Skip to main content

Le brio des unit?s sp?ciales et de Price, l'explication aux succ?s du CH

LNH.com @NHL

MONTR?AL - Les unit?s sp?ciales ont repris des couleurs et leurs succ?s derni?rement sont une des principales explications du redressement du Tricolore. Mais il y a un autre facteur important, selon l'entra?neur Jacques Martin: le rendement de Carey Price.

?Comparez son taux d'efficacit? en d?but de saison et maintenant, vous constaterez qu'il y a une grande diff?rence?, a affirm? Martin, ? l'issue de la deuxi?me victoire de suite du CH par voie de blanchissage au Centre Bell.

L'exp?riment? pilote a soulev? avoir li? plusieurs d?faites en d?but de saison aux performances cou?i-cou?a de Price et des unit?s sp?ciales.

?Quand nous perdions des matchs, je soulignais souvent que nous faisions bien, mais que Carey n'offrait pas le rendement escompt? et que les unit?s sp?ciales ne fonctionnaient pas?, a-t-il soulign?.

?Carey joue mieux, les unit?s sp?ciales sont meilleures et notre jeu sans la rondelle ?galement.?

Le Canadien a ?t? parfait en inf?riorit? num?rique dans ses sept derniers matchs, en plus d'avoir marqu? au moins un but en sup?riorit? dans ses quatre derniers. Samedi, il en a m?me obtenu deux.

?Notre premier but en a ?t? un gros, a admis Martin. L'autre marqu? en troisi?me a fait mal aux Rangers.?

Le capitaine Brian Gionta aurait souhait? que le brio de l'?quipe en inf?riorit?? ne soit pas publicis??.

??Maintenant que vous en parlez, nous allons accorder sept buts au prochain match!??, a-t-il mentionn?? en s'esclaffant.

??Nous connaissons tous l'importance des unit??s sp??ciales, a repris Gionta s??rieusement. L'??cart est tellement mince entre les ??quipes, les luttes tellement serr??es. ??couler le temps d'une p??nalit?? ou r??ussir un but en sup??riorit??, ??a peut faire toute la diff??rence dans un match. Notre jeu en inf??riorit?? est ph??nom??nal. Nous faisons du bon travail pour exercer de la pression sur le porteur de la rondelle. Nos adversaires ont peu de temps ?? leur disponibilit?? pour faire des jeux.??

Le joueur de centre Tomas Plekanec, un rouage important en inf??riorit??, en a simplement attribu?? l'efficacit?? au fait que les joueurs utilis??s sont tous sur la m??me longueur d'onde.

Scott Gomez a disput?? un fort match, en amassant deux passes. C'??tait un premier match de deux points pour lui depuis le 21 janvier. Il ne lui reste qu'?? mettre fin ?? sa disette sans but, qui s'??tire depuis le 5 f??vrier. Gomez a bien failli y arriver en troisi??me p??riode, samedi.

??Il ??tait continuellement en mouvement et efficace en fond de territoire adverse, a relev?? son co??quipier Gionta. Quand il fait ces deux choses-l??, il est ?? son meilleur. ??'a ??t?? le cas ce soir.??

Dans le camp des Rangers, l'entra??neur John Tortorella n'??tait pas d'humeur ?? r??pondre aux questions des journalistes.

????a m'a ravi??, a-t-il r??pondu sur un ton sarcastique ?? celui qui lui a demand?? ce qu'il avait pens?? de la r??colte de 10 tirs seulement de ses troupiers apr??s deux p??riodes.

??Nous avons eu des probl??mes ?? composer avec la rapidit?? du Canadien, a-t-il continu??, s??rieusement. Nous avons pass?? la soir??e ?? courir apr??s la rondelle.??

Tortorella a absout Martin Biron de tout bl??me. Le gardien qu??b??cois, lui, s'en voulait d'avoir c??d?? un mauvais but ?? Gionta, le deuxi??me du CH.

??Ce but a ??t?? ?? l'image de la soir??e que nous avons connue??, a-t-il r??sum??.

Le Canadien a cl??tur?? sa semaine de quatre matchs avec une r??colte de cinq points sur une possibilit?? de huit. Il en aura encore plein les bras, la semaine prochaine, avec quatre autres affrontements. Lundi, les Bruins de Boston seront en ville. Des matchs en Caroline et ?? Philadelphie, mercredi et vendredi, avant de revenir accueillir les Penguins de Pittsburgh et, possiblement, Sidney Crosby samedi.

En voir plus