Skip to main content

Jonathan Huberdeau regarde vers l'avant

Après avoir raté quatre mois d'activités en raison d'une blessure l'an dernier, le Québécois est optimiste à l'aube de la nouvelle saison

par Dave McCarthy / Correspondant NHL.com

OAKVILLE - Il y a un an, tout semblait positif pour Jonathan Huberdeau et les Panthers de la Floride. Mais une blessure sérieuse à la jambe subie lors du calendrier préparatoire a gâché les quatre premiers mois de sa saison et les Panthers ne s'en sont jamais remis.

Le talon d'Achille d'Huberdeau a été lacéré par le patin de Sergey Kalinin lors d'un match contre les Devils du New Jersey, le 8 octobre 2015 ce qui l'a tenu à l'écart de l'alignement pendant les 51 premiers matchs de la saison. Il n'a pas disputé de rencontre avant le 3 février contre les Ducks d'Anaheim.

 

Il a signé un contrat de six ans et 35,4 millions $ l'été dernier après avoir connu la saison la plus productive de sa carrière en 2015-16, inscrivant 59 points (20 buts, 39 aides) en 76 rencontres et en aidant les Panthers à atteindre les séries éliminatoires pour la deuxième fois en 15 saisons.

Le fait d'avoir à se remettre d'une blessure sérieuse a été difficile à affronter pour Huberdeau.

« C'était assez difficile pour moi. Je savais que nous avions eu une bonne année et je voulais en faire partie, a déclaré Huberdeau lors du tournoi de golf de l'Association des joueurs, mercredi. Malheureusement, ça fait partie du jeu. J'ai dû travailler fort malgré ça, je ne pouvais rien faire au début de la saison. Quand je suis revenu, ça s'est bien passé pendant un moment, mais nous avons ensuite connu des difficultés. Nous allons essayer d'oublier la dernière saison car nous savons que nous avons une bonne équipe cette année. »

Le processus de réhabilitation, qui a pris près de trois mois et demi avant qu'il puisse penser à un retour au jeu, a été frustrant. Même s'il voulait revenir au jeu le plus rapidement possible, il savait aussi qu'il ne devait pas précipiter son retour puisqu'il s'agissait dune blessure qui aurait pu avoir des effets à long terme si elle n'était pas guérie de la bonne manière.

« C'était difficile, surtout quand vous regardez les autres jouer, a déclaré Huberdeau. J'ai dû travailler pour revenir au jeu. J'ai travaillé fort, mais quand je suis revenu, je me suis assuré d'être à cent pour cent. »

Une fois qu'il est revenu au jeu, Huberdeau a repris où il avait laissé en 2015-16, en marquant 26 points (10 buts, 16 aides) en 31 rencontres.

Quand les Panthers se réuniront pour le camp d'entraînement en septembre, il y aura plusieurs changements à la formation. Bob Boughner a été embauché comment entraîneur-chef le 12 juin après avoir passé deux saisons comme adjoint avec les Sharks de San Jose.

« Je n'ai pas eu de temps le temps de lui parler donc je vais le rencontrer en septembre, a déclaré Huberdeau. J'espère qu'il pourra aider l'équipe à renverser la vapeur. »

Quatre des sept meilleurs marqueurs de l'équipe - Jonathan Marchessault (sélectionné par les Golden Knights de Vegas), Jaromir Jagr (joueur autonome), Reilly Smith (échangé aux Golden Knights et Jussi Jokinen (contrat racheté) - ont changé d'adresse, mais le jeune noyau qui inclut Huberdeau, Vincent Trocheck, Aleksander Barkov, Nick Bjugstad et Aaron Ekblad sera de retour.

« Il y a toujours des changements à l'équipe et je crois que cette année, Dale Tallon a fait ce qu'il croyait bon pour nous, a dit Huberdeau. Il a un plan. C'est sûr que c'est difficile de voir quelques gars partir, mais j'espère que nous aurons une bonne équipe. Nous savons ce que nous pouvons faire et nous avons le même noyau. Nous devons seulement travailler et créer une bonne chimie. »

Même s'il comprend les changements, le fait de perdre Jagr sera un ajustement à faire pour Huberdeau, qui a formé un trio avec le vétéran.

« Son éthique de travail est incroyable. À 45 ans, il est encore de taille dans la ligue, a déclaré Huberdeau. Chaque jour était spécial pour moi. C'est un bon gars aussi, il se souciait vraiment de nous. »

En voir plus