Skip to main content

Le Canadien perd 5-4 à Ottawa et poursuit sa glissade au classement

LNH.com @NHL

OTTAWA - Les partisans du Canadien devront se rendre à l'évidence. Leur équipe risque de rater les séries, ce qui paraissait impensable il y a huit semaines.

Le Tricolore a poursuivi sa glissade au classement en subissant un revers de 5-4 face aux Sénateurs d'Ottawa, jeudi soir, à la Place Banque Scotia. La troupe de Bob Gainey occupe toujours le septième rang à égalité avec les Hurricanes de la Caroline. Les deux équipes ont 81 points, un de plus seulement que les Panthers de la Floride installés au neuvième rang.

Le Canadien a bien entrepris le match avant de s'écrouler, victime de son indiscipline au premier tiers. Guillaume Latendresse, ses 10e et 11e, Alex Tanguay (12e) et Tom Kostopoulos (9e) ont réussi les buts du bleu-blanc-rouge.

Jason Spezza, ses 26e et 27e, Mike Foligno (15e), Jarkko Ruutu (6e) et Daniel Alfredsson (23e) ont inscrit ceux des Sénateurs.

Le Tricolore ne pourra amasser plus de trois points cette semaine après le revers subi aux tirs de barrage face aux Rangers de New York. Il s'agirait d'une récolte insuffisante comme l'a mentionné Gainey après la défaite de samedi contre les Devils du New Jersey. Le Canadien va conclure la semaine en accueillant les Maple Leafs de Toronto, samedi, au Centre Bell.

Quant aux Sénateurs, ils accumulent les victoires sous la gouverne de Cory Clouston. Ils ont remporté sept de leurs huit derniers matchs.

"On espérait récolter au moins quatre points mais ce n'est plus possible, a noté Gainey. On souhaite maintenant terminer la semaine avec une moyenne de ,500."

"Ca commence à se resserrer, a admis Maxim Lapierre. Ca nous prend des points. C'est plus le temps de pleurer. Il faut gagner samedi."

De belles retrouvailles

Latendresse était heureux de retrouver Maxim Lapierre et Kostopoulos, deux joueurs avec lesquels il a eu du succès avant de se blesser à l'épaule gauche. Le trio n'a pas mis de temps à se manifester, Latendresse marquant d'un tir de près à 2:04 avec la complicité de ses compagnons de trio. Il s'agisssait de son premier but depuis le 27 janvier.

Les pénalités ont ensuite fait basculer le match. Foligno a créé l'égalité à 2:55, soit sept secondes après le début de la pénalité imposée à Matt D'Agostini. Le jeune attaquant a été chassé pour avoir retenu un bâton. Lapierre a péché en perdant la mise en jeu dans son territoire.

Spezza a inscrit le premier de ses deux buts à 16:44 durant une pénalité à Mike Komisarek. Cette fois, Tomas Plekanec a perdu la mise en jeu. L'habile Spezza a pu déjouer Carey Price sans être inquiété par Mathieu Schneider.

Le centre des Sénateurs a enchaîné à 17:36. Cette fois, il a fait dévier un tir d'Anton Volchenkov. Il avait auparavant gagné la mise en jeu face à Saku Koivu.

"Les unités spéciales des Sénateurs ont été supérieures aux nôtres, a admis Gainey. Les Sénateurs ont pris les devants rapidement et on a dû jouer du hockey de rattrapage par la suite.

"On a encore éprouvé des problèmes dans les mises en jeu, a poursuivi l'entraîneur. Pour gagner, il faut faire aussi bien que l'adversaire. Les Sénateurs ont marqué deux ou trois buts à la suite de mises au jeu que nous avons perdues."

Carey Price chassé

Cinq buts ont été marqués au deuxième tiers.

Tanguay a fait 3-2 après seulement 48 secondes. Ruutu a répliqué à 2:48 d'un petit revers. Ce but a chassé Carey Price, remplacé par Jaroslav Halak. Price a concédé quatre buts en 15 lancers. Le gardien slovaque a été sensationnel dès son entrée dans le match, repoussant des tirs menaçants de Dany Heatley, Christoph Schubert et Alfredsson.

"Price aurait dû prévenir le deuxième but. Peut-être aussi le quatrième que je n'ai pas bien vu, a commenté Gainey.

"Halak a été excellent, a-t-il ajouté. Il a bloqué cinq ou six tirs de qualité. Il nous a permis de demeurer dans le match."

Latendresse a complété son doublé à 10:05 d'un revers en apparence inoffensif. Puis Alfredsson a marqué d'un tir dévié à 14:34. Kostopoulos a conclu l'engagement en faisant dévier un tir de Roman Hamrlik à 19:18.

En troisième, le Canadien n'a pu créer l'égalité malgré les encouragements nourris d'une partie de la foule.

En voir plus