Skip to main content

La saison en revue : Red Wings de Detroit

En attendant les renforts, les hommes de Jeff Blashill ont connu une saison difficile

par Philippe Landry @philippe_landry / Pupitreur LNH.com

Avec la saison 2019-20 de la LNH interrompue depuis le 12 mars en raison des inquiétudes entourant le coronavirus, LNH.com revient sur la campagne de chacune des 31 équipes de la Ligue.

Aujourd'hui, un portrait des Red Wings de Detroit au moment de la pause :

RED WINGS DE DETROIT : Honneurs individuels | Moments mémorables | Analyse pour les poolers

Red Wings de Detroit
Fiche : 17-49-5, 39 points
Position dans la course aux séries : 16e rang dans l'Association de l'Est, éliminés des séries éliminatoires de la Coupe Stanley

Il n'y avait pas de grandes ambitions pour les Red Wings de Detroit cette saison et la plupart des observateurs leur prédisaient une campagne plutôt difficile.

Mais même les plus pessimistes n'auraient probablement pas pensé que la saison 2019-20 allait être aussi pénible. Au moment de l'interruption de la saison dans la LNH, les Red Wings étaient déjà éliminés du portrait des séries éliminatoires de la Coupe Stanley - la seule équipe à l'être officiellement à ce stade-ci.

Avec 39 points, Detroit se dirigeait vers une saison de 45 maigres points. Ce résultat serait le pire de la LNH en 20 ans. La dernière équipe à avoir affiché une aussi faible récolte? Les Thrashers d'Atlanta de 1999-00. L'équipe en était alors à sa première année d'existence dans la Ligue.

Les éléments positifs n'ont donc pas été légion chez les Red Wings. L'équipe va rater les séries pour une quatrième année consécutive après avoir participé au rendez-vous d'après-saison pendant 25 ans d'affilée. Les statistiques désolantes qu'elle affiche dans plusieurs catégories y sont certainement pour quelque chose - pire infériorité numérique (74,3 pour cent), troisième pire jeu de puissance (14,9 pour cent), plus bas total de buts marqués (142), plus haut total de buts accordés (265), plus faible total de tirs par match (27,1). Mais il faut aussi dire que l'équipe a été décimée par les blessures tout au long de l'année, ce qui n'a certes pas aidé l'entraîneur Jeff Blashill à redresser la barque.

La présente saison est aussi marquée par l'arrivée d'un nouveau directeur général, l'ancien joueur et ancienne vedette des Red Wings Steve Yzerman. Ce dernier avait laissé entendre que cette année en serait une d'évaluation pour son équipe et c'est exactement ce qui se produit. Yzerman n'a d'ailleurs pas hésité à échanger quelques bons éléments de sa formation dans le but d'acquérir des choix au repêchage. Il espère maintenant amorcer une transition qui ramènera Detroit parmi l'élite de la LNH, groupe auquel l'équipe a appartenu pendant de nombreuses années.

Le soleil a brillé…

Les premiers affrontements de la saison ne laissaient peut-être pas présager une campagne aussi difficile. Les Red Wings ont remporté trois de leurs quatre premiers duels par un score combiné de 16-9.

Puis, le seul autre moment réjouissant est survenu du 8 au 12 novembre, alors qu'ils ont aligné trois victoires pour la seule et unique fois de leur saison, défaisant au passage les Bruins de Boston et les Golden Knights de Vegas.

Video: VGK@DET: Mantha propulse les Red Wings en avant

Le ciel s'est assombri…

Il n'a pas fallu attendre longtemps avant de voir les Red Wings commencer à en arracher. Les deux séquences heureuses ont été suivies de séries de défaites assez catastrophiques. Les trois victoires en quatre sorties au début de l'année ont fait place à huit défaites consécutives (0-7-1).

Puis, la seule série de trois gains a précédé la pire séquence de la saison à Detroit, une série de 12 revers (0-10-2) du 14 novembre au 10 décembre.

La révélation de la saison

Il y a tout de même certains aspects positifs dans cette saison difficile. Si on dit qu'un changement d'air peut faire du bien, force est d'admettre que ce fut le cas pour l'attaquant Robby Fabbri. Échangé par les Blues de St. Louis aux Red Wings le 6 novembre en retour du joueur de centre Jacob de la Rose, Fabbri semble s'être trouvé une niche à Detroit. Le jeune homme de 24 ans a inscrit 31 points (14 buts, 17 passes) en 52 matchs depuis son arrivée dans la ville de l'automobile. Ce ratio de 0,60 point par rencontre est le meilleur qu'il a maintenu en une saison au cours de sa carrière.

Video: TBL@DET: Fabbri déculotte McElhinney en échappée

Performance individuelle de l'année

Le 14 décembre, de passage à Montréal pour y affronter les Canadiens, le gardien québécois Jonathan Bernier a connu sa meilleure performance de la saison. Dans un match complètement dominé par le Tricolore, Bernier a frustré l'adversaire 42 fois pour aider les Red Wings à signer une victoire de 2-1. Il a vu le blanchissage lui glisser entre les doigts lorsque Tomas Tatar a finalement réussi à le déjouer alors qu'il ne restait que 47 secondes à faire à la rencontre. Quoi qu'il en soit, Bernier a été sensationnel et il a permis aux siens d'enregistrer un deuxième gain de suite.

Video: DET@MTL: Suzuki se fait voler par Bernier

Match le plus intéressant de la saison

Canadiens 3, Red Wings 4 - 18 février : Le moins que l'on puisse dire, c'est que les Red Wings ont vraiment eu le numéro des Canadiens cette saison. Ils ont balayé la série de quatre rencontres entre les deux équipes. Lors du quatrième et dernier affrontement en 2019-20, Detroit est venu de l'arrière à deux reprises et a joué un vilain tour au CH. En retard 2-0 puis 3-1 après deux périodes, la troupe de Blashill s'est mise au travail lors du dernier vingt en inscrivant trois buts sans riposte afin de se sauver avec la victoire. Parions que les Red Wings auraient souhaité jouer tous leurs matchs contre Montréal cette année…

Video: Les Canadiens s'écroulent face aux Wings, 4 à 3

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.