Skip to main content

Le retour des blessés va compliquer le travail de Guy Carbonneau

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le travail de Guy Carbonneau va se compliquer avec le retour des blessés. L'entraîneur du Canadien va devoir jongler avec ses effectifs maintenant que Georges Laraque, Christopher Higgins et Francis Bouillon ont recouvré la santé. Higgins et Bouillon doivent obtenir le feu vert des médecins afin de pouvoir affronter les Coyotes de Phoenix, samedi, au Centre Bell.

"Je savais que ça arriverait, a dit Carbonneau après l'entraînement de l'équipe à l'aréna Martin-Lapointe. On peut seulement avoir 20 joueurs en uniforme. C'est sûr que ça rend mon travail plus difficile."

Carbonneau sait que ses décisions vont faire des mécontents. Son plus grand défi, finalement, sera de maintenir l'harmonie dans l'équipe malgré un surplus d'effectifs.

"Je vais m'efforcer de garder les gars heureux, c'est mon plus grand défi, a-t-il admis. Mais je sais que c'est impossible. Aucun joueur n'aime se retrouver dans les estrades. Par contre, je ne vais jamais laisser un joueur de côté pendant un mois ou deux."

Chipchura déçu

Carbo a donné l'exemple de Kyle Chipchura que le Canadien a retourné à Hamilton, jeudi.

"Il était très déçu. Son rêve est de jouer dans la Ligue nationale, a-t-il raconté. C'est le rêve de tous les joueurs. Et une fois dans la ligue, ils veulent avoir un poste régulier."

Carbonneau entend utiliser tout son monde comme il l'a fait la saison dernière.

"L'an dernier, peu de joueurs ont participé à tous les matchs. On a été capable de se servir de tout le monde. C'est ce que je veux faire cette année encore."

Higgins, Alex Kovalev et Andrei Markov ont été les seuls à prendre part aux 82 matchs en 2007-08. Tomas Plekanec et Mark Streit n'ont raté qu'une seule rencontre.

Cette année, Carbonneau devra assurer une rotation de cinq joueurs - Steve Bégin, Maxim Lapierre, Tom Kostopoulos, Georges Laraque, Mathieu Dandenault - dans le quatrième trio. Il devra aussi insérer le défenseur Patrice Brisebois dans la formation de même que le gardien Jaroslav Halak.

"C'est mon plus grand défi", a-t-il répété.

Du "répétage"

Carbonneau aura à relever un autre défi. Il devra convaincre ses joueurs que le talent ne suffit pas à remporter des matchs. La rencontre face aux Bruins de Boston en est un bel exemple. Le Canadien l'a emporté aux tirs de barrage après avoir échappé une avance de trois buts.

"Je dois leur répéter à tous les jours, fait valoir Carbo. C'est vrai pour toutes les équipes. Jeudi, les Penguins ont perdu 4-3 contre Washington même s'ils menaient par trois buts à un moment donné.

"J'avoue que je trouve cette partie de mon travail assez difficile. Moi, je n'aime pas répéter les choses. Mais je dois le faire."

Du "répétage", toujours du "répétage", comme disait Pat Burns dans son langage coloré.

En voir plus