence dans les séries en cinq ans, les Blues de St. Lous font tout sauf paniquer.

Les Canucks tenteront de réduire au silence une autre foule imposante lors du quatrième match de la série, mardi soir, au moyen de la même approche sans chichi qu'ils ont adoptée toute la saison durant lors de leurs matchs à l'étranger. Ils ont refusé d'alimenter, lundi, les discussions concernant un éventuel balayage de la série.

"Personne ne va en parler", a prévenu Steve Bernier, qui a trouvé le fond du filet dans la victoire de 3-2 des siens, dimanche soir, qui a procuré aux Canucks leur avance de 3-0 dans la série. "On est venu à St. Louis avec une seule chose en tête: y aller une présence sur la patinoire à la fois, ne pas tenter de faire des choses extraordinaire."

Les Blues tenteront de s'inspirer des succès qu'ils ont connus en deuxième moitié de saison, alors qu'ils sont passés du dernier au sixième rang dans l'Association Ouest en dépit de l'absence de plusieurs joueurs blessés, dont Paul Kariya, Eric Brewer et Erik Johnson. Ils ont complété le calendrier régulier avec une séquence de 9-1-1 pour décrocher leur billet pour les séries avec un match à faire.

"Les gens nous ont déjà écartés du revers de la main une fois et nous les avons surpris, alors nous n'allons pas nous torturer l'esprit avec les trois derniers matchs, ça ne ferait que nous enliser encore plus, a souligné l'attaquant David Backes. Il faut y aller un match à la fois.

"Il faut mettre une première victoire en poche, en espérant qu'ils n'ont pas annulé notre voyage à Vancouver - parce que nous avons bien l'intention d'aller à bord de cet avion."

Kariya pourrait revenir au jeu en vue d'un match sans lendemain, deux jours après que les entraîneurs eurent décidé, à la suite de sa première séance d'entraînement complète avec l'équipe, qu'il avait besoin de plus de temps pour récupérer. L'attaquant vedette a subi deux opérations à la hanche, la plus récente en février, et il n'a pas joué depuis le début du mois de novembre.

"Il se sent bien, il patine bien, a indiqué l'entraîneur Andy Murray. Paul me le dira lorsqu'il sera prêt à jouer."

L'attaquant des Canucks Mats Sundin a quant à lui affirmé, lundi, que sa blessure à l'aine n'allait pas mieux, une journée après que son nom eut été rayé de la formation. Sundin, qui a marqué lors du deuxième match, a fait savoir que c'est problablement lors de la séance matinale de mardi qu'on déterminera s'il va jouer en soirée ou non.

En voir plus