Skip to main content

Le Wild défait les Blackhawks en fusillade

Le Minnesota signe un quatrième gain contre Chicago cette saison

par Brian Hedger / Correspondant LNH.com

CHICAGO - Le Wild du Minnesota a défait les Blackhawks de Chicago pour la quatrième fois en autant d'affrontements cette saison, dimanche, quand il s'est imposé 3-2 en fusillade au United Center.

Charlie Coyle a battu Scott Darling au premier tour des tirs de barrage, réussissant ainsi le seul filet de ce volet du match. Le Wild a du même coup signé un deuxième gain en fusillade en autant de jours. Le Minnesota (34-28-11) est du même coup resté près de l'Avalanche du Colorado, qui a gardé son emprise sur la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest en l'emportant contre les Oilers d'Edmonton dimanche.

 

Jonathan Toews, Patrick Kane et Artemi Panarin ont été incapables de venir à bout du gardien du Wild Devan Dubnyk en fusillade. Dubnyk a réussi 29 arrêts en 65 minutes de jeu, tandis qu'Erik Haula et Nino Niederreiter ont inscrit les buts du Minnesota en temps réglementaire.

Andrew Shaw et Richard Panik ont marqué pour Chicago (42-24-7).

Video: Dubnyk, Coyle help Wild defeat Blackhawks in shootout

Darling, qui a réalisé 32 arrêts alors qu'il en obtenait un troisième départ de suite, s'est servi de son bloqueur pour faire l'arrêt aux dépens de Coyle à 0:28 de la prolongation. Le Minnesota a ensuite été incapable de profiter d'un jeu de puissance, alors que Zach Parise a vu son tir atteindre le côté du filet au moment où il profitait pourtant d'une belle ouverture du côté éloigné.

Après une première période sans but, chaque équipe a fait mouche deux fois en deuxième période.

Haula a marqué après 50 secondes de jeu et Niederreiter a donné les devants 2-0 au Wild à 7:04. Le quatrième trio des Blackhawks a répliqué et égalé le score 2-2 grâce aux buts de Shaw à 8:38 et de Panik à 13:21.

Le Minnesota a appliqué beaucoup de pression sur Darling au cours des premières 8:51 de jeu en troisième, alors que le Wild a eu l'avantage 12-1 au chapitre des tirs, mais Darling a bien relevé le défi. Dubnyk a effectué sept arrêts en troisième, dont un quand il a harponné le disque aux dépens de Panik, qui s'était présenté seul devant lui.

 

En voir plus