Skip to main content

La grande déception de Marc Bergevin

Les joueurs sont tombés à plat à la suite du discours que le directeur général leur a tenu en janvier

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Le 21 janvier, Marc Bergevin s'est présenté devant les médias afin de s'attribuer une grande partie du blâme de la débandade des Canadiens de Montréal.

Quelques heures plus tôt, le directeur général avait tenu un discours fort différent aux joueurs qu'il était allé rencontrer dans le vestiaire.

 

Bergevin leur avait passé un message plus costaud, en leur imputant la responsabilité de la situation qui se dégradait.  

La façon dont les joueurs ont réagi, ou n'ont pas réagi plutôt, l'a amèrement déçu. Le Tricolore a perdu quatre de ses cinq matchs suivants face à des adversaires peu redoutables, incluant deux contre les Blue Jackets de Columbus.

« Plusieurs observateurs ont dit à la suite de ma sortie publique que j'avais fourni une béquille aux joueurs en leur offrant mon soutien, a-t-il évoqué. C'était la perception, mais la réalité a été tout autre. J'ai voulu protéger mes joueurs, mais le message que je leur ai livré n'avait pas été le même. Je me demande aujourd'hui si j'ai été mal compris. J'avais pourtant été très clair. »

Bergevin n'a pas caché qu'il s'agit d'une des plus grandes déceptions pour lui, à l'occasion du bilan de la saison qu'il a fait.

« Je m'attendais à davantage. Aujourd'hui, nous voilà tous ici et très déçus. »

L'admission de Bergevin a soulevé des interrogations quant au leadership du groupe. Le directeur général n'a pas pu faire autrement que d'admettre qu'il y a eu des lacunes à ce chapitre. Plus tôt, les joueurs, à commencer par le capitaine Max Pacioretty, avaient candidement avoué que la présence de quelques vétérans aurait pu être utile au plus fort de la tempête.

Cela dit, Bergevin ne voit pas la nécessité de greffer des vétérans au noyau de leaders parce qu'il estime que l'apprentissage à la dure rapportera des dividendes dès la saison prochaine.

Pacioretty, qui s'est imposé une forte pression dans ses nouvelles tâches, a répété avoir énormément appris et qu'il sera mieux outillé pour l'avenir.

« Plusieurs grands capitaines ne l'ont pas eu facile à leur première saison. Je n'ai pas la prétention d'avoir été parfait, mais j'ai réalisé des progrès et je serai meilleur la saison prochaine. »

Offres audacieuses

En constatant que l'absence de Carey Price se prolongerait, Bergevin a laissé savoir qu'il avait tenté d'améliorer l'équipe par tous les moyens, en ayant toujours en tête de ne pas saborder l'avenir de l'organisation.

« J'ai même fait quelques offres de transaction audacieuses qui ont été refusées, a-t-il confié. J'aurais pu par ailleurs bouger, mais si je l'avais fait, vous seriez les premiers à dire aujourd'hui que j'ai pris de mauvaises décisions. »

Bergevin a dit avoir été pris de court quelque peu parce qu'il s'attendait à ce que Price revienne au jeu vers la mi-janvier.

À ce moment, on a dressé une liste de gardiens disponibles à travers la LNH. On est toutefois arrivé à la conclusion qu'il n'y avait pas mieux que les gardiens de l'équipe - Mike Condon et Ben Scrivens.

Gallagher au Mondial

Plusieurs joueurs de l'équipe se voient offrir l'occasion de prolonger leur saison en participant au Championnat du monde qui va se dérouler en Russie, en mai.

C'est entre autres le cas pour Brendan Gallagher, qui a accepté avec plaisir l'invitation de Hockey Canada.

« C'est toujours un honneur. Ce sera une première pour moi depuis que j'ai fait partie d'Équipe Canada junior au Championnat du monde. »

Les attaquants Tomas Plekanec, Lars Eller et Sven Andrighetto vont également porter les couleurs de leur pays respectif, en l'occurrence la République tchèque, le Danemark et la Suisse.

Le défenseur Alexei Emelin se rapportera à l'équipe russe et le gardien Mike Condon a vu ses efforts être récompensés par un appel des Américains.

Le capitaine Max Pacioretty et le jeune attaquant Alex Galchenyuk ont décliné l'invitation de l'équipe américaine. Pacioretty veut récupérer de la saison tandis que Galchenyuk a un doigt de la main droite fracturé.

Le vétéran défenseur Andrei Markov fera également l'impasse sur la compétition dans son pays.

P.K. Subban a indiqué qu'il ne pourrait pas représenter les couleurs du Canada parce qu'il n'a pas encore reçu le feu vert afin de revenir au jeu.

Subban s'est blessé au cou au cours du match du 10 mars au Centre Bell contre les Sabres de Buffalo. On a craint le pire sur le coup parce que Subban a été transporté à l'hôpital immobilisé sur une civière. L'équipe a parlé d'une blessure mineure dès le lendemain. Subban a recommencé à s'entraîner avec le groupe avec sept matchs à jouer, mais il n'a pas pu renouer avec l'action.

« J'ai peut-être poussé la note quelque peu », a expliqué le défenseur vedette en réfutant les allégations selon lesquelles il avait essuyé un recul dans sa période de récupération.

Subban a dit souhaiter qu'on pense à lui en vue du tournoi de la Coupe du monde de hockey, en septembre.

 

En voir plus