Skip to main content

La vie reprend son cours à Humboldt

Le passage de la Coupe Stanley vendredi a marqué le retour des Broncos sur la glace

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

HUMBOLDT, Saskatchewan -- Le soleil ne s'était pas encore levé au moment où la Coupe Stanley a pris la route vendredi. Howie Borrow et Walt Neubrand, les gardiens de la Coupe du Temple de la renommée du hockey, ont quitté Saskatoon, en Saskatchewan, à 5h et ils ont conduit pendant plus de deux heures vers le nord-est dans les Prairies jusqu'à l'intersection des autoroutes 35 et 335.

C'est à cet endroit que le 6 avril dernier l'autocar transportant les Broncos de Humboldt de la Ligue junior de la Saskatchewan a percuté un camion. Seize personnes sont décédées. Treize autres ont été blessées.
 

L'endroit est maintenant un lieu de mémoire. Borrow et Neubrand ont sorti la Coupe de son boîtier et ils l'ont disposé au travers des crucifix, des ornements de fleurs, de drapeaux canadiens et de bâtons de hockey. Chacun a fait une prière en silence. 

« Je me considère choyé d'avoir pu faire ça », a affirmé Neubrand.

Puis, à l'orée du jour, Borrow et Neubrand ont fait demi-tour et ils ont fait plus d'une heure de route au sud-ouest afin de rencontrer l'attaquant Chandler Stephenson des Capitals de Washington pour la Journée du hockey à Humboldt, un événement organisé de concert entre la LNH et l'Association des joueurs afin d'apporter son soutien à la communauté et au début de la nouvelle saison des Broncos.

« Ç'a une grande signification pour moi », a déclaré l'ancien attaquant des Broncos Kaleb Dahlgren, un des blessés. « Je suis convaincu que les disparus apprécieraient réellement l'initiative. Moi je l'apprécie. »

Stephenson a grandi à Saskatoon et il s'est déjà entraîné avec Dahlgren et un autre ancien attaquant des Broncos Brayden Camrud, un autre des 13 blessés. Pendant le parcours des Capitals en séries éliminatoires, il lui est venu à l'idée d'apporter la Coupe à Humboldt. Dès qu'ils l'ont gagné, il a envoyé un message à Dahlgren afin lui annoncer qu'il le ferait.

La LNH et l'AJLNH ont également voulu aider, tout en se montrant sensibles et en trouvant le juste équilibre. Andrew Ference, un ancien défenseur de la LNH qui agit maintenant directeur de l'impact social, de la croissance et du développement des partisans dans la LNH, a approché la ville de Humboldt et l'organisation des Broncos afin de leur demander comment l'aide pouvait se traduire.

« Nous sommes désemparés pour ce qui est de la bonne chose à faire, personne ne le sait, a déclaré Ference. « Ce que nous savons, c'est que dès que vous pouvez rassembler des gens dans une même pièce afin qu'ils puissent se parler et se réconforter, c'est comme un grand baume. »

Stephenson a transporté la Coupe à l'aréna Elgar Petersen vers 10h30. Il l'a d'abord partagée en privé avec les familles des victimes et les blessés.

« Tout ce que vous pouvez faire, c'est d'offrir vos condoléances, a mentionné Stephenson. Rien ne peut remplacer une vie humaine. Vous tentez donc d'alléger les souffrances le plus possible. C'était la raison d'être de la journée. »

Dahlgren a qualifié la rencontre de la « chambre de la guérison ».

« J'étais très émotif, il n'y a aucun doute », a admis Dahlgren.

Stephenson a ensuite partagé la Coupe avec le public. Il s'est laissé prendre en photo avec les amateurs qui se sont déplacés en grand nombre et il a signé des autographes.

Dix-huit autres joueurs actuels et anciens de la LNH ont prêté leur concours à l'événement.

Parmi eux, il y avait le défenseur Brayden McNabb des Golden Knights de Vegas qui a eu beaucoup de plaisir à jouer au hockey-balle avec des jeunes. Ce n'est pas à tous les jours qu'on voit un joueur de l'équipe perdante de la Coupe Stanley participer à une journée avec la Coupe d'un membre de l'équipe gagnante, mais…

« C'est une journée importante, a souligné McNabb, qui a grandi à Davidson, en Saskatchewan. D'être des environs, ça m'a affecté. Nous sommes tous heureux d'être ici et de contribuer à la guérison de la communauté. Nous sommes ici pour faire tout ce que nous pouvons afin d'aider. »

Brayden Schenn des Blues de St.Louis, l'ancien joueur Adam Graves, qui a entre autres porté les couleurs des Rangers de New York, et le nouveau retraité Scott Hartnell étaient d'autres personnalités présentes.

« Ils n'ont pas à être ici », a déclaré l'ancien défenseur de la LNH, Chris Joseph, qui a perdu son fils, Jaxon, dans l'accident. « Leur présence illustre que la communauté du hockey est une grande famille. »

Il y a des rappels de ce qui s'est passé partout: une croix avec les noms des 16 victimes à l'entrée de l'aréna, une vitrine-commémorative dans le corridor avec une bannière au-dessus, un ruban peint sur la glace. Les Broncos 2017-18 ne seront jamais oubliés.

Mais à 15h, alors que le rassemblement prenait fin, le camp d'entraînement des Broncos 2018-2019 s'est mis en branle.

« Il y a eu beaucoup de tristesse dans cet enceinte depuis l'accident. Aujourd'hui, c'est le moment d'aller de l'avant », a avancé le président des Broncos, Jamie Brockman.

Un peu avant 17h, pour la première fois depuis la tragédie, des joueurs arborant le logo des Broncos ont sauté sur la glace. Nathan Oystrick, le nouvel entraîneur, a fait entendre son sifflet et les gars ont exécuté des exercices.

« Je pense que nous voulons tous faire un gros câlin à ces jeunes, leur dire que nous les aimons, leur dire que nous leur souhaitons bonne chance et les laisser jouer au hockey », a mentionné Joseph.

Ses yeux se sont emplis de larmes.

« C'est difficile, a renchéri Joseph. Il y a eu beaucoup de cérémonies commémoratives. Tout le monde a fait du bon travail afin qu'on se souvienne de notre équipe de la saison dernière.

« Mais aujourd'hui marque le retour du hockey, le hockey à Humboldt. Les Broncos sont de retour et, même si nous n'oublierons jamais ce qui s'est passé, nous voulons vraiment que les Broncos connaissent du succès. Nous voulons vraiment qu'ils guérissent, nous voulons que la ville guérisse et c'est un grand pas en avant. Aujourd'hui, c'est un grand pas en avant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.