Skip to main content

Les Bruins de Boston espèrent compléter leur remontée en séries

LNH.com @NHL

BOSTON - Claude Julien a des comptes à régler - mais avec nul autre que lui-même.

Il y a cinq ans, Julien était l'entraîneur-chef du Canadien de Montréal lorsque l'équipe a remporté le septième match de sa série contre les Bruins de Boston, après avoir tiré de l'arrière 3-1.

Il est sur le point d'accomplir la même remontée, mais derrière le banc des Bruins cette fois.

"J'adorerais pouvoir leur renvoyer l'ascenseur, a admis Julien mercredi.

Ce dernier aura l'occasion de le faire jeudi soir lorsque les Bruins, ragaillardis et appuyés par la foule bruyante de Boston, tenteront de déstabiliser et de dominer la Caroline. Même s'ils jouaient à domicile, mardi, les Hurricanes n'ont pas réussi à porter le coup de grâce à l'adversaire, s'inclinant plutôt 4-2.

"Cette équipe a fait preuve de résilience", fait valoir le capitaine des Hurricanes, Rob Brind'Amour, avant que son équipe ne s'envole pour Boston.

En effet, son équipe a surmonté un retard de 3-2 lors du premier tour. Les Hurricanes ont battu New Jersey, inscrivant deux buts lors des 80 dernières secondes du septième match pour ainsi gagner la série.

Les Bruins ont remporté 4-1 le premier affrontement de la demi-finale de l'Association Est. Mais les Hurricanes les ont ensuite dominés 10-3 lors des trois rencontres suivantes.

Acculés au pied du mur, les Bruins sont venus de l'arrière et ont blanchi leurs adversaires 4-0 lors du cinquième match. Puis, dès le début du sixième, ils menaient déjà 2-0 après 5:04.

"Le momentum a changé plus souvent au cours des matchs contre la Caroline que dans toute autre série dans laquelle j'ai été impliqué, observe le gardien des Bruins, Tim Thomas. Il est donc crucial de conserver ce momentum."

Les Bruins ont amorcé les séries éliminatoires en tant que meilleur club de l'Association Est. Ils ont joué à la hauteur des attentes en balayant le Canadien de Montréal en quatre. L'occasion leur est maintenant donnée d'atteindre la finale d'Association pour la première fois depuis 1992.

Quant aux Hurricanes, classés sixièmes, ils ont terminé la saison en force avant d'éliminer les Devils en sept parties. Sacrés champions il y a quatre ans, une deuxième chance se présente donc à eux.

"Oui, nous jouerons à domicile (jeudi), mais ils jouent bien à l'étranger, souligne Patrice Bergeron, des Bruins. Il nous faudra profiter de l'avantage de la foule."

Les Hurricanes se doivent de mieux appuyer leur gardien Cam Ward, nommé joueur le plus utile à son équipe lors des séries en 2006.

"Il faut lui donner la chance de faire la différence, note l'entraîneur-chef des Hurricanes, Paul Maurice. Surtout quand on peut compter sur un gars comme Cam, qui peut y arriver."

Enfiler le premier but aide mais n'est pas un gage de victoire. A preuve, la formation ayant ouvert la marque a perdu deux des six matchs de cette série.

"Il faut quand même démontrer à l'adversaire que nous sommes en contrôle, soutient Julien. Cela faisait partie de notre stratégie (mardi). Il ne faut pas attendre de voir ce que l'adversaire fera. Il faut plutôt se lancer dans l'action et leur montrer ce dont nous sommes capables."

Les Bruins ont perdu les 20 séries dans lesquelles ils tiraient de l'arrière 3-1. Ils n'ont toutefois pas eu à disputer un septième match lors des 19 premières, et n'ont récolté qu'une victoire lors de 18 de ces duels.

Ils n'ont plus qu'à inscrire un seul gain pour poursuivre leur route, alors peu importe l'histoire.

"Je ne crois pas que quiconque accorde la moindre importance à ces statistiques, explique Steve Montador, l'auteur du deuxième but des Bruins mardi. Il nous faut seulement penser à ce que nous faisons aujourd'hui et voir à notre préparation en vue de demain (jeudi)."

En voir plus