Skip to main content

Jerabek à Montréal : Un rappel qui ne surprend personne

Le défenseur de 26 ans a grandement progressé au cours du dernier mois

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Collaborateur LNH.com

WINNIPEG - Le défenseur Jakub Jerabek a reçu la nouvelle tant attendue quelques heures après avoir livré un deuxième match en l'espace de trois jours. Ironie du sort, c'est dans un amphithéâtre de la LNH que le défenseur tchèque âgé de 26 ans a disputé son dernier match avec le Rocket de Laval, avant d'être rappelé par les Canadiens de Montréal en vue du match de mercredi, à Nashville.

« Depuis un mois, il est un de nos meilleurs défenseurs. Il est très mobile et il passe bien la rondelle. Sa constance [dans le dernier mois] est remarquable et c'est aussi un joueur très facile à diriger. On est vraiment très contents pour lui », a expliqué l'entraîneur Sylvain Lefebvre avant le retour l'équipe à Laval.

La statistique la plus éloquente dans le cas de Jerabek, outre ses 11 points, c'est sa fiche en défense. À une seule reprise lors des 17 matchs disputés chez le Rocket, il a terminé avec un différentiel négatif. 

Les plus et les moins ne veulent pas toujours tout dire, mais le baromètre est assez éloquent quand on considère que le Rocket a concédé 73 buts jusqu'à maintenant, de loin la pire fiche de la Ligue américaine de hockey (LAH).

« Il a dû passer par un ajustement normal au rythme nord-américain. Il a pris quelques semaines d'adaptation, surtout au niveau de son positionnement. Il possède tellement une bonne vision du jeu que ça n'a pas pris beaucoup de temps », a souligné Lefebvre.

Taormina élogieux

Utilisé la plupart du temps en compagnie d'un vétéran de plus de 500 matchs chez les professionnels en Matt Taormina, Jerabek a impressionné l'ensemble de ses coéquipiers par son jeu solide depuis la fin octobre.

« Ce n'est pas une surprise du tout. Il jouait très bien dernièrement. Je me souviens de mon premier match dans la Ligue nationale et il vivra un moment très spécial ce soir [mercredi]. Il a déjà eu la chance de se familiariser au rythme de la Ligue nationale pendant le camp d'entraînement. C'est sûr que ce sera plus rapide, mais ce ne sera pas la première fois qu'il aura à s'ajuster », a mentionné Taormina.

Le Tchèque avait fait le pari de s'entendre avec le Tricolore pour une seule saison, à deux volets, l'été dernier. Possédant une clause échappatoire dans son contrat pouvant forcer un rappel à Montréal au mois de décembre, Jerabek n'aura pas eu besoin de l'utiliser.

En bref

- Le rappel de Jerabek place le Rocket dans une situation précaire en défense. Seulement six défenseurs sont présentement en santé et il ne serait pas surprenant que le directeur général Larry Carrière s'entende avec un nouvel arrière dans les prochains jours, via un contrat d'essai de 25 matchs, ce qui se fait souvent dans la Ligue américaine. L'équipe peut mettre fin à ce contrat en tout temps, sans aucune pénalité.

- Noah Juulsen s'approche d'un retour au jeu. Le défenseur droitier âgé de 20 ans se remet d'une fracture à un pied et il s'est entraîné avec ses coéquipiers au cours de la dernière semaine. Son retour approche à grands pas et il s'agira de savoir si le rappel de Jerabek ne forcera pas son utilisation dès vendredi à la Place Bell face aux Comets d'Utica, club-école des Canucks de Vancouver.

- Ailleurs dans la LAH, les Flyers de Philadelphie ont rappelé les Québécois Danick Martel et Samuel Morin de leur club-école de Lehigh Valley. Martel connaît tout un début de saison avec 14 buts, un sommet dans la Ligue américaine.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.