Skip to main content

Le Lightning de Tampa Bay donne la chance au coureur

Alex Barré-Boulet, le prochain de la lignée de Québécois « oubliés » au repêchage?

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Il y a quelque chose d'ironique dans le fait que la journée même où l'attaquant Yanni Gourde du Lightning de Tampa Bay est choisi la recrue par excellence de février dans la LNH, le Lightning mette sous contrat l'attaquant Alex Barré-Boulet de l'Armada de Blainville-Boisbriand, dans la LHJMQ.

Comme Gourde, Barré-Boulet brûle le hockey junior à sa saison de 20 ans. Comme Gourde, il n'a jamais été repêché dans la LNH.

Barré-Boulet a maintenant un modèle à suivre. Comme Gourde a dit avoir eu David Desharnais comme modèle.

Desharnais en est un autre qui a dû emprunter la voie la plus sinueuse menant vers la LNH, après avoir connu deux saisons de plus de 100 points chacune dans la LHJMQ entre 2005 et 2007.

Les Canadiens de Montréal avaient eu la main heureuse en lui faisant confiance. Ils ne l'ont pas regretté. Desharnais leur a rendu de fiers services.

À l'époque, Julien BriseBois faisait partie de l'organisation des Canadiens. BriseBois est le bras droit du directeur général Steve Yzerman chez le Lightning. Nul besoin de faire de dessin ici.

Jonathan Marchessault est un autre Québécois qui doit son éclosion dans la LNH à l'organisation du Lightning. L'ailier de petite taille avait connu une dernière saison de 95 points chez les Remparts de Québec en 2010-11, avant de se voir accorder un premier contrat professionnel par les Blue Jackets de Columbus. Cette saison, il est le meilleur marqueur de la nouvelle équipe des Golden Knights de Vegas. Il vient de parapher une prolongation de contrat de 30 millions $ pour six ans.

La théorie de Kevin Lowe

Kevin Lowe avait sa théorie sur les joueurs juniors « oubliés » à l'époque où il était le directeur général des Oilers d'Edmonton. Il soutenait qu'un joueur dominant dans les rangs juniors mérite qu'on y porte un intérêt particulier, peu importe son statut ou sa taille.

« Le jeune ramasse des points à la tonne. Il fait sûrement quelque chose de correct », affirmait-il.

Lowe venait de mettre sous contrat le défenseur Marc-André Bergeron des Cataractes de Shawinigan, en 2001. Bergeron venait de connaître une saison de 101 points chez les Cataractes. Il n'avait jamais été repêché dans la LNH en raison de sa taille - 5 pieds 9 pouces.

Bergeron a connu une carrière intéressante de 490 matchs dans la LNH, avec 82 buts et 235 points. 

Barré-Boulet, qui mesure également 5 pieds 9 pouces et qui pèse 167 livres, a réussi 49 buts en 57 matchs cette saison chez l'Armada et il totalise 104 points au sommet des marqueurs de la LHJMQ. N'est-ce pas un beau projet ça?

C'est ce que les Flyers de Philadelphie ont pensé en offrant un contrat à Danick Martel en 2015 après qu'il eut amassé 104 points avec l'Armada. L'attaquant de petite taille âgé de 23 ans est peut-être le prochain « oublié » à s'établir dans la LNH. Il a livré quatre matchs avec les Flyers cette saison.

Il est vrai que pour un Yanni Gourde, il y a un Yannick Riendeau, qui a été champion marqueur dans la LHJMQ en 2008-09 et qui n'a jamais atteint la LNH après avoir reçu un contrat de trois ans des Bruins de Boston.

Mais pourquoi ne pas donner la chance au coureur? Il y a des Francis Bouillon, des Desharnais, Marchessault, Gourde et Martel qui ne demandent pas mieux. Le risque est minime et la récompense énorme.

Parlez-en au Lightning.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.