Skip to main content

Le Canadien distribue des cadeaux comme dans le temps des Fêtes

LNH.com @NHL

BUFFALO - Guy Carbonneau a l'impression que le Canadien est encore dans le temps des Fêtes.

"On a joué un bon match, a-t-il noté. Mais on dirait qu'on est toujours dans le temps des Fêtes. On accorde encore de mauvais buts."

Carbonneau n'a pas apprécié le premier filet des Sabres marqué par Jaroslav Spacek. Le défenseur des Sabres a eu raison de Carey Price d'un tir d'une cinquantaine de pieds.

"C'est un mauvais but, a tranché Carbo. Par la suite, on a joué sur les talons."

L'entraîneur n'a pas aimé le troisième non plus.

"C'était un cadeau, a-t-il dit. C'est dur de gagner comme ça."

Le Canadien a pourtant bien joué au premier vingt, dirigeant 15 tirs contre seulement cinq aux Sabres.

"(Ryan) Miller a été solide", a résumé Carbonneau.

Christopher Higgins a raté une occasion en or au premier tiers. Il avait un filet désert qu'il a raté.

"Une occasion comme celle-là peut faire mal, a-t-il admis. J'ai manqué un filet désert."

Miller meilleur que Price

Price ne s'est pas caché après la rencontre. Il a reconnu avoir offert une contre-performance alors qu'il a fait face à 22 lancers.

"Miller a été meilleur que moi, a-t-il dit franchement. Je n'ai pas très bien vu le premier but. Mais un gardien de la Ligue nationale doit réaliser ce genre d'arrêt", a-t-il ajouté.

Mike Komisarek s'en voulait aussi d'avoir commis une erreur lors du troisième but des Sabres.

"Cette défaite est dure à avaler, a-t-il dit. On ne peut échapper ces points-là.

"Deux mauvais jeux nous ont coûté le match, a-t-il poursuivi. Sur le troisième, la rondelle a semblé faire un mauvais bond. J'aurais quand même dû réaliser un meilleur jeu."

Retour de Laraque

Georges Laraque revenait au jeu après avoir manqué 18 rencontres. Carbonneau n'a pas hésité à l'employer. Laraque a fait 11 présence pour un total de huit minutes et 34 secondes.

"Les choses ont bien marché, a-t-il dit. Je me suis senti mieux que dans les autres matchs.

"Je savais que je jouerais. Carbo roule à quatre trios. Il aime aussi récompenser ceux qui jouent bien. On est passé proche de marquer à une couple de reprises. J'ai trouvé qu'il y avait déjà une bonne chimie dans notre trio", a commenté Laraque, qui complétait une unité avec Steve Bégin et Tom Kostopoulos.

En voir plus