Skip to main content

Soirée de misère des Canadiens à Ottawa

Les Sénateurs marquent trois fois en infériorité numérique et l'emportent 5-0

par Chris Stevenson / Correspondant NHL.com

OTTAWA - Les Sénateurs d'Ottawa ont marqué trois buts en infériorité numérique et le gardien Andrew Hammond a réalisé 30 arrêts en route vers son premier jeu blanc de la saison, samedi, dans un gain de 5-0 contre les Canadiens de Montréal au Centre Canadian Tire.

Les Sénateurs (34-31-8) sont les meneurs de la LNH avec 15 buts à court d'un homme. Jean-Gabriel Pageau a inscrit un sixième but dans ce contexte - un sommet dans la ligue. Curtis Lazar et Alex Chiasson ont été les autres buteurs en désavantage numérique.

Video: Le Tricolore s'incline à Ottawa
 
Le défenseur Marc Methot a par ailleurs inscrit son cinquième filet de la campagne et Mika Zibanejad, son 17e.

Ben Scrivens a effectué 39 arrêts devant le filet des Canadiens (33-33-6), qui sont privés des services de plusieurs défenseurs, y compris P.K. Subban.

C'était la quatrième fois dans l'histoire des Sénateurs qu'ils marquaient trois buts en infériorité au cours d'un même match.

Fait bizarre, ils sont 29e dans la ligue au chapitre de l'efficacité en infériorité, même s'ils mènent la ligue au chapitre des buts à court d'un joueur.
 
L'entraîneur Dave Cameron a souligné que marquer en infériorité n'est absolument pas la priorité de l'équipe.
 
"Non, la priorité est d'écouler le temps pendant les pénalités, et nous avons eu de la difficulté à bien le faire cette saison, a-t-il fait soulevé. L'aspect positif, c'est que nous parvenons à obtenir des buts. Mais globalement notre jeu en infériorité n'a pas été suffisamment bon, même s'il s'est amélioré dernièrement.


"À toutes les fois que vous marquez en infériorité, c'est un boni. D'avoir réussi trois buts ce soir, c'est en quelque sorte l'exception."

Du côté des Canadiens, c'était la première fois de leur histoire qu'ils cédaient trois filets en infériorité dans une rencontre.

"C'est la première fois que je vois ça, a maugréé l'entraîneur Michel Therrien. C'est une question d'exécution et de concentration, c'est aussi simple que ça." 

Appelé à commenter le record de médiocrité établi, le capitaine Max Pacioretty a répondu: "Faites uniquement regarder les buts. Je ne sais pas ce que vous voulez que je vous dise. Faites juste regarder. Nous leur avons donné trois buts."
 
Pacioretty, qui a terminé la soirée avec une fiche de moins-4 en défense comme Alex Galchenyuk, a insisté pour dire que ce ne sont pas les joueurs des Sénateurs qui ont été embêtants.


"Non, ça n'a rien à voir. Nous avons créé de bonnes occasions et nous avons passé du temps de qualité en zone adverse. Mais trois erreurs de la sorte, je ne sais pas quoi dire. Nous leur avons donné deux échappées et une descente à deux contre un. Ça ne peut pas arriver."
 
Pacioretty a souligné que ses coéquipiers et lui avaient laissé tomber Scrivens.
 
"C'en est gênant, a-t-il dit. Toute l'équipe devrait être embarrassée."

En raison des nombreux blessés en défense, Therrien a fait appel à quatre attaquants et à un défenseur sur le jeu de puissance. Cette formation inhabituelle a été victime de deux des trois buts.
 
"Vous devez composer avec le personnel que vous avez sous la main, a mentionné l'entraîneur. Il nous manque beaucoup de défenseurs, comme tous le savent. Nous avons essayé avec quatre attaquants et un défenseur. De toute évidence, ce n'était pas la bonne chose à faire."

 

Encore Pageau!

Pageau a parti le bal des buts en désavantage numérique, à 12:02 du premier engagement. Pendant la pénalité au capitaine Erik Karlsson, l'attaquant des Sénateurs Mark Stone a transporté la rondelle en zone montréalaise et glissé le disque sous le bâton d'Andrei Markov jusqu'à Pageau de l'autre côté de l'enclave. Le Québécois a redirigé le disque en s'amenant au filet.

"Je suis heureux d'avoir apporté ma contribution ce soir, mais beaucoup de mérite revient à Hammond", a argué Pageau, qui a réussi son sixième but en 10 matchs en saison régulière face aux Canadiens. "Il a bloqué tous leurs tirs. Nous pouvons être fiers de nous. Nous avons joué comme nous le souhaitions."

Lazar a enchaîné encore à court d'un patineur, à 12:01 de la deuxième période. Ottawa purgeait alors une pénalité pour avoir eu trop d'hommes sur la patinoire.

Après que Methot eut marqué à 2:05 de la troisième alors qu'on jouait à quatre contre quatre, Chiasson a porté le score à 4-0 à 3:18, en infériorité. Scrivens a touché au disque, qui a fini par glisser sous le bras du gardien. Chiasson a ainsi marqué un deuxième but en autant de soirs.

En voir plus