Skip to main content

La défensive des Islanders a causé leur perte

Ils ont accordé le plus de tirs par match dans la LNH, et vont rater les séries éliminatoires pour une deuxième saison de suite

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Les Islanders de New York (31-35-10, 72 points) ont été éliminés lundi à la suite d'un revers de 3-0 aux mains des Panthers de la Floride, qui se trouvent à un point des Devils du New Jersey et de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est.

Les Islanders ont raté les séries éliminatoires au cours des deux dernières saisons et dans huit des 12 dernières campagnes. Ils risquent d'avoir deux chances de remporter la loterie du repêchage de la LNH, eux qui ont échangé le défenseur Travis Hamonic aux Flames de Calgary en juin dernier en retour notamment du premier choix des Flames au prochain encan.  

Voici un aperçu de ce qui s'est passé en 2017-18 et les raisons pour lesquelles le vent pourrait tourner en 2018-19.

Les infos

Joueurs autonomes sans compensation potentiels : John Tavares, F; Nikolay Kulemin, F; Chris Wagner, F, Calvin de Haan, D; Thomas Hickey, D; Dennis Seidenberg, D; Jaroslav Halak, G; Christopher Gibson, G.

Joueurs autonomes avec compensation potentiels : Brock Nelson, F; Shane Prince, F; Ross Johnston, F; Alan Quine, F; Brandon Davidson, D; Ryan Pulock, D.

Nombre potentiel de choix au repêchage 2018 : 8

Ce qui leur a fait mal

Garder la rondelle hors du filet: Les Islanders ont eu besoin de six buts pour l'emporter bien trop souvent cette saison. Ils ont accordé au moins cinq buts à 12 reprises à domicile (1-9-2) et 21 fois au total (1-18-2). Bien qu'il soit facile de diriger le blâme vers les gardiens Jaroslav Halak, Thomas Greiss et Christopher Gibson, les Islanders ont également accordé une moyenne de 35,7 tirs par match, le plus haut total de la ligue. 

Un peu d'aide à la date limite: Même s'ils étaient encore au plus fort de la course pour une place en séries éliminatoires, les Islanders n'ont pas aidé leur cause à la date limite des transactions. Ils ont fait l'acquisition du défenseur Brandon Davidson des Oilers d'Edmonton en retour d'un choix de troisième ronde en 2019 et de l'attaquant Chris Wagner des Ducks d'Anaheim en retour de Jason Chimera. New York a remporté deux victoires depuis la date limite (26 février).

Des ennuis pour Ladd: Les choses ne se sont pas améliorées pour Andrew Ladd à sa deuxième saison avec les Islanders après avoir accepté un contrat de sept ans en 2016. Ladd, qui a inscrit au moins 20 buts à six reprises au cours de sa carrière, a eu besoin de 61 parties pour atteindre le plateau des 10 filets cette saison, et n'a pas trouvé le fond du filet pendant 25 matchs avant de marquer contre les Capitals de Washington le 15 mars.  

Raisons d'être optimistes

Barzal s'impose: L'attaquant Mathew Barzal a été sensationnel à sa première saison dans la LNH, et il est le favori pour remporter le trophée Calder à titre de recrue par excellence dans la LNH. Barzal, un choix de première ronde (16e au total) en 2015, est l'une des six recrues depuis le début de la saison 2000-01 à récolter au moins 76 points, après Alex Ovechkin (Capitals, 106), Sidney Crosby (Penguins de Pittsburgh, 102), Evgeni Malkin (Penguins, 85), Paul Stastny (Avalanche du Colorado, 78) et Artemi Panarin (Chicago Blackhawks, 77).

Video: NYI@MTL: Barzal accélère et marque un joli but

L'éclosion de Pulock: Il n'y a pas eu beaucoup de positif cette saison à la ligne bleue des Islanders, mais Ryan Pulock va vraisemblablement faire partie des deux premières paires de défenseurs lorsque le camp va s'amorcer en septembre prochain. Pulock possède un tir dévastateur, a gagné en confiance quand vient le temps de transporter la rondelle, et effectue de meilleures lectures du jeu dans son territoire. 

Tavares n'a pas encore dit non: Il n'a pas dit oui non plus, mais le capitaine John Tavares, le premier choix au total du repêchage 2009 de la LNH et le visage des Islanders, a indiqué à plusieurs reprises qu'il appréciait son passage à New York. Tavares pourrait quitter l'organisation à titre de joueur autonome sans compensation le 1er juillet. L'espoir demeure qu'il s'entende avec les Islanders, vraisemblablement pour huit ans, avant de décider d'explorer le marché.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.