Skip to main content

Le Canadien amorce sa saison à domicile avec un revers face à l'Avalanche

LNH.com @NHL

MONTREAL - Comme il y a deux ans, Tomas Plekanec et Andrei Kostitsyn ont donné des allures de premier trio à la deuxième unité du Canadien, jeudi, au Centre Bell. Sauf que ça n'a pas été suffisant pour permettre aux hommes de Jacques Martin d'éviter la défaite, au compte de 3-2 face à l'Avalanche du Colorado.

Le match d'ouverture locale de la campagne 2009-10, qui permettra de clore le centenaire de la formation tricolore, s'est donc soldé par une quatrième défaite d'affilée pour le Canadien, dont les deux victoires en début de campagne ne sont maintenant qu'un lointain souvenir.

Plekanec a égalé les chances à 2-2 en troisième, après avoir préparé le filet en avantage numérique de Roman Hamrlik en première. A chaque occasion, Kostitsyn a amassé une aide bien méritée.

"Ils (Plekanec et Kostitsyn) ont été deux de nos meilleurs attaquants ce soir, a souligné Martin. Ils ont souvent été opposés au premier trio de l'Avalanche et ils se sont impliqués. Andrei a bien répondu au message que je lui ai lancé après le dernier match, à Edmonton, et Tomas a disputé un fort match lui aussi."

"Nous avons mieux fait, même si nous ne voulons pas trop nous exciter avec ça pour l'instant", a dit Plekanec de la performance de son trio, qui a été complété par Mike Cammalleri pendant deux périodes, puis par Max Pacioretty en troisième. Martin a alors remanié ses trios après avoir vu une priorité de 1-0 après 20 minutes de jeu se transformer en déficit de 2-1 après deux périodes.

Plekanec a donné espoir aux spectateurs du Centre Bell à 8:26 de la troisième, mais le jeune Ryan O'Reilly a gâché le dénouement attendu quand, seul devant Carey Price, il a repris le retour de son propre tir à 13:47 pour donner les devants 3-2 aux visiteurs.

Milan Hejduk, son troisième de la saison, et Kyle Cumiskey, qui a aussi amassé une aide, ont marqué les autres buts de l'Avalanche, tous deux en deuxième période. Le Canadien a alors connu une baisse de régime après un bon départ. Un regain de vie en troisième s'est avéré insuffisant.

"Comme samedi dernier à Edmonton, les joueurs ont donné un meilleur effort, en exerçant un bon échec-avant et en contrôlant la rondelle, a noté Martin. Il s'agit maintenant de garder le même rythme pendant un match complet, et de continuer à diriger la rondelle vers le filet."

"La façon dont on a joué en première et troisième, c'est ce qu'on veut faire. On veut patiner, placer la rondelle profondément en zone adverse et soutirer des punitions, a noté Plekanec. Il faut maintenant réussir à le faire pendant 60 minutes de jeu."

Dans le but d'inciter ses joueurs à retrouver leur énergie du premier engagement, Martin a remanié ses trios après la deuxième pause. Il a alors relégué Travis Moen de la première à la quatrième unité, ce qui a permis à Matt D'Agostini de passer du quatrième au troisième trio aux côtés de Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse, tandis que Max Pacioretty a été promu aux côtés de Plekanec et Kostitsyn. Cammalleri a complété l'autre trio en compagnie de Gionta et Scott Gomez.

Rarement confronté à des retours de lancer, Price a été efficace... quand la rondelle ne déviait pas sur le patin d'un de ses défenseurs, comme ça s'est avéré sur les deux premiers buts de l'Avalanche.

Dans le premier cas, la rondelle a bifurqué sur le patin de Josh Gorges. A la deuxième occasion, une passe vive de Cumiskey depuis le coin de la patinoire a ricoché sur le talon de Shawn Belle dans l'enclave et virevolté dans le haut du filet.

"Ils ont été chanceux, oui, mais ils méritaient la victoire malgré leur chance parce qu'ils ont souvent dirigé la rondelle au filet, chose que nous devons faire davantage, a affirmé Plekanec. Nous devons chercher à marquer des buts du genre."

"Les gars ont bien joué devant moi et l'histoire aurait été sans doute différente sans ces deux buts, a reconnu Price, qui a repoussé 20 tirs. Reste qu'ils ont su créer de la circulation devant le filet, ce qui leur a souri. Nous avons quand même confiance en notre jeu en ce moment, d'autant plus que l'issue du match de ce soir se résume à ces deux malchances. Nous aurions mérité mieux."

Craig Anderson a réalisé 29 arrêts, dont un en étirant la jambière avec une dizaine de secondes à faire, alors que les attaquants montréalais tourbillonnaient devant lui.

Le Canadien recevra Alex Kovalev et les Sénateurs d'Ottawa, samedi, à l'occasion du deuxième d'une série de six rencontres d'affilée à domicile.

Martin bien accueilli

Price, Cammalleri, Brian Gionta et Andrei Markov ont été les plus bruyamment applaudis lors de la présentation des joueurs avant la rencontre. Mimiquant le slogan adopté par le Canadien en vue de la présente saison, chaque joueur, posté à la ligne bleue, s'est présenté lui-même au moyen d'un micro.

Autre preuve que Kostitsyn est peu loquace, il est le seul joueur à n'avoir pas dit "Je suis..." avant de prononcer son nom.

Martin, ainsi que Kirk Muller, le seul entraîneur adjoint qui a survécu à la purge de la dernière saison, ont également été chaleureusement accueillis par la foule du Centre Bell.

Markov, Ryan O'Byrne et Glen Metropolit n'ont pas enfilé l'uniforme du Canadien à cause de blessures. Greg Stewart a été retranché de la formation.

En voir plus