Skip to main content

Jankowski veut faire taire ses détracteurs

Le choix de première ronde des Flames en 2012 veut montrer qu'il est prêt pour la LNH après quatre ans à l'université

par Aaron Vickers / Correspondant LNH.com

CALGARY - En tant que choix de première ronde de 2012 qui amorce finalement sa carrière dans les rangs professionnels, Mark Jankowski comprend pourquoi il a des détracteurs.
 
Il n'a toutefois pas laissé ces critiques l'atteindre, et il ne va pas commencer maintenant, alors qu'il se prépare pour la prochaine étape de sa carrière.

« Certaines personnes vont t'aimer, et d'autres vont te détester », a noté Jankowski, sélectionné en première ronde (21e au total) par les Flames de Calgary au repêchage 2012 de la LNH.
 
« Même les meilleures personnes vont voir certaines personnes douter d'elles. Tout repose sur mon état d'esprit et sur la manière dont j'approche chaque journée. Vous ne pouvez écouter ce que les autres ont à dire. Tout ce qui compte c'est moi, la manière dont je progresse et mon état d'esprit. »
 
Jankowski, un choix controversé à l'époque, sait que l'occasion de faire taire les critiques approche. Il a conclu sa carrière de quatre ans à Providence College ce printemps, avant de signer un contrat de recrue avec les Flames à la fin du mois de mars.
 
Cette entente est survenue assez tôt pour permettre à Jankowski d'obtenir une audition de huit matchs avec Stockton dans la Ligue américaine de hockey. L'attaquant de 21 ans a inscrit deux buts et six points, en plus d'obtenir de bonnes critiques de la part des gens de Calgary qui ont été responsables de sa sélection alors qu'il étudiait au Collège Stanstead il y a quatre ans.
 
« Je vais vous dire ceci », a indiqué le directeur général adjoint des Flames Craig Conroy, qui était un adjoint spécial au DG Jay Feaster lorsque Calgary a échangé son 14e choix au total afin de reculer et de choisir Jankowski, classé au 43e rang des patineurs nord-américains en vue du repêchage 2012. « Au cours des deux matchs que j'ai regardés, il a été notre meilleur attaquant sur la glace, ce qui en dit beaucoup. Il a créé plusieurs chances de marquer. Il a été celui qui a mené notre attaque. Je connais certaines personnes qui vont dire qu'il n'a pas disputé autant de matchs que d'autres joueurs, et qu'il lui restait plus d'énergie, mais pour être en mesure de faire ce qu'il a fait…
 
« Je sais qu'il ne s'agit que d'un échantillon de quelques matchs, mais cela me démontre que ce gars-là pourrait devenir un bon joueur. »
 
C'est ce à quoi s'attendaient les dirigeants des Flames lors du repêchage qui a eu lieu au Consol Energy Center de Pittsburgh lorsque la sélection de Jankowski a été annoncée. L'échéancier proposé à l'époque n'a toujours pas été dépassé, bien que cela ait demandé de la patience.
 
« J'ai dû conserver le bon état d'esprit, a reconnu Jankowski. Je sais que tout le monde progresse de manière différente, et je savais lorsque j'ai été repêché que je n'allais pas immédiatement percer l'alignement. Je savais qu'il allait s'agir d'un processus, alors j'y suis allé une journée à la fois lorsque j'étais à l'université, et j'ai tenté de travailler le plus fort possible chaque jour, que ce soit au gymnase ou au chapitre de l'alimentation, du sommeil ou de l'entraînement sur glace.
 
« Cette progression, elle est survenue à chacune des journées. »
 
Les Flames espèrent maintenant profiter de cette progression.
 
« Nous voulons qu'il pousse pour obtenir un poste, a affirmé Conroy. Nous voulons qu'il pousse afin d'atteindre la LNH. Ça devrait être son objectif. C'est l'objectif que nous avons pour lui. S'il y parvient, il va rendre notre équipe meilleure. Cependant, nous ne voulons pas précipiter l'arrivée de joueurs qui ne sont pas prêts. Cela dit, tout repose sur le joueur, et s'il s'amène et qu'il prouve qu'il mérite de faire partie de cette équipe, et bien il va obtenir un poste. »
 
Jankowski est affamé. Quatre ans d'université ainsi qu'un petit échantillon de la vie chez les professionnels à Stockton ont fait en sorte qu'il anticipe avidement la prochaine étape : faire le saut dans la LNH et avoir la chance de faire taire ses détracteurs.
 
« Personne ne sait vraiment de quelle manière nous allons réagir et composer avec la situation, a souligné Jankowski. Je pense avoir bien fait au cours de ces deux semaines. Mon objectif est de travailler le plus fort possible et de tenter de me tailler un post à Calgary.
 
« Je veux assurément y parvenir. Je le pense depuis que je suis allé à Stockton, cela a allumé un feu dans mon ventre, et je vais travailler encore plus fort afin d'atteindre mon objectif et atteindre la LNH.
 
« Dans mon esprit, je veux prouver à certaines personnes qu'elles avaient tort. Mais je le fais surtout pour moi. Je ne veux pas trop me concentrer là-dessus. Je ne peux me concentrer sur les mauvaises choses, simplement me concentrer sur ce que je fais. »

 

En voir plus