Skip to main content

Le défenseur Patrice Brisebois a recommencé ?  patiner samedi

LNH.com @NHL

MONTREAL - Patrice Brisebois était tout pimpant, samedi midi, au Centre Bell. Il venait de patiner en compagnie de ses coéquipiers pour la première fois depuis qu'il s'est blessé ?  l'aine.

"Ecoeurant!", a-t-il lancé avec un grand sourire, quand on lui a demandé comment il allait.

"Ca va pas mal mieux, a-t-il ajouté. J'ai fait beaucoup de progrès ces derniers jours et je vais continuer ?  bâtir l? -dessus. Je ne vais probablement pas jouer dimanche (contre les Panthers de la Floride), mais j'espère pour mardi (contre les Red Wings de Detroit).

"Je vise de disputer au moins un ou deux matchs préparatoires avant le début de la saison. Tu ne peux pas arriver en saison régulière sans avoir joué de match. Tu as beau travailler fort ?  l'entraînement, ça n'égalera jamais l'intensité d'un match", a ajouté le vétéran défenseur.

Brisebois a dit détester devoir rester ?  l'écart du jeu.

"J'ai raté seulement quatre jours et je me sens comme si j'avais raté deux semaines, a-t-il souligné. Mais il faut faire attention avec ce genre de blessures. Sur le vélo, il n'y a pas de problème, mais dès que tu écartes la jambe un peu, c'est douloureux."

Blessé ??  la hanche, Guillaume Latendresse a lui aussi patiné, samedi matin, et Guy Carbonneau a décidé de l'insérer dans sa formation en vue du match de samedi soir ??  Ottawa, contre les Sénateurs, ??  la place de Steve Bégin. Ce dernier souffre d'une blessure dont on n'a pas précisé la nature.

"On m'a demandé si j'étais prêt et comme je me sentais bien, j'ai dit oui. S'ils m'ont donné le feu vert, c'est que je dois être ??  100 pour cent", a dit Latendresse, qui obtenit du même coup l'occasion de jouer aux côtés son frère Olivier, qui allait disputer son premier match dans l'uniforme tricolore, ??  Ottawa.

Autre changement ??  la formation annoncée la veille: Thomas Beauregard ??  la place de Matt D'Agostini. Ce dernier souffre d'une blessure ??  l'épaule.

Blessé au pied, Saku Koivu a patiné samedi midi avec le deuxième groupe de joueurs, celui qui n'allait pas ??  Ottawa. C'était la première fois de la semaine qu'il s'entraînait avec les joueurs en santé.

"Ca s'en vient, a indiqué Koivu. Jusqu'ici ça se déroule bien, mais c'est un processus graduel. J'ai patiné un peu plus d'une heure aujourd'hui, on va y aller en augmentant le rythme de jour en jour. Le match de dimanche (contre les Panthers) vient peut-être un peu vite, mais après, il restera trois matchs avant la saison. J'espère les disputer, ou ??  tout le moins deux sur trois."

Chez les autres joueurs souffrant de malaises ??  l'aine ou ??  la hanche, Alex Tanguay a patiné en solitaire, samedi, et espérait se joindre ??  ses coéquipiers ??  l'entraînement dimanche, tandis que Chris Higgins n'a pas pu patiner samedi, mais espérait le faire dimanche. Roman Hamrlik a dit prendre du mieux, mais lentement, et aura droit ??  une autre journée ou deux de repos. Georges Laraque, lui aussi, devra vraisemblablement attendre encore un peu avant d'enfiler les patins.

Selon Brisebois, le phénomène des blessures ??  l'aine et ??  la hanche n'est pas nouveau. Il affirme qu'il est difficile d'éviter ce genre de maux.

"Dans mon cas, je me suis entraîné tout l'été, dont deux mois avec intensité, j'ai renforcé cette partie du corps. Mais parfois, le mental veut, mais le corps ne peut pas suivre", a-t-il expliqué.

"Je ne dis pas que c'est une partie fragile du corps pour un hockeyeur, mais l'intensité du jeu fait en sorte que plusieurs joueurs sont susceptibles de subir ce genre de blessures. Et si la glace est fragile, juste un petit faux mouvement..."

Carbonneau a avancé, plus tôt cette semaine, que les patins d'aujourd'hui, trop rigides, sont peut-être en cause. Brisebois a acquiescé... en partie.

"Ca ne me surprendrait pas, a dit le défenseur. Les compagnies de patins essaient de faire des patins qui sont le plus rigide possible tout en étant le plus léger possible. Les gars ne veulent pas passer du temps ??????  'casser' leurs patins. Un gars comme Mike Komisarek, ??????  240 livres, qui met ses patins deux fois par jour... A force d'être mouillés et de sécher, d'être mouillés et de sécher, ils deviennent encore plus rigides.

"Moi, c'est ma quatrième année avec la même paire de patins. Alors dans mon cas, c'est peut-être plus mon corps qui fait défaut!", a lancé Brisebois en riant.

En voir plus