Skip to main content

Les Canadiens frappent tôt… et tiennent le coup

Bobrovsky cède sur les deux premiers tirs du CH et les Blue Jackets s'inclinent 3-1

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Sergei Bobrovsky n'avait accordé que six buts dans ses six plus récentes sorties - six victoires des Blue Jackets de Columbus. Les Canadiens de Montréal ont pris par surprise le gardien russe en le déjouant à l'aide de leurs deux premiers tirs du match, lundi, en route vers un gain serré de 3-1 au Centre Bell.

Carey Price a repoussé 37 des 38 lancers des visiteurs afin de remporter son duel contre Bobrovsky, qui trône actuellement au sommet de plusieurs catégories de statistiques chez les gardiens de la LNH.

C'était pour Price son deuxième succès en autant de matchs depuis qu'il est de retour au jeu après avoir manqué 10 rencontres.

« Il (Price) a fait de beaux arrêts, mais nous avons frappé quelques poteaux », a affirmé le défenseur des Blue Jackets Zach Werenski. « Les Canadiens sont plus à l'aise quand il est devant le but, mais nous aurions dû trouver une façon de marquer plus d'un but contre lui. »

Brendan Gallagher, Jonathan Drouin et Andrew Shaw, dans le filet abandonné, ont été les buteurs du CH (10-12-3).

Pierre-Luc Dubois a été le seul des Blue Jackets (15-8-1).

Video: MTL Résumé : le CH gagne grâce à Gallagher et Price

Le Tricolore a tôt fait de se forger une avance au premier tiers grâce aux réussites de Gallagher, qui a visé sous les jambières du gardien à 3:11, et de Drouin, qui a fait mouche dans la lucarne en supériorité numérique à 8:10. 

« (Ces deux buts) ont été très importants pour nous parce qu'il (Bobrovsky) joue de façon incroyable », a noté Gallagher qui a récolté son 200e point dans la LNH. « Les Blue Jackets ne sont pas piqués des vers. D'avoir marqué tôt contre eux nous a donné de la confiance parce que nous savions que ce serait difficile. » 

En deuxième période, les Canadiens ont permis trois jeux de puissance d'affilée aux visiteurs qui s'étaient présentés à Montréal en ayant le pire taux de conversion de la LNH en attaque massive (8,9 pour cent). Ils n'ont profité d'aucune de ces supériorités numériques, mais Dubois a rétréci l'écart avant la fin de la période, à 16:08.

« C'est le "fun" de marquer ici au Centre Bell devant mes grands-parents et ma sœur, ma famille et mes amis, mais nous avons perdu le match », a commenté le jeune Québécois en précisant que ses parents sont actuellement à Winnipeg, où son père Eric Dubois agit comme un des adjoints à l'entraîneur de l'équipe-école des Jets de Winnipeg Pascal Vincent. « C'est le fun d'avoir scoré, mais je ne sors pas d'ici avec le grand sourire aux lèvres. »

Dubois et ses acolytes d'unité, Josh Anderson et Artemi Panarin, ont été les plus menaçants à l'attaque pour les Blue Jackets.

Au troisième vingt, les hôtes ont bien resserré l'étau en défense, un peu trop même. Ils n'ont pas saisi une occasion en supériorité numérique. Les Blue Jackets en ont raté une à leur tour.

Price a bloqué les 14 tirs auxquels il a fait face en troisième.

« Carey a été formidable pour nous au cours des deux derniers matchs, a relevé l'entraîneur Claude Julien. Nous sommes heureux de le ravoir avec nous en pleine forme. Je sais qu'il donne le mérite à ses coéquipiers et que ses coéquipiers font de même en lui donnant le mérite. La vérité, c'est que le mérite revient à tout le monde. Les défenseurs redoublent d'ardeur et ils bloquent des tirs devant lui. Quand ce n'est pas le cas, Carey veille au grain derrière. »

Bobrovsky a terminé le duel avec 25 arrêts.

But du match

Le but de Gallagher qui a donné des ailes aux siens. Bobrovsky ne fait pas souvent de cadeau de la sorte à ses adversaires.

Video: CBJ@MTL : Gallagher enfile son 200e point en carrière

Arrêt du match

Price qui frustre Boone Jenner à courte distance pendant un jeu de puissance des Blue Jackets en deuxième période.

Jeu du match

Le but de Drouin en supériorité numérique. C'était son premier filet en neuf rencontres. Il a décoché tout un boulet de canon du cercle gauche.

Video: CBJ@MTL : Drouin trouve le coin supérieur en A.N.

Ce qu'ils ont dit

« Nous avons eu environ 10 chances de marqueur en supériorité numérique. Nous n'avons pas marqué. Je suis tanné de décortiquer ce qui ne fonctionne pas en avantage numérique. Le problème ce soir, ç'a été le manque de finition. Nous avons créé plusieurs occasions. C'est la dernière fois que je parle du jeu de puissance parce que je suis tanné. Oui, c'est bien le cas. » -- L'entraîneur des Blue Jackets John Tortorella

« Ça fait trois matchs d'affilée qu'on voit à l'œuvre du grand Jeff Petry. Ça arrive au bon moment en l'absence de Shea Weber. Ça nous donne un précieux coup de main en défense. Il a connu un début de saison difficile, la confiance se perd et elle ne revient pas d'un coup comme ça. Il semble l'avoir retrouvée. Nous l'avions rencontré pour lui demander d'être davantage en mouvement et de faire circuler la rondelle plus rapidement. Il joue trop sur les talons. » -- L'entraîneur des Canadiens Claude Julien au sujet de la soirée de travail du défenseur Jeff Petry - 29:05 de temps de jeu, une passe, trois lancers bloqués et quatre mises en échec

Ce qu'il faut savoir

Pour la postérité, le but d'Andrew Shaw qui a cloué le cercueil des Blue Jackets a été le 12 000e filet de l'histoire des Canadiens à domicile… Les Blue Jackets ont subi un premier revers en temps réglementaire en neuf sorties contre des rivaux de la section Atlantique (7-1-1) - un deuxième cette saison (7-2-1).

La suite

Canadiens : Accueillent les Sénateurs d'Ottawa, mercredi (19 h 30 HE; RDS, SN).

Blue Jackets : De retour à la maison où ils seront les hôtes des Hurricanes de la Caroline, mardi (19 h HE; FS-O, FS-CR).

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.