Skip to main content

La décision audacieuse de Casey Mittelstadt

Le joueur de centre a choisi de disputer une saison de plus à un niveau inférieur pour tenter de décrocher un prestigieux titre

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

On ne pourra jamais reprocher à Casey Mittelstadt de manquer de dévouement et de soif de victoire. À un point déterminant de sa carrière - celle de son admissibilité au repêchage de la LNH - l'attaquant a mis de côté ses intérêts personnels au profit de ceux de son équipe locale.

Au lieu de faire le saut dans la NCAA avec l'Université du Minnesota ou de jouer une saison complète avec les Gophers de Green Bay, dans la USHL, l'explosif joueur de centre a plutôt choisi de disputer une saison de plus avec Eden Prairie, dans le circuit des écoles secondaires américaines.

Comme la plupart des recruteurs aiment voir les jeunes espoirs se mesurer aux meilleurs de leur âge - et parfois aux plus âgés - cette décision n'a évidemment pas fait l'unanimité. 

Mais Mittelstadt voulait obtenir une dernière chance de décrocher le prestigieux titre de l'État du Minnesota avec les joueurs avec lesquels il évolue depuis l'âge de cinq ans. Son équipe s'est finalement inclinée en demi-finale, mais cela ne l'a pas empêché de faire sa marque.

Le joueur de centre de 6 pieds 1 pouce et 201 livres a récolté 64 points, dont 21 buts, en seulement 25 rencontres avec Eden Prairie et il est désormais considéré comme le troisième meilleur espoir nord-américain par le Bureau de dépistage de la LNH.

« Je n'ai absolument aucun regret, a lancé Mittelstadt. Ç'a été la meilleure année de ma vie. Le fait de jouer chaque jour avec les gars avec lesquels j'évolue depuis des années a été spécial. Ça m'a aussi aidé à relaxer et à me changer les idées parce que cette année a été un peu folle. »

Étant donné le calendrier condensé du circuit secondaire - de novembre à mars - Mittelstadt a pu amorcer puis terminer la saison avec Green Bay, amassant 13 buts et 17 aides en 24 matchs, la meilleure moyenne de points par match de la USHL.

Son impressionnant rendement lui a valu le titre de « Mr. Hockey » au Minnesota, un honneur remporté notamment par Nick Bjugstad et Kyle Rau (Panthers de la Floride) alors qu'ils évoluaient également à Eden Prairie.

« C'est une leçon d'humilité, a déclaré le natif du Minnesota. J'admirais ces gars quand j'étais jeune et que j'allais à l'aréna mon père. Je suis très heureux de l'avoir remporté avec mon équipe d'enfance. »

Tout cela, alors qu'il était l'espoir le plus prisé de l'État et qu'il semblait avoir une cible sur le dos face à chacune des défensives adverses.

« Casey est l'une de ces anomalies qui surviennent de temps à autre, a analysé le directeur du Bureau de recrutement, Dan Marr. Nous l'avons vu évoluer contre ses pairs dans les tournois internationaux, dans la USHL et les différents camps et il fait toujours une différence. Vous obtenez toujours la même chose de sa part, peu importe l'environnement. »

Le hockey avant tout

Depuis l'époque où son père entretenait pour lui une patinoire sur l'étang à proximité de la maison - et où il livrait « d'assez bonnes batailles » parfois jusqu'à 2 h du matin - Mittelstadt ne vit que pour le hockey.

Pas pour rien que l'entraîneur et directeur général des Gophers, Pat Mikesch, l'ait qualifié de « geek » du hockey. 

« Je vais à l'aréna pour m'entraîner et pour jouer, je retourne à la maison et je regarde du hockey, a-t-il expliqué avec un sourire. Je pense que ce qu'il voulait dire par ça, c'est que ma vie tourne pas mal autour du hockey. »

La bonne nouvelle pour lui c'est que si sa progression se poursuit à ce rythme, ce n'est pas demain la veille qu'il devra se concentrer sur autre chose que le sport qu'il aime tant.

Avec la collaboration de Mike G. Morreale

En voir plus