Skip to main content

Les Bruins espèrent rejoindre Red Sox, Patriots et Celtics à Boston

LNH.com @NHL

MONTREAL - Les Bruins sont les enfants pauvres de la scène sportive de Boston. Red Sox, Patriots et Celtics monopolisent toute l'attention de la presse spécialisée, laissant aux Bruins quelques colonnes dans les pages des quotidiens. Cet anonymat relatif pourrait avoir fait son temps. L'équipe dirigée par Claude Julien vient de démontrer qu'elle a les ressources pour rivaliser avec les meilleures formations de l'Association Est.

"Je suis très content de la progression de l'équipe. On a fait un pas dans la bonne direction", a déclaré Julien après l'élimination de son équipe.

"J'espère que notre performance va rallumer la flamme chez nos partisans, a-t-il ajouté. On a quand même le respect des gens à Boston. Là-bas, toutes les organisations se supportent. Il y a en ce moment trois équipes élites. On veut faire partie de ce groupe à notre tour."

Des jeunes

Les Bruins misent sur plusieurs jeunes qui représentent l'avenir de l'organisation. Un peu à l'image du Canadien. La série Montréal-Boston nous a permis de découvrir Milan Lucic, un jeune homme de 19 ans fort sympathique. Dans cette série, il a été le meilleur joueur des Bruins même s'il a été plus effacé dans le septième match. Il a distribué un total de 35 mises en échec, livrant bataille à Mike Komisarek chaque fois qu'ils étaient sur la glace en même temps.

"Il a fait des progrès immenses, a noté Julien. Au camp, il a gagné son poste. Durant les séries, il a obtenu sa place dans le premier trio. Il va devenir un joueur d'élite. Je vous prédis qu'il sera très populaire à Boston même s'il l'est déjà pas mal."

Un ancien des Olympiques

D 'autres jeunes ont attiré l'attention. Le centre David Krejci (1-4-5), un ancien des Olympiques de Gatineau, a profité de l'absence de Marc Savard pour jouer un rôle prédominant dans l'attaque des Bruins. Son compatriote tchèque Vladimir Sobotka a affiché aussi de belles qualités. L'Américain Phil Kessel et le Finlandais Petteri Nokelainen sont parvenus à élever leur jeu d'un cran dans cette série.

Les Bruins seront d'autant plus forts la saison prochaine qu'ils pourront compter sur le retour de Patrice Bergeron et de Chuck Kobasew, deux éléments de premier plan dont l'absence a été ressentie face au Canadien.

"Il nous a manqué deux joueurs d'élite", a rappelé Julien sans vouloir rien enlever au Canadien. "Ce soir (lundi), Montréal a pu nous affronter avec une formation complète."

Les Bruins semblent solides devant le filet où Tim Thomas et Manny Fernandez vont se disputer le poste de gardien titulaire. Le Finlandais Tuukka Rask pourrait mêler les cartes en septembre.

A la ligne bleue, Zdeno Chara demeure le chef de file, aidé de Dennis Wideman, Andrew Ference, Shane Hnidy, Mark Stuart, Andrew Alberts et vraisemblablement Matt Lashoff.

Aaron Ward, Glen Metropolit et Bobby Allen deviendront joueurs autonomes sans compensation en juillet. Les Bruins pourraient vouloir garder les deux premiers. Ils devront prendre une décision au sujet du vétéran Glen Murray âgé de 35 ans. Les Bruins pourraient racheter son contrat (4 150 000 $ US).

Jusqu 'ici, la masse salariale s'élève à 41 175 000 $ US.

En voir plus