Skip to main content

L'altercation est finie, mais l'animosité reste entre les Stars et les Wings

LNH.com @NHL

DALLAS - En toute sincérité, il est difficile de croire que Chris Osgood dresse un portrait tout à fait fidèle de la situation.

"Il s'agit d'une altercation mineure, et c'est du passé", affirmait le gardien des Red Wings de Detroit dimanche, soit moins de 24 heures après les incidents disgracieux qui ont marqué la fin de la rencontre face aux Stars de Dallas, gagnée 2-1 par les Red Wings.

Mais n'allez pas croire que cette échauffourée sera complètement oubliée.

Dans les derniers instants du deuxième match de la finale de l'Association de l'Ouest, samedi, Osgood a atteint l'attaquant Mike Ribeiro, des Stars, à l'aide du manche de son bâton. Posté derrière le filet, Ribeiro a répliqué en assénant un coup de bâton à deux mains à la poitrine d'Osgood.

"Le geste (d'Osgood) n'était pas accidentel, s'est défendu Ribeiro, qui n'a pas rencontré les médias après le match de samedi. Il était penché, il s'est redressé et il m'a frappé au visage."

Ribeiro, Osgood et l'attaquant Steve Ott, des Stars, ont été mis à l'amende par la LNH, dimanche, mais les trois joueurs n'ont pas été suspendus. Ainsi, ils devraient être en uniforme lundi, lors du troisième match de la série, le premier de deux consécutifs à Dallas.

Ribeiro a indiqué qu'il n'avait fait que répliquer.

"S'il n'avait pas posé ce geste, je ne pense pas que j'aurais réagi. Je n'avais aucune raison d'agir ainsi", a déclaré l'ancien joueur de centre du Canadien.

Osgood a évidemment rejeté les accusations de Ribeiro.

"Jamais je n'ai cherché à l'atteindre au visage avec mon bâton."

Un record d'équipe

S'il y a un point sur lequel l'unanimité semble régner, c'est le fait que les Stars, qui participent à leur première finale d'association depuis 2000, se trouvent dans une situation très précaire.

Lors des deux premiers tours des présentes séries éliminatoires, les Stars ont réintégré leur domicile avec des avances de 2-0. Mais ils ont été incapables de répéter ce tour de force face aux Red Wings, la meilleure formation dans la LNH cette saison.

Les Red Wings seront à la recherche d'un neuvième gain d'affilée, lundi, ce qui leur permettrait d'établir un record d'équipe pour le plus grand nombre de victoires consécutives en séries éliminatoires lors d'une seule et même saison. Il s'agirait aussi de la plus longue séquence du genre depuis que le Canadien a gagné 11 matchs de suite en 1993.

"Personne ne nous fera perdre notre sang-froid. Nous avons beaucoup trop d'expérience pour ça", a avisé l'attaquant Darren McCarty, des Red Wings.

Si tout indique que le troisième match sera le théâtre de jeu hargneux, lundi, Mike Modano est d'avis que les Stars ne peuvent se concentrer sur ce qui s'est produit à la fin du deuxième match.

"J'espère que ça n'ira pas plus loin que ce que l'on a vu samedi, a déclaré le vétéran attaquant des Stars. Et si nous voulons amorcer une bagarre de rue avec eux, ça ne fonctionnera pas. Il faut se concentrer à jouer au hockey et en ce moment, ils le font mieux que nous."

C'est ce que les Red Wings ont accompli lors du deuxième match malgré l'absence de Johan Franzen, victime de symptômes semblables à ceux d'une commotion cérébrale. Il a commencé à souffrir de maux de tête tôt lors de la série précédente, et il ratera assurément le match de lundi.

"J'ai été pris par surprise, a admis l'entraîneur en chef des Red Wings, Mike Babcock. Nous aimerions le voir en uniforme car il est un bon joueur. Mais nous formons une bonne équipe et nous pouvons jouer avec ou sans lui."

Après avoir inscrit trois buts lors de supériorités numériques dans le premier match, les Red Wings n'en ont réussi qu'un seul, samedi. Il s'agit là d'une note positive aux yeux de l'entraîneur en chef des Stars, Dave Tippett.

"Nous avons été plus compétitifs lors du dernier match, mais il faudra monter notre niveau jeu d'un autre cran, a admis Tippett. Mais j'ai trouvé que nous avions plus d'énergie et que nous patinions comme nous en sommes capables. Maintenant, il faut une meilleure exécution."

En voir plus