Skip to main content

Le premier trio des Oilers donne tout un spectacle

Des partisans en garderont de beaux souvenirs grâce à Connor McDavid, Jordan Eberle et Milan Lucic à l'événement Kraft Hockeyville

par Kevin Woodley / Correspondant NHL.com

VERNON, Colombie-Britannique -- L'attaquant des Oilers d'Edmonton Jordan Eberle a eu l'impression de retomber en enfance, dimanche.

Dans le cadre des festivités de l'événement Kraft Hockeyville 2016, Eberle y est allé d'une performance qui est de bon augure pour l'avenir du nouveau premier trio des Oilers, qui regroupe le joueur de centre Connor McDavid, l'ailier gauche Milan Lucic et lui.

L'attaquant recrue Jesse Puljujarvi a inscrit le premier but du match avant qu'Eberle et McDavid préparent tour à tour le filet de l'autre en route vers une victoire de 3-2 contre les Kings de Los Angeles, à l'occasion d'un match préparatoire disputé au Kal Tire Place.

« J'ai eu du plaisir. Ça m'a rappelé les années quand je jouais dans les rangs juniors, devant des foules de cette taille et devant des partisans passionnés qui aiment vraiment le hockey, a déclaré Eberle. C'était formidable comme atmosphère, c'était plaisant de jouer dans une telle ambiance et ç'a m'a rappelé de beaux souvenirs. »

Eberle, McDavid et Lucic - ce dernier a signé un contrat de sept ans au montant de 42 millions $ avec les Oilers, le 1er juillet - ont été blanchis à leur premier match préparatoire ensemble face aux Canucks de Vancouver, mercredi, mais ils ont trouvé le fond du filet tôt en deuxième période contre les Kings.

McDavid a repris le retour de son propre tir à la suite d'une belle passe effectuée par Eberle à l'issue d'une poussée en zone adverse, puis il a remis la politesse à ce dernier lors d'une attaque à deux contre un en troisième période. McDavid a alors réussi une belle feinte qui lui a permis de contourner son opposant puis de faire une passe de l'autre côté de la patinoire vers Eberle, et celui-ci a décoché un tir sur réception qui a battu Jack Campbell malgré la glissade du gardien des Kings.

« Il volait sur la glace ce soir. Sa vitesse lui permet de créer de l'espace un peu partout sur la patinoire, surtout en contre-attaque », a dit Eberle de McDavid, qui a vu un autre but apparent être annulé alors que le sifflet s'était fait entendre parce que le défenseur des Oilers Brandon Davidson venait de subir une blessure. « Nos deux buts ont été marqués à la suite de poussées à l'attaque, alors il nous reste encore du travail à faire pour s'adapter à l'un l'autre quand vient le temps de contrôler la rondelle en zone offensive.

« Lucic est costaud, alors ça va créer beaucoup d'espace ; si nous pouvons provoquer des occasions de but à partir de situations de ce genre, en plus des occasions que nous allons obtenir lors de nos entrées de zone, ça va faire de nous un bon trio. »

Les organisateurs locaux de Kraft Hockeyville étaient heureux que ce trio soit en ville, et se réjouissaient surtout de la présence de McDavid. Le premier choix du repêchage 2015 de la LNH a passé une demi-heure à signer des autographes pour les nombreux partisans qui s'étaient massés à l'entrée de l'aréna peu avant la séance d'entraînement matinale des Oilers. Cela a ajouté à la fébrilité déjà bien palpable chez les résidants de la région, qui avaient eu droit la veille à la présence de la Coupe Stanley dans la municipalité voisine de Lumby. Celle-ci a remporté le concours Kraft Hockeyville à l'échelle du Canada.

« C'est formidable d'avoir la Coupe Stanley dans ma ville, de réaliser qu'Edmonton et Los Angeles savent maintenant où Lumby se trouve, que des joueurs viennent ici, a affirmé Angie Clowry, qui est à la tête du comité organisateur local. Tom Kowal, de Vernon, était un des officiels du match et Connor McDavid, que tout le monde veut voir, est ici. C'est difficile à battre. »

Lowry a reçu un chèque de 100 000 $ au cours d'une cérémonie tenue entre les première et deuxième périodes ; cette somme permettra de rénover Pat Duke Memorial Arena à Lumby, qui se trouve à 25 minutes de route à l'est de Vernon. La petite municipalité de 1731 personnes s'est mobilisée après le décès du populaire joueur et entraîneur Peter Catt, au mois de novembre dernier, et lui a dédié sa victoire au concours Kraft Hockeyville ; la foule qui a rempli l'aréna de Vernon à pleine capacité a accordé une ovation debout à ses fils, Jace et Linden, pendant que ceux-ci effectuaient la mise en jeu protocolaire avant le match.

« C'était un petit amphithéâtre pour le hockey junior mais ça donnait quand même l'impression d'être un match de la LNH, en raison de la fébrilité qu'il y avait en ville et chez les partisans, a noté le gardien des Oilers Laurent Brossoit. C'était formidable de faire partie de tout ça. »

Brayden McNabb et Paul LaDue ont inscrit les buts des Kings, mais c'est plutôt l'atmosphère qu'il y avait dans l'aréna qui a retenu l'attention de l'entraîneur Darryl Sutter.

« C'était impressionnant, c'était spectaculaire de voir des gens qui n'ont jamais la chance d'assister à un match de la LNH apprécier et connaître autant le hockey, a dit Sutter. C'était formidable à voir. »

Il n'y a pas eu que du positif du côté des Oilers. L'attaquant Iiro Pakarinen sera absent pour une période d'un mois, selon l'entraîneur Todd McLellan, après avoir maladroitement chuté sur sa jambe gauche alors qu'il bataillait le long de la bande. Pakarinen a empoigné son genou gauche pendant qu'il était étendu sur la glace et il a eu besoin d'aide pour quitter la patinoire.

« Pakarinen va être absent pour un moment, a dit McLellan. On verra dans un mois où il en est. »

Edmonton a également perdu les services du défenseur Brandon Davidson lorsqu'il a encaissé une mise en échec sur la partie supérieure du corps de l'attaquant des Kings Tanner Pearson. Celui-ci a écopé d'une punition majeure de cinq minutes et d'une inconduite de match pour avoir frappé son opposant à la tête.

« Davidson va subir d'autres examens et nous allons suivre son évolution de près jusqu'à notre retour à la maison », a affirmé McLellan.

Malgré tout, McLellan n'avait que de bonnes choses à dire de son séjour à Vernon à l'occasion des festivités Kraft Hockeyville.

« C'était formidable de jouer devant une foule passionnée comme celle-là, surtout quand nous savons que nous le faisons pour une très bonne cause, a déclaré McLellan. Peut-être y aura-t-il un jeune de cette communauté qui, dans cinq ou six ans, va jouer pour une des deux équipes qui participeront à un autre événement Hockeyville quelque part. »

En voir plus