Skip to main content

Le Lightning accule les Penguins au mur

Tampa Bay vient de l'arrière et finit par vaincre Pittsburgh 4-3 en prolongation

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

PITTSBURGH - Le Lightning de Tampa Bay s'est accroché pendant toute la soirée et son acharnement lui a finalement permis de vaincre les Penguins de Pittsburgh 4-3 en prolongation devant 18 648 spectateurs au Consol Energy Center, dimanche.

Tyler Johnson a été crédité du but qui a procuré les devants au Lightning pour la première fois du match, dès la 53e seconde de temps additionnel. Le défenseur Jason Garrison a décoché un tir qui a bifurqué sur Johnson et fait bouger les cordages dans le haut du but.

Nikita Kucherov, avec son deuxième filet de la soirée, avait envoyé la rencontre en surtemps avec 3 :16 à écouler au troisième vingt.

« J'ai la chance de les voir jouer 100 fois par saison », a affirmé l'entraîneur du Lightning Jon Cooper, admiratif de la force de caractère de ses troupiers. « Ces gars-là sont imperturbables. Même quand nous étions en retard 2-0, ils étaient calmes et à leur affaire. Il n'y avait aucune panique. On ne pensait qu'à aller chercher le but suivant. Nous avions le même état d'esprit après le troisième but des Penguins vers la fin de la deuxième période. Nous avions été dans des situations semblables tellement de fois auparavant. Nous avions le sentiment de bien jouer et d'être dans le coup. Nous sommes un groupe confiant. »

Outre Johnson et les 10e et 11e de Kucherov, qui a ajouté une aide, Alex Killorn a été l'autre marqueur du Lightning qui tentera d'accéder à la Finale de la Coupe Stanley pour la deuxième année de suite devant ses partisans à Tampa, mardi.

Brian Dumoulin, Patric Hornqvist et Chris Kunitz, en plus d'avoir fourni une aide, ont été les contributeurs à l'attaque chez les Penguins, qui ont subi deux défaites de suite en séries éliminatoires pour la première fois cette année - une première pour eux depuis le 15 janvier contre le Lightning.

Les hôtes ont eu le meilleur 34-25 dans les tirs, Andrei Vasilevskiy étant de nouveau très solide en remplacement de Ben Bishop, blessé. Devant le but des Penguins, Marc-André Fleury a été correct à son premier départ depuis le 31 mars.

« Ça n'a pas été un retour facile, je me suis déjà senti mieux, a admis Fleury. Je m'entraînais depuis un bon moment, j'avais tellement hâte. Le résultat est décevant. Mais ce n'est pas fini, c'est une série quatre de sept après tout. Nous avons l'équipe pour les battre. »

L'entraîneur Mike Sullivan a été loin de lui accorder un vote de confiance, ce qui relancera le débat quant à l'identité du gardien en vue du sixième match.

« Nous venons de subir une défaite crève-cœur. Je vais la digérer avant de tirer des conclusions », a-t-il mentionné.

Statistiquement, le Lightning a vu ses chances d'accéder à la finale grimper en flèche puisque l'équipe qui remporte le match numéro cinq d'une série à égalité 2-2 gagne la série dans un pourcentage de 78,2 pour cent (290-81).

Buts tardifs

Le Lightning livrait une bataille acharnée même s'il tirait de l'arrière 3-2 après 40 minutes de jeu. Des buts accordés vers la toute fin du premier vingt et dans la dernière minute du deuxième tiers auraient pu causer sa perte.

Les Penguins avaient pris l'initiative 2-0 à 1 :30 de la deuxième période grâce à Hornqvist, avant de rater une occasion en supériorité numérique. Ce qui est vite venu les hanter.

Le Lightning a rappliqué en marquant deux fois en l'espace de 1 :10. Killorn a d'abord mystifié Fleury, ainsi que ses coéquipiers et lui-même, en faisant mouche par-dessus l'épaule droite du gardien, à 13 :15. Kucherov a ensuite complété la passe transversale de Vladislav Namestnikov à 14 :25.

« Je croyais que nous étions en infériorité numérique, je voulais simplement atteindre le but, a relaté Killorn. J'ai entendu un bruit qui m'a fait croire que la rondelle avait pénétré, mais je n'étais pas sûr. C'est l'arbitre près du filet qui me l'a dit.

« Ç'a été un but important pour nous parce que nous avons créé l'égalité peu de temps après. Ça nous a replacés dans le coup même si les Penguins ont repris des devants. »

Fleury estimait qu'il aurait dû effectuer l'arrêt, même si la rondelle avait des yeux.

Kunitz a replacé les hôtes en avant à 19 :10. Il a été habile à récupérer le retour de lancer d'Evgeni Malkin, que Vasilevskiy a tenté de rejoindre avec sa mitaine.  

Le flair de Dumoulin

Le Lightning avait commencé la soirée vigoureusement. Fleury avait tôt fait d'être sollicité, repoussant la charge de Ryan Callahan.

Les Penguins ont marqué les premiers avec moins d'une seconde à écouler au premier vingt. Dumoulin a profité du superbe effort individuel de Bryan Rust. L'ailier a filé du centre de la patinoire avant de se moquer du défenseur Victor Hedman sur le flanc gauche et de tenter de déjouer Vasilevskiy avec une feinte du revers.

Le défenseur a récupéré le retour, faisant glisser la rondelle à l'intérieur du poteau à la gauche du gardien.

C'était pour Dumoulin un premier filet depuis le 15 décembre 2014 contre le… Lightning!

Kucherov égalise

Tôt en troisième, le Lightning s'est vu offrir une occasion en avantage numérique quand Olli Maatta a écopé d'une double pénalité mineure pour bâton élevé.

Les Penguins ont résisté à la première punition et Johnson a annulé la seconde en péchant d'indiscipline à l'endroit de Kristopher Letang.

Aidé par la vigilance de Vasilevskiy, le Lightning a continué de lutter avec ardeur et Callahan a failli provoquer l'égalité à 3 :50 de la fin. Son tir a effleuré l'épaule gauche de Fleury avant de bifurquer sur le poteau.

Puis Kucherov, l'homme des grandes occasions, a finalement fait 3-3 à 16 :44 en y allant d'un tourniquet derrière le filet qui a pris Fleury de court.

En voir plus