Skip to main content

Les Bruins s'attendaient à plus, après avoir terminé premiers dans l'Est

LNH.com @NHL

BOSTON - Les Bruins de Boston avaient bien des raisons de croire qu'ils pourraient remporter une première coupe Stanley en 37 ans.

Ils ont concédé le moins de buts dans la LNH, tout en dominant l'Est à ce chapitre en inscrivant 274 filets. Ils ont obtenu leur meilleure récolte de gains depuis la saison de leur dernier titre, grâce notamment à la présence de deux joueurs de l'élite à leurs positions respectives, le coriace gardien Tim Thomas et l'imposant défenseur Zdeno Chara.

Ils ont balayé le Canadien au premier tour et semblaient sur une lancée avant d'affronter les Hurricanes de la Caroline - dans cette série, chaque équipe a remporté un match à Boston, puis la Caroline a signé deux gains à domicile. Les Bruins se sont regroupés pour forcer la tenue d'un septième match au TD Banknorth Garden; on pensait que l'élan de deux gains d'affilée et une foule partisane les mèneraient vers la victoire, mais le dénouement a été un revers de 3-2 en prolongation.

"C'est triste que ça se termine comme ça, a dit Chara après que le but de Scott Walker, à 18:46 en temps supplémentaire, ait mis fin à la saison des Bruins. Nos objectifs et nos attentes étaient beaucoup plus élevées. C'est difficile à avaler."

Favoris dans l'Est, les Bruins ont possiblement été désavantagés par la période de neuf jours d'inaction entre leurs deux séries.

"A ce temps-ci de l'année, les gars ne veulent pas s'entraîner, ils veulent jouer, a dit l'entraîneur Claude Julien. C'est possible que ça nous ait fait perdre un peu de notre concentration et de notre efficacité."

Le seul match qu'ils ont dominé a été le cinquième, remporté 4-0 alors qu'ils étaient acculés au pied du mur pour une première fois.

Les Hurricanes ne se sont classés que sixièmes dans l'Est, mais il faut se rappeler qu'ils comptent encore sur 10 joueurs ayant fait partie de l'équipe championne en 2006. Ils ont de plus réussi un test rigoureux en ayant raison du New Jersey en sept matches, au premier tour.

L'opportunisme de Walker a réglé le débat, mais il reste que ce sont les Hurricanes qui avaient eu les meilleures chances de marquer, jusque là en prolongation.

Les Bruins ont obtenu quatre surnombres sans réussir à marquer, lors des 60 minutes réglementaires.

"Ils avaient un plan de match et ils l'ont toujours suivi, a résumé Marc Savard, le meilleur marqueur des Bruins cette saison. Malheureusement, de note côté, nous en avons parfois dérogé. On en paye le prix maintenant."

Les Bruins ont connu une saison des plus remarquables. Pendant une séquence de 46 matches, ils ont montré une fiche de 37-6-3. Ils ont compté sur trois solides duos de défenseurs, quatre bons trios et un candidat au trophée Vézina en Thomas, qui a montré la meilleure moyenne de buts alloués de la ligue.

Il reste à voir si la direction de l'équipe fera en sorte de garder certains de ces éléments en place.

Phil Kessel et David Krejci, les deux meilleurs jeunes attaquants de la formation, deviendront joueurs autonomes avec restriction - tout comme la recrue Byron Bitz, qui a impressionné Julien avec son style de jeu acharné.

Une autre recrue, Blake Wheeler, a marqué 21 buts en saison régulière mais a été blanchi lors des huit matches auxquels il a participé, en séries.

En voir plus