Skip to main content

Joe Thornton ne veut pas ressasser le passé

Les Sharks veulent fermer la porte face aux Kings vendredi

par Shawn P. Roarke @sroarke_nhl / Directeur senoir de la rédaction NHL.com

SAN JOSE -- Le centre des Sharks de San Jose Joe Thornton n'a pas de temps pour réfléchir à l'histoire ancienne.

« Je ne peux même pas me rappeler ce qui s'est passé il y a trois semaines », a lancé Thornton, le sage de l'équipe.

Thornton jouait une demi-blague. Il se rappelle ce qui s'est passé il y a trois semaines autant qu'il peut se rappeler ce qui s'est passé il y a deux printemps, lorsque les Kings de Los Angeles ont effacé un déficit de 0-3 dans la série de première ronde dans l'Association de l'Ouest pour éliminer les Sharks.

Thornton était le capitaine de cette équipe des Sharks qui s'est retrouvée au mauvais côté de l'histoire. L'incapacité de remporter un des quatre derniers matchs s'est fait ressentir partout dans l'organisation. La douleur s'est intensifiée la saison prochaine quand les Sharks ont complètement raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Maintenant, les Sharks sont de retour en séries avec une occasion de venger leur défaite contre ces mêmes Kings, qui leur ont fait des cauchemars depuis longtemps.

Le match no 5 de la série de première ronde dans l'Association de l'Ouest vendredi au Staples Center (22h30 H.E.; TVA Sports, CBC, CNBC, CSN-CA, PRIME) sera le 19e affrontement entre les deux rivaux californiens depuis la deuxième ronde des séries éliminatoires de 2013. Les Kings ont remporté chacune des deux premières séries en sept matchs.

Blague à part, Thornton, remplacé à titre de capitaine par Joe Pavelski cette saison, croit que les liaisons au passé ont été cassées.

C'est une toute nouvelle équipe des Sharks, composée de nouveaux joueurs et de nouveaux entraîneurs, qui n'est plus accablée par les déceptions antérieures.

« Beaucoup a changé », a déclaré Thornton jeudi au Sharks Ice un jour avant le match no 5, peu plus de 12 heures après une victoire mouvementée de 3-2 qui a permis à San Jose de s'approcher à un gain de la prochaine ronde et d'une chance de retirer enfin l'épine dans leur pied après trois saisons. « La seule chose qui est inchangée pendant cette période, c'est notre personnel de soigneurs. C'est remarquable, la rotation de personnel que cette équipe a connue au cours des deux dernières saisons. »

L'alignement a sûrement changé, c'est la vie dans la LNH de nos jours. Dix joueurs demeurent de l'équipe de 2014 qui n'ont pu surmonter le premier obstacle du tournoi printanier.

Cependant, la philosophie de l'équipe a également changé.

Pete DeBoer a été embauché au poste d'entraîneur afin d'apporter une nouvelle voix au noyau de vétérans restants.

DeBoer, qui a guidé les Devils du New Jersey lors d'un parcours surprenant en Finale de la Coupe Stanley en 2012 face aux Kings, prêche depuis le jour 1 les mêmes leçons à son groupe.

« Pendant le camp d'entraînement, nous avons tenté de poser les fondations envers cette période de la saison pour que nous puissions traverser les hauts et les bas en misant sur ces fondations, c'est ce que nous faisons », a expliqué l'entraîneur.

Il n'y avait pas de hauts ni de bas plus exagérés que ceux vécus pendant une troisième période folle lors du match no 4. Les Sharks ont pris une avance de 3-0 tôt en troisième période et la célébration s'est amorcée dans les gradins du SAP Center.

Moins de cinq minutes plus tard, les Sharks s'accrochaient désespérément après que Los Angeles eut marqué deux buts.

Les Sharks ont néanmoins survécu à la plus grande poussée de la série des Kings. San Jose a passé la majorité des 10 dernières minutes du match dans son propre territoire, mais l'équipe n'est jamais devenue ébranlée et elle n'a pas cédé le but égalisateur.

« Quand c'était 3-2 hier soir, j'étais calme et il me semblait que les gars étaient calmes aussi, même si tout le monde dans l'aréna était nerveux. C'était très plaisant », a commenté le défenseur Marc-Edouard Vlasic, qui a bloqué deux lancers dans la dernière minute de la rencontre. « Je ne m'attendais à rien de moins qu'un match serré. »

Les Sharks savent qu'ils verront un effort similaire de la part des Kings vendredi, et ils y seront prêts.

« Les joueurs s'occupent l'un de l'autre, c'est ce que font les bonnes équipes, a expliqué Thornton. Si tu commets une petite erreur, il y aura un joueur derrière toi pour la corriger, c'est un très bon sentiment. »

Grâce à cette confiance en soi, les Sharks sont maintenant à une victoire de la prochaine ronde des séries, leur objectif depuis le jour 1.

Ils se concentreront sur le présent vendredi et non pas sur le passé.

Selon Thornton, c'est ainsi qu'ils devraient jouer.

En voir plus