Skip to main content

La LNH sévit de nouveau à l'endroit de Chris Pronger des Ducks

LNH.com @NHL

OTTAWA (PC) - Les Ducks de Anaheim ont le sentiment que le monde entier se dresse contre eux en finale de la coupe Stanley, à la suite de la suspension que la LNH a imposée au défenseur étoile Chris Pronger, dimanche.

Pronger ratera le quatrième affrontement de la série face aux Sénateurs d'Ottawa, lundi, ayant écopé une deuxième suspension en autant de séries.

On lui reproche cette fois le geste qu'il a commis à l'endroit de Dean McAmmond, au début de la troisième période du duel de samedi. Le défenseur format géant a stoppé McAmmond d'un coup d'avant-bras au menton et l'attaquant des Sénateurs a subi une commotion cérébrale.

Pronger avait aussi été suspendu un match au cours de la finale de l'Association ouest contre les Red Wings de Detroit. Il avait asséné un coup de coude à la tête de Tomas Holmstrom, qui avait été blessé moins sérieusement. Sur les deux séquences, Pronger n'a pas été puni.

C'est la septième fois en carrière que Pronger subit les foudres de la LNH, et le responsable du bon ordre au sein du circuit Bettman, Colin Campbell, a admis que le lourd passé du joueur a été pris en compte.

Burke contre-attaque

Chez les Ducks, on a accueilli avec philosophie cette autre tuile qui leur tombe dessus.

"On accepte la décision de la ligue, a commenté le directeur général, Brian Burke. En visionnant la séquence, vous remarquerez que le jeu de pied de Chris n'est pas bon. Il a tenté de stopper son rival, de compléter sa mise en échec. Mais il a étiré l'avant-bras et l'a atteint à la tête. Nous en sommes désolés."

Les Ducks, par le biais du directeur général adjoint, Bob Murray, ont contacté McAmmond afin de s'assurer qu'il va bien.

Burke a déploré que la ligue n'a pas fourni l'occasion aux Ducks de livrer leur version des faits. Et le directeur général a contre-attaqué en affirmant que la LNH aurait dû sanctionner Chris Neil pour le coup de coude qu'il a donné à Andy McDonald. Le jeu s'est produit à la 13e minute de la deuxième période.

"L'action la plus dangereuse du match a été celle-là, a argué Burke. Neil a fait six bonnes enjambées à partir de la ligne bleue, avant de frapper McDonald à la tête de son coude droit.

"Notre joueur n'a pas été blessé, il s'en est tiré. McAmmond a été blessé, Chris Pronger écope une suspension d'un match."

Burke a avoué avoir porté le geste de Neil à l'attention de Campbell, qui lui a simplement indiqué qu'il n'y avait pas lieu de revoir l'incident.

Pronger, lui, s'est montré repentant, tout en précisant qu'il ne voit pas pourquoi il devrait modifier son style de jeu.

"J'ai réagi instinctivement. J'ai voulu le mettre en échec et je l'ai frappé de mon avant-bras. Vous devez vous attendre de subir les conséquences. J'espère que Dean est correct. Je n'avais aucune intention de le blesser. Tout s'est passé très rapidement."

Pronger n'estime pas que les dirigeants de la LNH l'ont à l'oeil plus qu'un autre joueur en raison de son statut de "récidiviste".

"Dans ce cas-ci, la ligue a fait la bonne chose, a-t-il dit. J'ai donné un coup à la tête d'un rival, et c'est exactement ce que la ligue tente d'enrayer. Je ne blâme personne."

En voir plus