Skip to main content

L'éclosion de Drouin ne surprend pas Ducharme

L'ancien entraîneur des Mooseheads de Halifax l'a vu jouer de la même manière au niveau junior

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur de la rédaction LNH.com

MONTRÉAL - L'attaquant du Lightning de Tampa Bay Jonathan Drouin a surpris une bonne partie du monde du hockey en y allant de performances étincelantes en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Mais aux yeux de son ancien entraîneur des rangs juniors, ces prestations sont survenues un an plus tard que prévu.

Dominique Ducharme, que Hockey Canada a nommé lundi au poste d'entraîneur de l'équipe nationale junior en vue du Championnat du monde junior 2017 de la FIHG, dirigeait Drouin quand celui-ci s'alignait avec les Mooseheads de Halifax dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Ducharme se souvient que les débuts de Drouin dans la LHJMQ au mois de décembre 2011, alors qu'il avait 16 ans, ne s'étaient pas faits sans heurts. Bref, ç'avait été un peu à l'image de ses premiers moments dans la LNH en 2014.

Drouin a récolté 29 points en 33 matchs du calendrier régulier avec les Mooseheads à sa première campagne, mais c'est au cours des séries de la LHJMQ qui ont suivi qu'il a révélé toute l'étendue de son talent. Il a alors amassé 26 points en 17 rencontres éliminatoires, inscrivant notamment un but en prolongation lors du septième match de la série du deuxième tour contre les Remparts de Québec, une équipe qui alignait alors un joueur qui s'est signalé en 2015-16 en tant que recrue avec les Coyotes de l'Arizona, soit Anthony Duclair.

On peut donc faire un parallèle avec la façon dont a joué Drouin avec le Lightning au cours des présentes séries de la Coupe Stanley, alors qu'il a totalisé 14 points en 17 matchs éliminatoires après avoir obtenu 10 points en 21 affrontements du calendrier régulier.

« La façon dont il a joué dans les séries ne me surprend pas du tout, a déclaré Ducharme. C'est un peu le même processus qu'il a vécu quand il est arrivé à Halifax. Évidemment, ç'a pris un peu plus de temps à Tampa, mais avec nous c'est vraiment dans les séries qu'il a explosé, comme il l'a fait cette année. J'ai dit l'an dernier qu'il allait possiblement mieux faire dans les séries du printemps dernier. Il a joué moins souvent, peu importe la raison, et il a connu des hauts et des bas cet hiver, on en a tous entendu parler. Mais la façon dont il a réagi dans les séries ne me surprend pas, ni ce qu'il a réussi à faire. »

Drouin a été réclamé au troisième rang du repêchage 2013 de la LNH et il a fait ses débuts avec le Lightning un an plus tard. Il a enregistré 32 points en 70 matchs à sa première campagne, mais il n'a pris part qu'à six des 26 rencontres éliminatoires du Lightning, ne parvenant pas à récolter le moindre point pendant que son équipe se rendait jusqu'en Finale de la Coupe Stanley.

Cette saison, Drouin a publiquement fait savoir qu'il avait exigé une transaction après que le Lightning l'eut rétrogradé au club-école de Syracuse dans la Ligue américaine de hockey et l'eut éventuellement suspendu pour avoir omis de se présenter à un match de Syracuse, le 20 janvier.

Cette suspension a été levée quand Drouin s'est dit prêt à retourner jouer pour le Crunch, le 7 mars, puis il a été rappelé par le Lightning le 7 avril après que le capitaine Steven Stamkos se soit vu obligé de s'absenter en raison d'un caillot sanguin.

Drouin a terminé au troisième rang des marqueurs du Lightning dans les séries et il a fait savoir qu'il ne voulait plus être échangé quand Tampa Bay a subi l'élimination aux mains des Penguins de Pittsburgh en Finale de l'Association de l'Est.

Selon Ducharme, Drouin est une personne qui doit se sentir à l'aise pour être efficace et donner un niveau de jeu supérieur ; mais une fois que c'est le cas, il représente une menace pour l'adversaire.

« C'est un jeune qui a besoin de voir, a dit Ducharme. Il est intelligent en matière de hockey. Très intelligent. Il a besoin de sentir les choses, il a besoin de voir et de regarder, il apprend et il devient familier avec ce qu'il doit faire pour connaître du succès, avec la façon dont il peut utiliser ses outils et ses habiletés. Ensuite, quand il se sent à l'aise, une fois qu'il se retrouve dans ce contexte-là, il devient un féroce compétiteur. C'est quelqu'un qui veut gagner et il l'a encore montré. Il a fait exactement la même chose avec nous. »

Si le passé de Drouin est semblable à ce qu'il a vécu à Halifax, le Lightning peut seulement espérer que ce sera également le cas en ce qui concerne son avenir. À sa deuxième saison avec les Mooseheads, en 2012-13, Drouin a bâti sur sa récolte des séries précédentes en y allant d'une production de 105 points en 49 matchs du calendrier régulier, puis de 35 points en 17 rencontres éliminatoires ; il a ensuite ajouté neuf points en quatre affrontements à la Coupe Memorial 2013, aidant alors Halifax à remporter le championnat canadien junior.

« Il était classé peut-être 25e [en vue du repêchage 2013 de la LNH] quand la saison a commencé, et il a finalement été choisi au troisième rang, a souligné Ducharme. Je serais porté à dire qu'il va connaître une excellente saison, l'hiver prochain. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.