Skip to main content

Joseph Woll établit de solides fondations pour l'avenir

Le gardien des Maple Leafs poursuit son développement à Boston College après avoir gagné la médaille d'or au CMJ 2017

par Dave McCarthy / Correspondant LNH.com

TORONTO -- Quand le gardien Joseph Woll est arrivé à son deuxième camp de perfectionnement avec les Maple Leafs de Toronto le 6 juillet, il n'a pas pu s'empêcher de revenir sur les expériences qu'il a vécues au cours de la dernière année.

Les Maple Leafs ont sélectionné Woll, 19 ans, en troisième ronde (no 62) du repêchage 2016 de la LNH après qu'il eut passé deux saisons avec le Programme de développement de l'équipe des États-Unis (USNTDP). Depuis, il a complété sa première saison à Boston College et a aidé les États-Unis à décrocher la médaille d'or au Championnat mondial junior 2017 de la FIHG.

« En jouant au hockey universitaire avec les joueurs plus âgés, j'ai gagné beaucoup de maturité, a expliqué Woll. J'ai commencé à apprendre ce qu'il faut pour jouer à un niveau plus élevé. J'avais hâte de montrer à tout le monde ici [au camp des Maple Leafs] ce que j'ai appris. Je veux y aller et montrer à Toronto que je veux jouer pour eux et être un joueur dans la LNH. »

Boston College a entamé la dernière saison avec deux gardiens de première année, Woll et Ryan Edquist, forçant l'un des deux à saisir le rôle de gardien partant des Eagles. Woll a gagné le poste et a compilé un dossier de 17-13-3 avec une moyenne de buts alloués de 2,64 et un pourcentage d'arrêts de ,913 en 34 rencontres. Lors du Championnat mondial junior, il a eu une fiche de 2-0-0, incluant une victoire de 3-1 contre le Canada en ronde préliminaire au Air Canada Centre à Toronto. Woll a présenté une moyenne de 1,50 et un pourcentage d'arrêts de ,935 lors du tournoi.

« C'était incroyable de représenter mon pays, a dit Woll. Cette expérience était probablement un des moments les plus mémorables de ma vie. En ce qui concerne mon développement, l'occasion de côtoyer et d'affronter de tels joueurs et de voir la vitesse et les aptitudes nécessaires pour jouer au niveau le plus élevé, cela a vraiment eu un impact sur mon développement et j'ai rapporté tout ce que j'ai appris à Boston College. »

Il va sans dire que Woll a l'intention de décrocher le rôle de partant avec l'équipe américaine lors du tournoi en 2018.

« Bien sûr, c'est toujours l'objectif, a-t-il dit. L'année dernière, nous avons eu trois bons gardiens et nous nous sommes battus pour le rôle de partant. Je suis heureux d'avoir la chance d'y retourner et d'aider les États-Unis à remporter une autre médaille d'or. »

La pression du Championnat mondial junior s'est avérée une expérience instructive, mais une dont Woll devra se servir s'il veut jouer pour les Maple Leafs dans un des marchés les plus exigeants de la ligue. Il a mentionné Frederik Andersen des Maple Leafs et Carey Price des Canadiens de Montréal comme étant deux gardiens qu'il tente d'imiter en raison de leur style technique et de leur sang-froid.

« Montréal et Toronto, ce sont deux marchés difficiles, a admis Woll. Mais si tu regardes la manière dont leurs carrières ont évolué, surtout celle de Carey, il faut vraiment admirer la manière dont il a géré les hauts et les bas. Il a eu l'occasion de jouer au Championnat mondial junior et d'évoluer dans un grand marché, mais il a su se concentrer sur son jeu et ignorer les bavardages.

« Andersen et Price font un excellent travail en restant équilibrés, alors je regarde des vidéos d'eux afin de tenter d'imiter certains éléments de leur jeu. »

En voir plus