Skip to main content

Le Canadien n'est pas alarmé par le dossier de l'équipe au New Jersey

LNH.com @NHL

MONTREAL - En l'espace de 48 heures, le Canadien va passer d'un extrême à l'autre. Après avoir vaincu les Bruins de Boston une sixième fois en autant de rencontres mardi, le Tricolore va se frotter aux Devils du New Jersey, une formation contre laquelle il semble complètement démuni.

Les chiffres sont alarmants. Au New Jersey, le Canadien a conservé un dossier de 1-21-4 face aux Devils à ses 26 derniers matchs. La plus récente victoire remonte au 5 février 2002. José Théodore l'avait emporté 1-0. Depuis, l'équipe a subi neuf défaites (0-8-1) dont une en prolongation. Avant Théodore, Patrick Roy avait été le seul gardien du Canadien à signer une victoire (2-0) au New Jersey. C'était le 26 octobre 1993!

"Les joueurs ne s'attardent pas à notre dossier au New Jersey. C'est plutôt la presse qui s'amuse à nous rappeler nos difficultés à l'emporter là-bas", fait valoir Mike Komisarek, qui ne semble souffrir d'aucun complexe face aux Devils.

"Je crois que les deux équipes se valent, ajoute le robuste défenseur. Nous avons dominé la première période du dernier match. On s'est bien battu avant de perdre la rencontre (0-4).

"Il sera important de marquer le premier but, prévient-il. Les Devils ont une équipe bien différente lorsqu'ils concèdent les devants."

Guy Carbonneau est lui aussi confiant en abordant ce match.

"Il faut bien entreprendre le match comme on l'a fait mardi contre Boston. On va devoir profiter de nos chances car Martin (Brodeur) a l'habitude de faire les arrêts. Martin est très bon mais il semble encore meilleur contre nous. Mais un jour, on va bien finir par marquer trois ou quatre buts contre lui."

Carbonneau estime son équipe bien préparée à affronter les Devils.

"Nous sommes plus forts que l'an passé, dit-il. On joue plus en équipe. On peut maintenant gagner de différentes façons. Le jeu peut être ouvert, serré ou robuste. Nous sommes mieux équipés pour les affronter."

Au Panthéon

Cristobal Huet n'a jamais réussi à battre Brodeur. Face aux Devils, son dossier s'établit à 0-6-0.

"Il a encore une bonne année même s'il a entrepris la saison plus lentement, dit Huet. Ca ne me surprend pas. On parle ici d'un futur membre du Panthéon de la renommée.

"Je n'ai jamais gagné contre lui, c'est vrai. Mais je ne pense pas à ça. Je vais simplement faire mon match", ajoute le gardien de Grenoble qui a eu l'occasion de sympathiser avec Brodeur lors du match des étoiles à Dallas.

Alex Kovalev a souvent affronté Brodeur lorsqu'il jouait à New York et à Pittsburgh.

"Quand je suis arrivé dans la ligue, je regardais aller les vétérans. Aujourd'hui, je fais l'inverse. J'essaie de demeurer compétitif avec les plus jeunes. Brodeur, c'est la même chose. En prenant de l'âge on travaille plus fort alors que plus jeune, on se fie à son talent.

"Je ne suis pas surpris des succès de Brodeur, même à son âge (35 ans), ajoute Kovalev. C'est un gars qui travaille fort. Il a les mêmes résultats qu'avant même s'il n'a plus Scott Stevens, Scott Niedermayer et Ken Daneyko devant lui."

La rencontre sera la dernière avant la pause du match des étoiles à Atlanta. Une victoire consoliderait le classement du Canadien. En fait, un gain pourrait rapprocher le Tricolore à quatre points du Ottawa et du premier rang dans l'Est advenant une défaite des Sénateurs à Tampa.

"On veut gagner ce match, dit Kovalev. Le congé sera plus agréable après une victoire."

En voir plus