Skip to main content

Le Wild n'entend rien changer en vue du sixième match de la série

LNH.com @NHL

ENGLEWOOD, Colorado - Sans regret et résolu à ne rien changer.

Est-ce le credo de l'Avalanche après sa victoire dans le 5e match?

Pas du tout. C'est plutôt l'évaluation du Wild du Minnesota après l'avoir perdu.

Le Wild a dominé de toutes les façons imaginables, jeudi soir, mais l'équipe du Minnesota s'est néanmoins inclinée 3-2 face à l'Avalanche et leur presque invincible gardien José Théodore, qui ressemble de plus en plus au joueur par excellence qu'il était en 2002.

"Théo a contré le Wild à lui seul, a avoué Ian Laperriere de l'Avalanche. Ils méritaient un meilleur sort."

Jamais Théodore ne s'est autant illustré qu'à la deuxième période quand il a exécuté une série d'arrêts spectaculaires pour venir à la rescousse de ses coéquipiers débordés et médusant le Wild.

"Pendant cette deuxième période, nous aurions pu nous retrouver en déficit de cinq ou six buts", a reconnu le joueur de centre Paul Stastny.

C' était plutôt 1-1 après 40 minutes et Wojtek Wolski et Stastny ont marqué au troisième engagement pour permettre à l'Avalanche de prendre les devants 3-2 dans la série.

"Magnifique est un mot bien faible pour décrire son brio, a mentionné l'entraîneur de l'Avalanche, Joël Quenneville, à propos de la performance de Théodore. Nous retrouver à égalité au début de la troisième avait presque la valeur d'une victoire."

Pour le Wild, c'était presque comme s'il tirait de l'arrière. Mais les joueurs du Minnesota gardent néanmoins la tête haute.

"Si nous continuons à jouer comme ça là-bas, nous avons toutes les chances de l'emporter, a suggéré Marian Gaborik. Nous devons rester positifs et tenter d'offrir la même performance et le résultat sera différent."

Pas si Théodore, qui a repoussé 38 des 39 tirs avant d'accorder un but sans conséquence dans les dernières secondes, a son mot à dire.

"Rien si ce n'est le résultat, a répliqué le défenseur Sean Hill quand on lui a demandé ce que le Wild aurait dû faire de plus. Nous avons confiance en nous et nous sommes heureux de la façon dont nous avons joué (jeudi). Ce n'est que le résultat que nous voulons changer. Nous avons confiance que si nous offrons encore la même performance, nous aurons un résultat différent."

C'est pourquoi l'Avalanche parle de faire preuve de plus de robustesse, d'appliquer un meilleur échec-avant, de mieux transporter la rondelle et de gagner plus de mises en jeu. De cette façon, Théodore n'aura pas à tout faire à lui seul.

On parlait encore vendredi de l'incroyable performance de Théodore. Et certains de ceux qui ont joué en compagnie de Patrick Roy ont établi des comparaisons.

"Je n'ai jamais vu une performance comme celle-là, a dit le joueur de centre Ben Guite. Plus jeune à la télévision, j'ai vu des gardiens voler des matches, spécialement dans cette organisation. J'ai vu Roy faire la même chose auparavant. Mais à n'importe quel niveau, je n'ai jamais vu un gardien si dominant."

M ême s'ils prennent volontiers cette victoire, les joueurs de l'Avalanche ne veulent pas obliger Théodore à prendre tout sur ses épaules.

"Nous devons faire quelque chose pour lui venir en aide parce qu'il a tellement fait pour nous", a précisé Stastny.

En voir plus