Skip to main content

Le Lightning est prêt pour un autre long parcours

Steven Stamkos, Victor Hedman et Alex Killorn sont sous contrat, mais Tampa Bay pourrait avoir des décisions difficiles à prendre

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

Après le repêchage de la LNH et l'avalanche d'activité sur le marché des joueurs autonomes, LNH.com analyse l'alignement de chaque équipe, maintenant que l'été est bien entamé. Aujourd'hui, le Lightning de Tampa Bay:

Le Lightning de Tampa Bay a atteint la Finale de la Coupe Stanley en 2014-15. Il est venu à une victoire d'un retour en Finale la saison dernière, même sans son capitaine Steven Stamkos, qui a subi une intervention chirurgicale pour enlever un caillot sanguin et qui n'a pas participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley jusqu'au match no 7 de la finale de l'Association de l'Est.

La plus grande question au début de la saison morte était si le directeur général Steve Yzerman pouvait trouver un moyen de préserver son alignement sous les contraintes du plafond salarial de la LNH afin d'être en lice pour la Coupe cette saison et à l'avenir.

Stamkos a toutefois accepté un contrat de huit ans de 68 millions $ au lieu de tâter le terrain de l'autonomie sans compensation, et le défenseur Victor Hedman a suivi peu après. Hedman, qui aurait pu passer sur le marché des joueurs autonomes sans compensation dès le 1er juillet 2017, a signé une prolongation de contrat de huit ans de 63 millions $. Chaque joueur aurait pu gagner plus d'argent ailleurs, mais ils croyaient faire partie que quelque chose de spécial à Tampa Bay.

Yzerman a encore du travail à faire. Bien qu'il se soit entendu avec le joueur autonome avec compensation Alex Killorn sur un contrat de sept ans et 31,15 millions $, il a encore à s'entendre avec le joueur autonome avec compensation Nikita Kucherov. Les attaquants Jonathan Drouin, Tyler Johnson et Ondrej Palat, ainsi que le défenseur Andrej Sustr, deviendront tous des joueurs autonomes avec compensation après la saison 2016-17.

Cette équipe a néanmoins le potentiel d'être aussi bonne, ou mieux, qu'auparavant pendant de nombreuses années. Considérez le fait que Drouin, le troisième choix du repêchage 2013, a disputé 21 matchs de la saison régulière pour Tampa Bay en 2015-16 et qu'il n'a que 21 ans. Il a démontré ce qu'il peut faire en séries éliminatoires avec cinq buts et neuf aides en 17 rencontres. S'il continue de se développer, le Lightning aura un autre joueur de premier plan.

Un surplus d'excellents joueurs est un bon problème à avoir.

Voici un survol de son alignement après le repêchage et le marché des joueurs autonomes :

ACQUISITIONS IMPORTANTES : Cory Conacher, A: Il y a trois ans, le Lightning a échangé Conacher et un choix de quatrième ronde aux Sénateurs d'Ottawa en retour du gardien Ben Bishop. L'équipe a maintenant mis Conacher sous contrat pour un an et 575 000 $, une manœuvre avec peu de risque, mais peut-être une grosse récompense. Tandis que Bishop a brillé à Tampa Bay, étant nommé finaliste au trophée Vézina à deux reprises, Conacher s'est vu passer d'Ottawa aux Sabres de Buffalo, puis aux Islanders de New York, puis en Suisse. Il doit rétablir sa carrière dans la LNH, et Tampa Bay pourrait être le bon endroit pour le faire. Conacher a joué pour l'entraîneur Jon Cooper et avec Johnson, Killorn et Palat avec Norfolk quand ils ont remporté la Coupe Calder, la même saison que Conacher a été nommé joueur par excellence de la Ligue américaine de hockey. Il a brillé pour le Lightning pendant un séjour de 35 matchs en 2013, récoltant 24 points (neuf buts) ... Todd Richards, entraîneur adjoint: Cooper a ajouté de l'expérience derrière le banc avec l'embauche de Richards, qui a une fiche de 204-183-37 en tant qu'entraîneur-chef dans la LNH avec le Wild du Minnesota et les Blue Jackets de Columbus ... Michael Bournival, A: Acquis pour ajouter plus de profondeur dans l'organisation, Bournival a 89 matchs d'expérience dans la LNH avec les Canadiens de Montréal avec une récolte de 10 buts et neuf mentions d'aide.

DÉPARTS CLÉS : Matt Carle, D: Le Lightning a racheté le contrat de Carle pour se donner de l'espace sous le plafond salarial. Carle, qui a signé un contrat de six ans et 33 millions $ en tant que joueur autonome en juillet 2012, avait la charge salariale la plus élevée parmi les défenseurs du Lightning la saison dernière, mais son rôle a tellement diminué qu'il était souvent rayé de l'alignement. Slater Koekkoek, le 10e choix du repêchage 2012, a assumé un plus grand rôle pendant les séries éliminatoires et semble être prêt à l'accepter à temps plein ... Jonathan Marchessault, A: Les Panthers de la Floride ont accordé à Marchessault un contrat de deux ans et 1,5 million $ après qu'il eut décroché un poste dans la LNH la saison dernière. Il a marqué sept buts et récolté 11 aides en 45 matchs de la saison régulière avant de récolter une passe en cinq matchs des séries ... Mike Blunden, A: Les Sénateurs d'Ottawa se sont entendus avec Blunden sur un contrat de deux ans à deux volets. Blunden a marqué trois buts et récolté deux mentions d'aide en 20 rencontres pour Tampa Bay pendant la saison régulière 2015-16. Il n'a enregistré aucun point en sept matchs des séries ... Steve Thomas, entraîneur adjoint: Après que le Lightning eut décidé de ne pas prolonger son contrat, Thomas s'est joint aux Blues de St. Louis. Thomas avait servi à titre d'entraîneur du développement des joueurs et d'entraîneur adjoint chez le Lightning, spécialisant aux attaquants.

COGNENT À LA PORTE : Adam Erne, A: Le 33e choix du repêchage 2013 de la LNH, Erne a montré une capacité de remplir le filet pendant sa dernière saison junior, grâce à une performance de 41 buts et 45 aides en 60 matchs avec les Remparts de Québec dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec en 2014-15. Il a fourni 14 buts et 15 passes en 59 matchs la saison dernière avec Syracuse dans la LAH. Il devrait entamer cette saison avec Syracuse et il doit travailler sur sa constance, mais à 6 pieds 1 pouce et 210 livres, il a le corps, le style et le potentiel d'être un bon attaquant de puissance dans la LNH ... Brayden Point, C: Un choix de troisième tour (no 79) au repêchage 2014 de la LNH, Point est sur le point de faire le saut dans les rangs professionnels cette saison. Il a amassé 88 points (35 buts) avec Moose Jaw dans la Ligue de hockey de l'Ouest en 2015-16. Il se rendra à Syracuse, où il a marqué deux buts et récolté deux aides en neuf matchs pendant la saison 2014-15.

CE DONT ILS ONT ENCORE BESOIN : De la marge de manœuvre sous le plafond salarial. Même si Stamkos et Hedman ont accepté une somme moindre que le marché leur paierait pour rester à Tampa Bay, Yzerman aura finalement à prendre une décision difficile. Il reste un an avec une charge de 5,95 millions $ sur le contrat de Bishop. Andrei Vasilevskiy, le réserviste de Bishop et son successeur devant le filet, a une saison avec une charge de 925 000 $ sous le plafond salarial avant qu'une prolongation de contrat de trois ans d'une valeur annuelle moyenne de 3,5 millions $ n'entre en vigueur. Un autre problème est le jeu de puissance. Malgré tout son talent, le Lightning a terminé la saison dernière avec le troisième pire taux de réussite en avantage numérique dans la LNH et l'équipe manque encore un vrai général. Drouin pourra-t-il aider? Richards pourra-t-il aider Cooper?

À SURVEILLER POUR LES POOLERS : Sur quelle version de Tyler Johnson les poolers vont-ils pouvoir compter la saison prochaine? Le Johnson qui a été limité à 38 points en 69 matchs en saison régulière, ou celui qui a récolté 72 points en 77 matchs en 2015-16, et que l'on a revu en séries éliminatoires la saison dernière, avec une récolte de 17 points en 17 rencontres? Celui qui pivote le trio des « Triplés » a peut-être été ennuyé par les blessures l'an dernier, ce qui explique sa baisse de rendement. Avec le retour de Steven Stamkos et l'éclosion de Jonathan Drouin et Nikita Kucherov, l'attaque du Lightning sera encore dangereuse, et Johnson est l'un des principaux éléments de cette attaque. Johnson risque fort de rebondir, mais un retour au plateau des 70 points reste ambitieux… une récolte de 60 points est plus réaliste. - Sébastien Deschambault

ALIGNEMENT PROJETÉ

Alex Killorn - Steven Stamkos - Jonathan Drouin
Ondrej Palat - Tyler Johnson - Nikita Kucherov
Cedric Paquette - Valtteri Filppula - J.T. Brown
Vladislav Namestnikov - Brian Boyle - Cory Conacher

Victor Hedman - Anton Stralman
Andrej Sustr - Jason Garrison
Slater Koekkoek - Braydon Coburn

Ben Bishop
Andrei Vasilevskiy

En voir plus