Skip to main content

L'Avalanche se cramponne malgré l'absence de Sakic, Smyth... et Stastny

LNH.com @NHL

Alors que l'Avalanche du Colorado doit déjà composer avec l'absence de Joe Sakic et Ryan Smyth, l'équipe a subi un autre dur coup, jeudi, quand elle a appris qu'elle devrait se passer de son meilleur marqueur, Paul Stastny.

L'attaquant de deuxième année devra rater de deux à trois semaines de jeu après avoir subi une appendicectomie, jeudi.

"Paul a ressenti une certaine douleur dans la région de l'abdomen aujourd'hui (jeudi), a déclaré le thérapeute en chef de l'Avalanche, Matthew Sokolowski, dans un communiqué. Des examens plus poussés ont permis de déterminer qu'il avait besoin d'une chirurgie. Nous nous attendons à ce qu'il récupère d'ici deux à trois semaines."

Stastny a 49 points (17-32), un sommet chez l'Avalanche. Ces statistiques lui avaient permis d'obtenir une première invitation au match des étoiles, mais il devra maintenant rater la rencontre qui aura lieu le 27 janvier à Atlanta.

Au moins, il sera de retour relativement bientôt. L'Avalanche devra se passer de Smyth et Sakic pour deux mois. La formation de Denver a présenté un dossier de 4-3-0 depuis que Smyth (cheville) a rejoint Sakic (hernie) chez les blessés. Ils ne seront pas de retour avant la fin de février au plus tôt.

"Tu peux souvent combler l'absence de tels joueurs à court terme, mais c'est beaucoup plus dur de le faire sur une longue période, a déclaré l'entraîneur Joel Quenneville à La Presse Canadienne, jeudi. C'est le défi que nous devons relever en ce moment."

L'Avalanche (25-18-3) se cramponnait au huitième et dernier rang donnant accès aux séries dans l'Association ouest avant les matchs de jeudi. L'équipe était toutefois à seulement quatre points de la deuxième place. Et aussi, à cinq points du 12e échelon.

"Nous avons fait preuve d'une belle constance ces derniers temps, a souligné Quenneville, qui en est à sa troisième saison derrière le banc de l'équipe. Nous nous sommes améliorés depuis le début de la saison, mais nous devrons quand même faire mieux étant donné que c'est très serré dans notre conférence. Nous n'avons droit à aucun répit."

Si l'Avalanche réussit à rester dans la lutte jusqu'au retour de Smyth et Sakic, les partisans de l'équipe auront droit à une fin de campagne excitante puisque les neufs derniers affrontements du Colorado, du 20 mars au 5 avril, seront disputés contre leurs rivaux de la section nord-ouest.

"Regardez le nombre de gros matchs que nous devrons disputer durant cette séquence, a noté Quenneville. Que ce soit Vancouver, Calgary, Minnesota ou Edmonton - chaque équipe et chaque match sera très difficile.

"Je pense que ça va se décider à la toute fin, que l'équipe termine en première place ou obtienne le dernier billet pour les séries. C'est rien de moins que cela qui sera à l'enjeu."

En voir plus